Bienvenue sur le forum " RPG-Naruto " =)
Amuse-toi bien parmi nous ;p

Avant de poursuivre votre visite sur le forum, sachez que "RPG-Naruto" est avant tout un forum RpG. Si vous souhaitez vous inscrire, parmi nous, il vous faudra savoir faire 10 lignes de RP complètes, et connaître les bases d'un forum. Si vous ne vous sentez pas capable ou que votre activité parmi nous sera médiocre, merci de PASSER VOTRE CHEMIN .

N'oubliez pas de consulter les règles ainsi que le contexte, pour une meilleure vision des choses sur le forum =)



 
Bonne Année 2012!

Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher

Statistiques
Nous avons 53 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Lelouche

Nos membres ont posté un total de 8185 messages dans 854 sujets

Les posteurs les plus actifs de la semaine

Partagez | 
 

 Tsuki défie Yuurei

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Tsuki

Chuunin

Messages: : 135
Date d'inscription : 08/06/2009
Age : 30


MessageSujet: Tsuki défie Yuurei   Mer 24 Juin - 17:08

Malgré son air toujours aussi vide que d’habitude, Tsuki était en réalité toute excitée a l’idée d’avoir son premier combat officiel. Effectivement, a pars quelque petites batailles dans la cachette d’Orochimaru, elle n’avait jamais réellement affronté un adversaire. L’excitation venait plus du fait que ce combat lui servirait pour mesurer sa force, plus que pour le combat en lui-même. Elle devait devenir forte pour avoir la chance un jour, de vaincre et faire payer Orochimaru pour toutes ses horribles expériences qu’il a porté sur les gens… Sur elle.

Devant la porte qui l’a séparait de la salle ou allait se dérouler le combat, elle prit sa respiration et vida son esprit de toute pensée qui pourrait la perturber pendant le combat. Il est indispensable qu’elle garde son calme, si elle n’y arrive pas aujourd’hui, alors elle ne pourra jamais vaincre son Rizukage. Elle fini par pousser la porte en arrière, découvrant ainsi la salle. Une salle vide, avec juste l’arbitre assis dans un coin, qui leva la tête pour voir la première combattante. En face, se trouvait la porte encore fermée de l’adversaire de Tsuki. Il paraitrait que ça serait une jeune kunoichi de Konoha, qui tout comme Tsuki, n’aurait pas encore fait ses preuves au combat. Ça tombait bien, le combat promettait être équilibré.

Sans un regard vers l’arbitre, Tsuki s’adossa contre le mur en attendant son adversaire.

*J’espère juste ne pas avoir à faire appelle a mes chaînes. Espérons qu’elle ne soit pas aussi forte que ça. Je suis prête !*
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Tsukiyo Enaisu Shiva

Adjoint de l'Hokage

Masculin Messages: : 263
Date d'inscription : 23/03/2009
Age : 25


MessageSujet: Re: Tsuki défie Yuurei   Mer 24 Juin - 19:50

Je fais l'arbitre si vous n'y voyez pas d'inconvénients...
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Tsuki défie Yuurei   Jeu 25 Juin - 18:11

Une jeune femme aux cheveux mauves dormait paisiblement dans son lit. Oui mauve ! Cette couleur un peu particulière lui était du à un caractéristique héréditaire transmit par sa mère. Elle, cette femme, si belle, si triste… Se petit jeu de la nature lui avait valut pas mal d’interrogation de la par des autres. A l’époque certains se moquaient d’elle en lui demandant si un pot de peinture ne lui était pas tombé sur la tête. Il ne s’agissait que d’innocente taquinerie d’enfant, mais cela ne lui plaisait guère. Elle fit donc de la solitude une couverture, dans laquelle elle se réfugier quand les choses terminaient mal. Cela lui arriva à deux reprise : la première ne fut que passagère car trop jeune pour comprendre, cette triste vint tomber dans l’oubli, devenant une souffrance lointaine, comme un cauchemar tombé dans l’oubli. Les années passèrent et les choses allèrent mieux. Mais la deuxième lui fit l’effet d’un coup de poignard en plein cœur. Laissant une profonde cicatrice barrer sa poitrine pour le restant de ses jours. Ne réussissant à refouler la douleur elle décidé donc de la cacher en portant un masque. Sa mère lui avait également transmit deux autres choses toutes aussi belles : un nom et un prénom. Yuurei, qui si signifiait fantôme. A première vue cela ne parait pas très gratifiant, mais seulement si on ignore le pourquoi du comment. Tout simplement qu’au jour de sa naissance ses yeux possédaient une couleur opalescente ; semblable à deux petits miroirs qui reflétaient la réalité autour d’eux. Mais ne lui plaisant pas vraiment la kunoichi préféra l’abréger en Yuu. Un prénom qui lui qui lui ressemblait d’avantage du fait de son désire de toujours vouloir aider et protéger les êtres qui lui sont chers. Car pour elle la vie représentait ce qu’il y avait de plus précieux au monde. Gafu, telle une toile vierge et totalement dénué d’impureté qui n’attendait que de devenir une superbe fresque aux couleurs chatoyante, la ou le monde cesserait d’être gris et ombre. Bercé dans sa plénitude Yuu fut soudainement réveiller par un bruit bien trop commun pour elle. Jouant à la perfection son rôle de tortionnaire le réveille retentissait de plus belle.

« DRIIIIIIIIIIIIIIIIING, DRIIIIIIIIIIIIIIIIING… »

Tentant de mettre un terme à ce vacarme Yuu voulut abattre son poing sur l’objet mais le manqua de peu. Il tomba a terre dans un bruit métallique tout en continuant de sonner. Peut être réussirait-elle à faire abstraction du son pour pouvoir se rendormir. Malheureusement après avoir passé plusieurs minutes à se retourner dans son lit, là jeune femme fut bien obliger de se lever. Le réveille traversa toute la pièce en voltigeant pour finir par voler en éclat en se fracassant contre le mur du couloir. Un sourire narquois apparut sur ses lèvres lorsqu’elle se mit à contempler les restes du réveil. Grand dieu qu’est-ce qu’elle pouvait le détester. Il s’agissait de ce genre de vieux model en métal chromé équiper de clochettes émettant un bruit horrible. Au moins maintenant elle n’aurait plus à le supporter. Une fois ses chaussettes enfilé Yuu se dirigea vers la cuisine en traînant les pieds Machinalement, elle s’arrêta face au réfrigérateur pour y récupérer les instructions laisser par sa mère. Ranger la cuisine, faire les courses et trier le courrier. La jeune femme sur servit un bol de céréale trempé dans du lait tiède puis s’affala sur une chaise. Un silence lourd régnait dans la pièce. Seul le clapotis réguliers des goûtes d’eau tombant de l’évier venait briser cette agonie. Au bord de l’évier un quartier de pain étalait sa masse spongieuse. Yuu avant son petit déjeuner goulûment avant de s’attaquer au courrier. Sa mère semblait avoir oublier de lui préciser que celui-ci se cumulait depuis le début du mois.

Facture, facture, facture, chèque, pub, ha… encore une facture, pub et… tien…

Une des lettres était tamponné du sceau de l’académie. Que pouvait-elle bien lui vouloir ? Elle qui espérait ne plus jamais y avoir jamais affaire. Soudain un éclair de lucidité la frappa. Et si on avait découvert qu’elle avait trichée à l’examen des genins ? Non, ils n’auraient pas attendu toutes ces années avant de la punir. Yuu retourna l’enveloppe dans tous les sens, espérant trouver un indice. L’envi de l’ouvrir la démangeait, mais le mot s’adressait à sa mère et non à elle. La jeune femme laissa finalement sa curiosité prendre le dessus. Quand elle lu la lettre son teint déjà blafard devint encore plus livide. Ne faisant pratiquement aucune mission l’académie de Konoha lui envoyait un teste. Un cas d’échec la pauvre serait rétrogradé. Il s’agissait d’un combat contre une autres kunoichi d’Oto probablement du même niveau qu’elle, voir un peu plus forte. L’affrontement devait avoir lieux il a déjà quinze minute. Environ quarante seconde plus tard Yuu sortait de sa maison en cavale. Juste le temps de s’habiller et de ramasser son équipement. L’exercice de bon matin pour elle se présentait comme une véritable torture. Ses membres encore engourdis par le sommeil refusaient de répondre correctement. Elle se sentait comme un zombie qu’on aurait retirer de sa tombe contre sa volonté. L’aurore faisait son apparition à l’horizon teintant les nuages d’un orange de feu. Arrivé à l’arène Yuu accéléra l’allure. Entra par la porte principale, elle se précipita dans les couloirs à la recherche de la salle de combat. A plusieurs reprises la jeune femme manqua de se rentrer dans un mur ou une personne du service ménagé. Elle parvint enfin à t arriver dans la salle numéro sept ou se trouvait son adversaire qui l’attendait déjà depuis un certain temps. A cet instant elle se rendit compte de ce qu’elle devait avoir l’air. Avec des vêtements froissés, les cheveux en bataille et les yeux à demi clos orné de long cerne. Elle se gratta la tête l’air un peu gênée.

-Heu… Excusez moi pour le retard le réveil n’a pas sonné.


______________________________

Edit: j'ai agrandi le forma d'écriture, ça fait moins mal aux yeux.


Dernière édition par Yuurei Gafu le Ven 26 Juin - 13:18, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Tsuki

Chuunin

Messages: : 135
Date d'inscription : 08/06/2009
Age : 30


MessageSujet: Re: Tsuki défie Yuurei   Jeu 25 Juin - 21:37

Ça faisait plus de dix minutes que Tsuki attendait son adversaire endossée contre le mur, dans cette salle presque vide. Et donc dix minutes qu’elle essayait de ne pas regarder l’arbitre, un homme assez bizarre qui portait un masque en forme de spirale sur son visage. Elle s’était imaginée pendant ces dix minutes les raisons qui poussaient l’homme a porté un masque. Les possibilités étaient multiples, peut être est-il moche ou célèbre ? Avait-il de grosses lèvres ou plein de boutons ? Ou était-ce un manque de dents ? Peut être en avait-il juste deux ou trois ? Puis elle arriva à la conclusion que ce devait plutôt être un problème d’œil. Effectivement le masque avait un seul orifice, donc l’homme devait avoir un seul œil ! Pourquoi est-ce que le village de Konoha assigne un homme avec un seul œil pour arbitrer un combat inter-village ? Surement dû au passé entre le Rizukage et le village. Tsuki se doutait bien que cette vipère allait encore lui créer des problèmes. Elle avait même essayé de refuser le combat, mais le Rizukage avait insisté avec des arguments plutôt convainquant.

Grâce à toutes ces questions qui trottaient dans sa tête, ainsi que toutes ses solutions qu’elle inventa, elle ne vit pas le temps passer. Néanmoins, il devenait de plus en plus difficile de maintenir son esprit occupé. Et donc, d’attendre par la même occasion son adversaire. Après bien plus d’un quart heure de retard, la porte s’ouvrit enfin. Il en sortit une jeune kunoichi de Konoha, ayant un air plutôt fatigué, des cernes sous les yeux, des cheveux en pétard et des vêtements avec les quelles elle dû dormie. Enfin bref, tout sauf un shinobi digne de ce nom. Tsuki se décolla du mur pour s’avancer vers son adversaire, elle sentait la marque du mur dans son dos, ainsi que de légères douleurs de ses jambes venant du fait d’avoir attendu aussi longtemps.

*Je hais cette vipère ! Non seulement il me fait venir jusqu’ici pour un combat, mais en plus je dois affronter ça ? J’aurais bien abandonné le combat, pour embarrasser cette idiot de Kage, mais je suis sur qu’il en prendrait du plaisir à le savoir.*

-Et bien, nous allons pouvoir commencer… Je pense !


Demanda elle en s’adressant premièrement a son adversaire, suivit d’un court regard vers l’arbitre. D’un léger mouvement du bras, elle fit tomber un sanbon dans sa main et un autre au sol. Sans le ramasser ou même se soucier du sanbon tombé par terre, elle fit un léger signe de la tête à son opposante.

-Je suis Tsuki… Hyakushou Tsuki. Genin d’Oto. On peut commencer ?

Sans même d’attendre de réponse elle lança le sanbon en direction de la kunoichi de Konoha. Et d’un rapide mouvement elle attrapa celui qui été tombé par terre. Mais Tsuki était resté ou elle se trouvait, comme si le premier sanbon était juste pour provoquer son opposante.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Tsuki défie Yuurei   Ven 26 Juin - 13:17

Ce combat promettait d’être ennuyeux. Pas que son adversaire ne soit pas à la hauteur loin de là. Mais plutôt à cause de cette flemme inébranlable qui prenait possession d’elle. Même le fait de risquer de retourner à l’académie ne la motivait guère. Contrairement à son adversaire d’on les yeux scintillaient des flammes de la victoire. Elle allait donc devoir combattre sérieusement… ou pas ! Yuu venait tout juste de se réveiller. Il suffisait de regarder ses paupières à demie close pour le comprendre. Tentant de retrouver un minimum de contrôle sur sa coiffure, plusieurs mèches mauves retombèrent en avant, lui cachant partiellement le visage. Elle n’avait même pas eu le temps de prendre sa douche et en regardant de plus près la genin se rendit compte que le T-shirt qu’elle portait appartenait à sa mère. Bien trop grandes les manches ne laissaient qu’entrapercevoir l’extrémité de ses doigts. Se présenter dans un état aussi pitoyable ne lui donnait envie que d’une chose : retourner se coucher sur-le-champ. Un drôle de gusse devant être l’arbitre vint annoncer le début de l’affrontement. Cette salle de combat pour le moins spacieuse possédait un magnifique plafond de verre qui laissait filtrer les premiers rayons du soleil. Son voile de chaleur venait baigner le corps des deux jeunes femmes de sa leur ambré. La kunoichi se présenta en toute formalité, l’air sérieuse. « Tsuki » voila comment elle se prénommait. Cela signifiait la lune. Caché derrières ses mèches de cheveux, Yuu eu un petit sourire en coin. Après tout pourquoi pas ? Malheureusement la tenue de son opposante finit par l’achever. Plaquant ses mains contre sa bouche l’adolescente se mit à bouffer. Qu’est ce que s’était que cette tenue ? Elle s’habillait pour un enterrement ou un mariage ? Yuu lui tourna le dos pour éclater de rire. Cela lui ressemblait parfaitement de railler au lieu de se prendre elle-même en compte. Car si on regardait d’un peu plus près ; elle n’était vraiment pas bien placée pour se moquer des autres. Elle regarda son adversaire d’un un air légèrement ébahi puis rougie. Se grattant une fois de plus la tête, elle s’annonça avec un sourire faussement niais.

-Hum… Heu… Gafu Yuurei ! Genin de Konoha enchantée de faire ta connaissance. Hum… Oui je crois que nous pouvons commencer.

Un peu gênée, Yuu prit une posture plus affirmée sans pour autant se mettre en position défensive. Sa main droite glissa le long de son dos pour aller effleurer l’équipement accroché autour de sa taille. Elle n’avait pensée à prendre que son rouleau et une grosse sacoche. Une quinzaine de shuriken disposé en ligne, six kunai, quatre notes explosives, trois fumigène et… Jackpot ! Une bobine de fil. De plus si sa mère était toujours une maniaque dans se domaine, des sembons devaient se trouver dans les coutures de ses manches. En parlant de sembon son opposante en sortie deux. Le premier demeura en sa possession pendant que l’autre tombait. Le tintement métallique attira l’attention de la jeune femme qui posa ses yeux d’azur dessus. Elle eu tout juste le temps de pencher sa tête sur le côté pour éviter l’attaque. L’arme fendit l’air dans un bruit sourd maquant de peu son oreille droite. Yuu perdit légèrement l’équilibre et du effectuer quelques petits sauts en arrière afin de se réceptionner. Pourquoi avait-elle laissé tomber l’aiguille ? Cette question trottina dans la tête, mais trouva préférable de ne s’y attarder. Réfléchir de bon matin l’ennuyait plus qu’autre chose. Donc l’idée de prévoir un plan à l’avance ne lui effleura même pas l’esprit. Elle allait plutôt jouer sur l’improvisation. Un kunai et un shuriken apparurent dans chacune de ses mains.

- Hey dis! Ça t’arrive souvent de porter tes vêtements du dimanche le mardi ?

Apostropha t-elle d’une voix somnolente. Yuu lança l’étoile en lui faisant faire un arc de cercle qui arrivait droit sur son adversaire pendant qu’elle fonçait de l’autre côté avec sa lame. L’effet de la vitesse ramena ses cheveux en arrière révélant ainsi sa mine confite.


_______________________________________

Poste pas terrible. Mais bon je viens de me lever et pour moi aussi le réveil c'est dure x)
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Tsuki

Chuunin

Messages: : 135
Date d'inscription : 08/06/2009
Age : 30


MessageSujet: Re: Tsuki défie Yuurei   Sam 27 Juin - 0:40

-Hey dis! Ça t’arrive souvent de porter tes vêtements du dimanche le mardi ?

La jeune kunoichi de Konoha se moquait de Tsuki depuis un bon moment maintenant, mais cela n’avait aucun effet sur la genin d’Oto. Il faut dire, qu’elle ressentait plus de la pitié qu’autre chose envers son adversaire. Qu’elle âge avait-elle pour se moquer d’un adversaire du même grade qu’elle ? Et surtout quel genre de personne stupide pouvait-elle être pour se moquer des vêtements de Tsuki, quand elle était habillée comme une clocharde ? Pour Tsuki, il n’y avait aucun doute son adversaire ne valait pas la peine qu’elle s’attarde dessus. Elle avait donc décidé d’hâter le combat, pour en finir le plus vite possible.

Au même moment Yuurei qui avait sortie un kunai et un shuriken, lança ce dernier sur elle en lui donnant la trajectoire d’un arc. Pendant qu’elle attaqua le kunai à la main a toute vitesse. Était-elle encore trop endormie, ou est-ce simplement du manque de qualité ? Tsuki ne le savait pas, mais cette combinaison d’attaque était très utilisé, voir même totalement prévisible. Elle-même l’utilisait contre des mercenaires, voir des voleurs, mais contre un shinobi digne de ce nom, c’est une insulte. Tsuki lança son sanbon contre le shuriken en lui faisant le même type de trajectoire, elle enchaina ensuite avec un petit bon en arrière suivit d’un salto arrière rotatif. Pendant ce salto elle lança une dizaine de sanbon dans toutes les directions, même vers le sol. Quand elle retomba au sol, elle fit un autre léger mouvement de ses bras et trois sanbons tombèrent dans chacune de ses mains, qu’elle attrapa entre ses doigts. Elle partit à toute vitesse contrer le kunai de Yuurei avec les sanbons de sa main droite, laissant la gauche libre et prête à la frapper au moment opportun.

Tsuki avait commencé le combat avec le même inventaire qu’elle possède toujours, c'est-à-dire, une cinquantaine de sanbons et son parchemin gardant ses chaînes. Malgré le fait que cinquante sanbons soit suffisant pour un combat, les gaspiller comme elle le fait, pourrait paraitre louche pour certaines personnes. Mais, elle avait une raison à cela. Elle profita d’être juste en face de son adversaire pour lui répondre a ses provocations initial, mais toujours en gardant son habituel regard vide.

-Tu devrais savoir que les shinobis ont une certaine posture à tenir. Et toi ? Tu es surement la honte de ton village. Quand a mes vêtements ? Tu ne comprendrais pas, je préfère te tuer.

Après avoir fini sa remarque, elle tenta de frapper Yuurei avec sa main libre.

___________________________________________________________
[HRP]Tes postes pas terrible sont toujours meilleurs que les miens, alors c'est pas grave.[/HRP]
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Tsuki défie Yuurei   Dim 28 Juin - 13:39

Pourquoi tant de haine ? Yuu ne faisait que poser une question. Un peu déplacé certes, mais rien de bien méchant. Pourquoi fallait-il toujours que les gens s’emportent pour si peu ? A force de tout prendre au premier degré son adversaire finirait un jour par s’attirer des ennuies. En attendant il s’agissait d’une curieuse combattante. Plutôt que de faire un simple bond en arrière pour esquiver le kunai, elle enchaîna sur un salto arrière rotatif. A quoi cela pouvait-il servir ? Uniquement pour le style sans doute. Quoi qu’il en soit, la jeune femme aux cheveux mauves en profita pour envoyer trois sembons sur elle au moment où celle-ci se trouvait dans les airs. Elle les lança avec sa main la moins habile c'est-à-dire celle de droite. Les projectiles partirent maladroitement vers la genin d’Oto. Qui fit quelques choses d’encore plus étrange. Des sembons volèrent dans doute les directions ; que se soit à sa gauche, à sa droite, en haut ou en bas. Seul une aiguille partie en direction de Yuu qui n’eu aucun mal à le dévier avec son arme. A quoi cela pouvait-il bien lui servir ? Il y avait sûrement quelque chose à cacher derrière cette attaque inutile. Quoi qu’il en soit l’adolescente n’était toujours pas d’humeur à réfléchir. Elle remit donc cela à plus tard. Au pire elle verrait sûrement ce qui lui tomberait dessus. Enfin sûrement…

Avec la même rage de vaincre, Tsuki fonça à corps perdu avec trois nouvelles aiguilles. Cette drôle de manière d’attaquer paraissait étrangement saugrenue à yeux de notre rêveuse. Devinant son age et ses capacités, Yuu en complut que son adversaire devait être plus forte qu’elle. Soupirant longuement, la jeune femme tendit sa main livre vers le bas d’où s’échappa un fumigène. Elle eu un petit sourire niais à l’encontre de son opposante avant de disparaître dans le nuage de fumée. Son chakra se concentra dans ses jambes afin de lui donner l’impulsion nécessaire puis partie dans les airs. Au moment d’atteindre le toit, elle utilisa une fois de plus son chakra pour s’y agripper. Le soleil embrassait de ses rayons la paroi miroitante avec douceur. La recouvrant d’un allo d’or, la fine silhouette de la jeune femme s’y détachait avec candeur. Marchant sur ce plafond de lumière Yuu se mit en fredonner un petit air. Depuis le sol, cela ne paraissait que comme un simple éco : triste et lointain. Le nom de son adversaire lui faisait penser à une chanson qu’elle trouvait magnifique.

-J’ai demandé à la lune… ce que le soleil ne sait pas ! Je lui ai montré mes brûlures, et la lune s’est moquée de moi. Et comme le ciel n’avait pas fière allure, et que je ne guérissais pas…

Emporté dans ce spectacle magique la jeune femme faillit oublier la raison de sa présence en ces lieus. Elle s’arrêta pour poser une note explosive sur la paroi de verre avant de poursuivre son chemin à dansant à moitié. A doute manière avec le nuage de fumée Tsuki ne risquait pas de voir grand-chose. Lorsque celui-ci se dissipa Yuu se trouvait juste au dessus de sa tête. Elle prit huit shuriken exactement qu’elle lança dans le vide de manière à couvrir le plus de surface possible. Les étoiles sombres se détachèrent du plafond pour filer à contre jour vers leur cible. Notre rêveuse émerveillée profita de cet instant de confusion pour descendre de son perchoir. Les bras écartés, les yeux clos, elle sentait une sensation de bien être l’envahir alors que le sol se rapprochait de plus en plus. Viendra t-on un jour la chercher ? Sans doute. Mais pas encore. Pas tant qu’elle aurait quelqu’un à aimer, sur qui veiller.

Au dernier moment elle effectua une figure acrobatique de manière à retomber sur ses pieds quelques mètres derrière son adversaire. De ce côté si, il n’y avait pratiquement pas de sembon pour le sol. Serai t-elle peut-être tranquille ? Seul la kunoichi d’Oto le savait. Ce dont elle pouvait être sur c’est qu’elle n’avait elle non encore dévoilé ses véritables atout. Reprenant son kunai en main Yuu ne paraissait guère prêter attention à son adversaire. Le visage figé vers le ciel dans une expression rêveuse, elle continuait de fredonner l’air de music mais cette fois sans le chanter.

*Je me suis dit quelle infortune, et la lune s’est moquée de moi…*
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Tsuki

Chuunin

Messages: : 135
Date d'inscription : 08/06/2009
Age : 30


MessageSujet: Re: Tsuki défie Yuurei   Dim 28 Juin - 14:38

D'un geste de sa main, Tsuki dévia les sanbons envoyés au préalable par son opposante. Elle dévia de peu l'un d'eux qui finit par passer à deux millimètres de son cou et se limita à faire un pas a gauche pour éviter les deux autres qui étaient de toute façon mal lancés. Bien, que l'envoie des sanbons fut un peu une surprise pour la kunoichi d'Oto, ce ne fut pas difficile d'esquiver une attaque, venant d'arme qu'elle utilise dans tous ses combats.

Yuurei venait de lâcher un fumigène, il était maintenant impossible de la voir. Après quelques secondes on put l’entendre chansonner les paroles d’une musique quelque conque. Malheureusement, impossible de comprend les paroles. Le coup que Tsuki tenta de porter à son adversaire fut donc en vain, celle-ci ne se trouvait déjà plus là. La fumée finit par se dissiper, et comme l’avait remarqué Tsuki grâce au son de la voix de son opposante. Effectivement, malgré l’impossibilité de voir quoi que ce soit dans la fumée, elle avait pu voir d’où venait la voix de Yuurei. Et elle ne s’était pas trompée, celle-ci était bien juste au dessus d’elle, mais le soleil venait de sa direction et il aveuglait la jeune kunoichi d’Oto. Malgré cette puissante lumière jaune émanant du plafond, quelques points noirs y apparurent. Il ne fallut pas deux secondes, pour se rendre compte que c’était une attaque de la shinobi de Konoha. Elle concentra tant bien que mal du chakra dans ses pieds et fit un bond sur le coté a toute vitesse. Malheureusement, dû probablement à sa mauvaise concentration de chakra, un des shurikens vint directement vers elle. Elle n’eu que le temps de se protéger avec l’arrière bras droit. Le shuriken vint de planter dans le tissu blanc qu’elle porte au bras. Du sang commença a émaner du tissu, qui petit a petit devenait rouge.

Loin de se plaindre, Tsuki s’arrêta voyant ainsi Yuurei retomber juste d’arrière elle en fredonnant le reste de sa chanson. Sans l’attaquer, ni fuir, elle se retourna vers elle pour lui parler.

-Ça va durer longtemps ? Si tu ne te bats pas sérieusement, ça va vraiment être une perte de temps. Je me doute que tu es plus douée que ça, montre moi ta vraie force, et je te montrerais la mienne.

Tsuki montra un sanbon à Yuurei, tout en continuant son discours.

-Sais-tu quel est l’avantage des sanbons ? Premièrement, on peut en porter une grande quantité sans qu’ils nous gênent. C’est pour ça que ton shuriken, même si je me le suis pris, ne m’a fait que de légers dégâts. Il a était ralentit par les sanbons que je possède sous ce tissu. Deuxièmement, c’est une arme bien plus puissante que tes malheureux shurikens et kunais. Comparé à eux, le sanbon est beaucoup plus rapide dû à sa forme aérodynamique, qui lui permet de percer l’air plus facilement. Et surtout, il passe dans certains endroits mortels, ou les autres ne passent pas. Si je réussissais à atteindre un de ces endroits, tu serais morte en une fraction de seconde. Et crois moi, les armes je connais…

Et vraiment bien, car le défunt clan Hyakushou était un clan de forgeron spécialisé dans les armes rares, mais ça ne les empêchait pas de connaitre toutes les armes possible. Maintenant que les choses étaient claires entre les deux kunoichis, Tsuki espérait que le combat pouvait enfin commencer. De son coté, les préparatifs étaient presque achevé, plus que quelques minutes et elle pourrait commencer vraiment le combat.

Et la cerise sur le gâteau, Yuurei c’était mise du coté ou il y avait presque pas de sanbon, ça tombait vraiment a pique, elle pourrait continuer son plan avec un peu de discrétion. Elle fit un bon en arrière et lança tous les sanbons dans la direction de Yuurei, non seulement sur elle, mais aussi tout autour d’elle. Cette attaque était pour la tester tout en continuant son plan. Elle refit un mouvement de son bras pour faire tomber de nouveaux sanbon dans sa main. Ils étaient à présent recouverts de son sang, ce qui les rendait plus glissant. Mais son plan étant presque accomplit, elle n’aura plus besoin d’eux d’ici peu.

____________________________________________
[HRP]Je pense que l'arbitre peut commencer a intervenir étant donné que je me suis fait toucher.[/HRP]


Dernière édition par Tsuki le Dim 28 Juin - 17:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Tsukiyo Enaisu Shiva

Adjoint de l'Hokage

Masculin Messages: : 263
Date d'inscription : 23/03/2009
Age : 25


MessageSujet: Re: Tsuki défie Yuurei   Dim 28 Juin - 16:31

CHAKRA
Tsuki : 99%
Yuurei : 98%

Vie
Tsuki : 98%
Yuurei : 100%
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Tsuki défie Yuurei   Lun 29 Juin - 13:10

Yuu continuait d’observer le ciel avec toujours autant d’attention tout en continuant de négliger son adversaire. Contrairement à celle-ci, ce combat lui importait peu. Gagner ou perdre à quoi bon ? Qu’est ce que cela pouvait lui apporter ? Prouver sa valeur ? Montre que l’on est le plus fort ? Ou simplement par pure vengeance ? Toutes ces niaiseries ne pouvaient guère atteindre la jeune femme. Elle qui rêvait tout simplement d’une existence tranquille et sans encombre. Arriver au crépuscule de sa vie en ne regrettant rien, en se disant que les choses n’auraient put aller mieux. Un peu tard hélas… Mais rien ne l’empêchait de rattraper son retard. Pour cela il lui faudrait vivre au jour le jour sans jamais regarder derrière soit ni vers le passé. Car ça plus grande crainte était de s’y perdre une nouvelle fois. Seul… Non, elle ne les laisserait pas sans aller, elle ne voulait plus, jamais… Tsuki venait d’arrêter de combattre pour le lancer dans un monologue qui venait tout juste de prendre fin. Le ton de voix de son opposante était si monocorde que cela réussi à faire sursauter la jeune femme au moment ou celle-ci se tut. Redescendant brusquement sur terre Yuu en eux la vision qui se troubla lorsqu’elle baissa la tête. Elle a remua frénétiquement de gauche à droite afin de se remettre les idées en place. Une fois cela fait, elle tenta une fois de plus de remettre un semblant d’ordre dans sa chevelure ébouriffée, d’où l’humidité commençait à s’y attaquer. Bien, elle irait plutôt prendre une douche avant de retourner de coucher.

Hum… excuse moi tu disais quelque chose ?

Il lui semblait avoir entendu quelque chose concernant les moutons et l’aérodynamisme. Mais pourquoi lui parler de ça dans un moment pareil ? Décidément cette genin paraissait plus qu’étrange. Remarque avec le légendaire sanin Orochimaru comme kage ; les habitants d’Oto ne devaient pas tous être des gens saint de corps et d’esprit. Il faudrait sûrement lui remettre les idées en place la pauvre. Quoi qu’il en soit cette kunoichi prenait ce combat beaucoup trop au sérieux à son goût. Déjà une nouvelle flopée de sembon filait dans sa direction. Empoignant son kunai à deux mains Yuu tentant de bloquer les projectiles à grand rendort de parade et d’esquive. Seulement il y en avait beaucoup trop. Lorsqu’un se plantant dans son épaule droite, elle bondit en haut d’un mur pour d’y accrocher à l’horizontal. Mais la encore une aiguille parvint à franchir sa défense pour s’enfoncer dans sa cuisse droite. Le cri de douleur qu’elle réprima se transforma en une horrible grimace qui déforma son visage. Prenant appuie sur sa jambe gauche elle fit un saut de côté qui la plaça dans un angle de la pièce. Alors qu’elle se battait pour dévier les sembons un autre vin de planter dans sa hanche gauche. Un dernier projectile fusa en direction de son visage, mais ne parvint jamais à toucher sa cible. La jeune femme le stoppa à l’aide de sa main libre en le bloquant entre son index et son majeur. Un sourire satisfait apparut sur ses lèvres. Balayant la zone du regard elle comprit qu’elle pouvait s’estimer heureuse que s’on adversaire n’ai pas décider d’envoyer toute ses armes sur elle. La salle était désormais couverte d’aiguille jonchant le sol, scintillant de mille reflets d’acier à la leur du soleil.

Tout ceci ne pouvait être anodin. Tsuki prévoyait sûrement quelque chose avec toutes ces armes. Yuu commençait à émettre quelques hypothèses à ce sujet, quoique rien de bien concret. Mais préférant de prendre aucun risque elle traficota un kunai de sa sacoche en vue d’une éventuel utilisation futur. Sa main se posa ensuite délicatement sur le parchemin contenant ses invocations pré-peintes. Non pas encore, le combat ne faisait que commencer. Autant voir de quoi son adversaire était capable avant de passer aux choses sérieuses. Cependant il existait un moyen parfaitement idiot pour faire échouer le plan de la femme d’Oto. Une méthode tellement idiote que cela en deviendrait presque sardonique. Elle commença par ôter non sans mal, les aiguilles dans son corps puis les fis disparaître sous ses manches. Elle malaxa ensuite son chakra au niveau de ses mains ainsi que de ses pieds. Prenant appuie sur un mur, la jeune femme se propulsa au ras du sol, laissant par simple contacte les sembons se coller à ses mains. En un rien de temps Yuu put ramasser pratiquement la totalité des projectiles lancés contre elle un instant plus tôt. Elle parcourut toute la largeur de la salle ainsi avant de s’arrêter dans un nouvel angle. Tandis que les aiguilles disparaissaient dans sa sacoche, la genin dit d’une voix moqueuse.

-Je te les confisque, tu les récupèreras à la fin du combats.

Yuu prit une fois de plus appuie sur un mur, mais cette fois-ci elle parcourut la salle dans le sens de la longueur tout en usant du même système avec ses mains. Arrivé à la hauteur de Tsuki elle tourna la tête pour lui tirer la langue dans une expression amusée.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Tsuki

Chuunin

Messages: : 135
Date d'inscription : 08/06/2009
Age : 30


MessageSujet: Re: Tsuki défie Yuurei   Lun 29 Juin - 17:06

-Hum… excuse moi tu disais quelque chose ?

Le jeune kunoichi de Konoha faisait son intéressante en faisans croire a son désintérêt total pour le combat. Mais cette attitude, que Tsuki qualifierait de gamine, ne l’atteignait même pas un peu. L’attaque suivante de Tsuki avait fait mouche, non seulement elle avait touché a trois reprises son opposante, comme celle-ci venait de ce retrouver dans un coin de la salle. De plus la salle était à présente parfaite pour la continuation de son plan.

*Tu fais moi la maline ? Et tu n’as encore rien vu…*

La kunoichi aux cheveux mauves concentra du chakra dans ses pieds et s’élança à l’aide du mur vers un autre coin de la salle. Pendant son trajet, elle récupérait les sanbons de Tsuki du sol. Ce qui ne lui plut pas particulièrement, une fois qu’elle s’était donné tant de travail a éparpillé ses sanbons. Elle venait de finir une longueur, et s’élançait déjà vers la seconde. Et montrant, au passage, un petit sourire narquois a Tsuki. La kunoichi d’Oto, lança deux sanbons dans la trajectoire de Yuurei afin qu’elle ne puisse continuer sa route. Et courût vers le coin au elle se déplaçait initialement, pour lui relancer encore deux sanbons.

-Tu n’as pas d’argent pour t’acheter des armes ? Dans ce cas, laisse moi te les offrirent.

Il ne restait plus beaucoup de sanbons encore cachés dans ses vêtements, bientôt elle sera à cour d’arme. Elle aimerait juste pourvoir accomplir son plan, avant de devoir faire appelle a ses chaînes. Pas particulièrement, par peur de pas réussir à vaincre son opposante, mais plutôt pour voir si sa technique est au point. Elle s’était beaucoup entrainé avec, mais ne l’avait encore jamais testé dans un combat. Il fallait bien que ça arrive un jour ou l’autre, autant que ça soit maintenant et ici.

-Vas-tu me montrer de quoi tu es capable, ou tu ne sers vraiment qu’à ramasser les déchets des autres ?

Bien que ce n’était pas dans ses habitudes de provoquer directement un adversaire, Tsuki dû changer de tactique. Yuurei paraissait vouloir perdre du temps, ne pas montrer ses habilités au combat. Et Tsuki, au contraire, voulait les voir.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Tsuki défie Yuurei   Mar 30 Juin - 18:37

La kunoichi d’Oto agissait avec toujours autant d’originalité. Des sembons, des sembons, des sembons… Et encore des sembons. Aussi efficace soit-elles, ces armes possédaient quand même leur limite. Aillant anticipé cette attaque depuis le début, Yuu prit appuie sur ses mains pour partir dans les airs au moment ou les aiguilles filaient vers elle. Au moment où elle se retrouvait la tête en bas, deux nouveaux projectiles volèrent dans sa direction. La jeune femme n’eu aucun mal à les bloquer en utilisant la masse de sembon concentré dans ses mains. Ainsi les armes vinrent s’ajouter à sa nouvelle collection. Elle atterrit en toute grâce sur le sol puis s’accroupi en tournant sur elle-même, les bras tendu. Une vingtaine d’aiguille disparurent par la suite dans la sacoche de la kunoichi. Qu’importe le plan composé par son opposante, celui-ci n’en vaudrai sûrement plus la peine à présent. Bien qu’un nombre non négligeable jonchait encore sur le sol, la future attaque ne représentait désormais plus qu’une faible menace. Avec un peu de chance Yuu n’aurai pas à se servir de son parchemin. Seul sa mère et son grand-père connaissaient ses véritables capacités. Loin d’être répugner, l’idée d’utiliser son art comme d’une arme ne lui plaisait guère. Une telle magnificence ne devrait pas être employé à des fins malsaines. Surtout que si elle réussissait à faire appel à sa version de la technique, la pauvre Tsuki risquerait de finir le combat en plusieurs morceaux. Autant trouver une autre solution avant d’arriver à cette extrémité. Mais quelque chose lui disait qu’elle ne pourrait y échapper…

-Vas-tu me montrer de quoi tu es capables, ou tu ne sers vraiment qu’à ramasser les déchets des autres ?

-Heu… Non ! C’est tellement plus amusant ainsi. Pourquoi devrions nous changer ?

Dit Yuu d’une voix rêveuse. Ses yeux d’azur vinrent se lever vers le ciel lorsqu’elle prononça ses mots. Elle tendit son bras gauche vers le bas d’où tomba un nouveau fumigène. Au moment où son corps disparut dans la fumée on l’entendit émettre un petit rire enfantin. Ce que Tsuki ignorait, c’est que l’adolescente commençait à prendre le combat au sérieux, que son plan allait bientôt se refermer. Profitant de la fumée pour se cacher, elle plaça une note explosive de sa sacoche et relia les six kunais qui lui restaient à des fils. Elle enchaîna ensuite un saut vers l’arrière pour se retrouver à l’endroit exacte ou elle avait été blessé un instant plus tôt. Bien que très ennuyeux, cet affrontement l’aura permit de retrouver ses marques. Cela l’éviterai de se faire tuer lors de sa prochaine mission qui, elle l’espérait, n’aurait lieu avant un bon moment. Arrivée contre le mur, Yuu s’y appuya tout en lâchant un profond soupire. De nouveau visible, elle dévisagea Tsuki d’un regard somnolent avant de concentrer toute son attention sur un point imaginaire placé sur le sol. Elle plongea ensuite la main dans une de ses poches pour en ressortir une sucette parfum fraise. Défaisant l’emballage sans se presser, la jeune femme mit la confiserie dans la bouche en la tétant goulûment. Elle fixait le point avec toujours autant d’intérêt.

-Hum… Remarque toi tu pourrais commencer à jouer sérieusement. C’est que… (elle s’attaqua une nouvelle fois à sa sucette avant de rependre) j’aimerai bien pouvoir retourner me coucher. Si on pouvait terminer en moins de quinze minutes ça serait parfait.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Tsuki

Chuunin

Messages: : 135
Date d'inscription : 08/06/2009
Age : 30


MessageSujet: Re: Tsuki défie Yuurei   Mar 30 Juin - 19:35

Tsuki se trouvait juste en face de Yuurei, et la fixait sans bouger. La jeune kunoichi de Konoha eu le temps de préparer son plan, d’ouvrir une sucette et de l’entamer, je la kunoichi d’Oto ne fit un seul mouvement.

-Hum… Remarque toi tu pourrais commencer à jouer sérieusement. C’est que… j’aimerai bien pouvoir retourner me coucher. Si on pouvait terminer en moins de quinze minutes ça serait parfait.

A ce précis moment, Tsuki sortit pour la toute première fois du combat, un léger sourire qui montrait combien se combat devenait intéressant. Cela faisait longtemps que la jeune kunoichi n’avait pas montré de sentiments autres que de la haine dans ses yeux. Mais le combat la faisait revivre, elle se sentait vivre à nouveau et ça lui donnait l’envie de s’amuser. Elle prit un sanbon et frotta son doigt contre la pointe, ce qui lui coupa légèrement l’extrémité du doigt, mais pas assez pour que les goutes coulèrent du doigt. Tsuki se limita à dire un léger « aie » moqueur, car elle n’avait rien senti, tout en continuant à sourire a Yuurei.

-Tu veux en finir ? Alors finissons-en…

Tsuki finit un saut en l’air, avec un peu de chakra concentré tant bien que mal dans ses pieds. Pendant le saut elle fit un demi-salto rotatif, pour se retrouver la tête en bas tout en tournoyant sur elle, et lança le reste de ses sanbons dans tous les sens, tous sauf deux qu’elle garda caché dans le tissu accroché au bras. Le tissu était à présent sec, car elle ne saignait plus. Mais il était tout rouge, recouvert de sang. C’est pour cette raison, qu’elle avait du se couper l’extrémité du doigt, toute ses blessures avait séché. Une fois les sanbons lancés, et toujours dans les aires elle prit son parchemin, et tout en l’ouvrant fini un trait avec son sang. Le parchemin entièrement ouvert, avec le trait de sang dessus, elle plaça ses mains au milieu des deux cercles dessinés. Et le parchemin partit en fumée, une fumée épaisse qui avait la forme d’une grosse boule. Tsuki en sortit en atterrissant sur ses pieds, accroché à ses bras deux chaînes très luisantes, qui vinrent se déposer en toute délicatesse autour d’elle. On aurait dit deux serpents, prenant au piège sa proie, sauf que la proie c’était celle qui les manipulait. C’était plutôt ironique car, Tsuki détestait les serpents par-dessus tout, car c’était le symbole de son Kage. Orochimaru, l’homme qu’elle voulait voir mourir. Une fois les chaînes posaient totalement au sol, elle se retourna vers son opposante et dans bref signe de la main, lui disait de venir.

Pendant son saut, Tsuki avait remarqué une note explosive déposée sur la vitre du toit. Plutôt étrange, pourquoi son adversaire avait-elle déposé une note là ? Elle serait aussi touchée par les projectiles de l’explosion. Ça n’avait pas de sens dans la tête de Tsuki, ni même d’importance. Elle comptait bien finir le combat avant. Voyant que Yuurei ne venait pas l’affronter, Tsuki finit tournoyer sa chaîne offensif au dessus de la tête et l’envoya sur la kunoichi de Konoha. Bien, que cette attaque était facile a esquiver, au moment de l’impacte la chaîne frappa quelques sanbons qui partirent dans tous les directions. Un prit justement la direction de Yuurei… Le sourire revint s’installer sur le visage de Tsuki.

-On va en finir ?

D’un mouvement du bras vers l’arrière, la chaîne revint se placer tout au tour de son utilisateur, petit-a-petit…
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Tsuki défie Yuurei   Jeu 2 Juil - 14:41

Yuu regarda son adversaire s’élever dans les airs, avec une indifférence total. Un petit sourire apparut sur les lèvres de la kunoichi d’Oto. Contrairement à elle, ce combat semblait lui plaire. Une dernière salve de sembon recouvrit l’arène, mais la jeune femme ne broncha pas car elle s’avait qu’aucun ne la visait. Tsuki fit ensuite appel à un parchemin d’invocation qui fit apparaître deux longues chaînes enroulant ses bras. Ainsi donc, voici l’arme secrète de son adversaire. Plutôt pas mal. Il ne restait plus qu’à voir ce que cela allait donner. Les maillons donnaient l’impression d’être vivant. Que chacun faisait parti d’un ensemble constituant cette créature de métal.

Yuu se surpris à imaginer, les voir se soulever pour attaquer leur maîtresse puis s’enfuir de la salle en rampant. Son adversaire l’incita à venir d’un geste provocateur, mais l’adolescente aux cheveux mauve préféra rester immobile. Il ne fallait pas non plus abuser de sa soit disante niaiserie. Attaquer de la sorte relèverait d’avantage du suicide que de l’audace. Tsuki fit alors tournoyer une de ses chaînes autour de sa tête. Apparemment l’une servait à se défendre tandis que l’autre permettait d’attaquer. L’arme fendit l’air à toute vitesse, mais Yuu n’eu aucun mal à l’éviter, d’un bond sur le côté. C’est ainsi qu’elle comprit le plan de son adversaire. En se le prenant de plein fouet… Plusieurs aiguilles décolèrent dans sa direction pour se planter dans son corps. Une sa cuisse gauche, une dans sa hanche gauche, une autre dans son avant bras gauche. La dernière filât en direction de son visage, mais comme la précédente, la jeune femme réussi à la de manière instinctive entre ses doigts. L’acier s’enfonçant dans sa chair, les minces filets de sang jaillissant des plaies, la douleur tiraillant chacun de ses membres engourdit… On ne pouvait contester le fait que Tsuki la dépassait largement sur de nombreux point. Que ce soit en vitesse, en agilité, ou en technique la pauvre Yuu ne faisait guère le poids.

La jeune femme ne chercha pas à masquer les grimaces qui barraient son visage au fur et à mesure qu’elle retirait les aiguilles. Voulant ensuite passer sa main dans ses cheveux, elle se rendit compte que celle-ci était recouverte de sang. La jeune femme écarquillât les yeux l’aire presque étonné. Cette vision lui fit l’effet d’une claque. De sa main encore propre elle retira sa sucette pour aller lécher l’extrémité de ses doigts ensanglantés puis serra et desserra le point machinalement. Elle senti la substance lui coller à la peau. Peu importe le temps passé à frotter ou à essayer d’oublier. Le sang, lui, ne s’efface jamais totalement. La toile venait d’être souillé. Le monde garderait ses couleurs ternes qui ne représenteraient plus la tristesse mais plutôt le désespoir. Il ne s’agirait plus de gris ou d’ombre, mais de vermeil et d’ébène. Cela devait être ainsi. Cette souffrance, elle ne pourrait y échapper. Toujours adossé contre le mur, Yuu y plaqua sa main pour l’essuyer, laissant une trace sanguinolente. Elle remit le bâtonnet dans sa bouche pour chasser l’affreux goût amer qui agressait ses papilles.

-On va en finir ?

-Soit. Mais un conseil, protège toi le visage. Ça va aller très vite !

Dit l’adolescente d’une voix pausée. Tentant tant bien que mal d’ignorer la douleur, elle s’élança avec une agilité inattendue sur son adversaire. Arrivé à mi chemin Yuu plongea la main dans une de ses manches pour en sortir son dernier fumigène qu’elle fit éclater sur le champ. Une fois de plus, le nuage de fumée s’éleva dans la pièce. Désormais cachée, la jeune femme en profita pour composer quelques signes tout en continuant d’avancer. Elle empoigna son kunai puis chargea son chakra dans ses pieds pour jaillir hors de sa cachette. Le corps à corps ne faisait pas partie de ses spécialités, mais elle n’avait pas le choix si elle voulait voir son plan réussir. Yuu dérapa légèrement de manière à pouvoir attaquer le flanc droit de son adversaire à l’aide de son arme. Même si celui-ci échouait, il lui resterait encore toute une ribambelle de solution. Mais la genin espérait pouvoir en finir avec ce coup, sinon elle risquait d’autre blessure. Et plutôt que de terminer sa nuit dans son lit, elle le ferait dans un d’hôpital. Yuu fut quelque peu surprise en découvrant le visage de Tsuki. Son adversaire souriait. Pourquoi n'en faisait-elle pas autant?


Dernière édition par Yuurei Gafu le Ven 3 Juil - 14:43, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Tsuki

Chuunin

Messages: : 135
Date d'inscription : 08/06/2009
Age : 30


MessageSujet: Re: Tsuki défie Yuurei   Jeu 2 Juil - 16:21

Comme elle l’avait prévu et espéré, son attaque avait marché, et trois sanbons virent se planter dans la jeune kunoichi de Konoha. Un dans la cuisse gauche, l’autre dans la dans la hanche gauche et le dernier dans l’avant-bras du même coté. Voir le sang de son adversaire couler, lui donner une certaine satisfaction, elle se sentait vivre, elle voulait voir du sang couler. C’était le symbole de l’humanité des Hommes, le sang, la vie et la douleur… Sans ça, nous ne serions pas ce que nous somme. Et c’est ce qu’elle appréciait en voyant autant son sang couler, comme celui de son adversaire. Une image venait à son esprit, voir a la place de Yuurei, la vipère en personne… Souffrit et mourir. Elle ne voulait pas voir son adversaire mourir, mais l’image que cela pouvait être le Rizukage, lui plaisait beaucoup. Yuurei retira les aiguilles dans de grosses grimaces et commença à lécher ses doigts puis sa sucette, ce que Tsuki trouvait plutôt bizarre. Quel est le sens de cette sucette ? Pourquoi prend-elle une sucette au milieu d’un combat ? Et pourquoi garde-t-elle cet air indifférent au combat, alors qu’elle s’y investit plutôt pas mal ? Bref, peut important, le combat commencé à tourner à l’avantage de Tsuki. Il lui suffisait de garder se rythme et en finir le plus vite possible.

-Soit. Mais un conseil, protège toi le visage. Ça va aller très vite !

*Elle me fera vraiment rire, jusqu'à la fin celle-là.*

Yuurei partit en direction de Tsuki avec une agilité plutôt inattendue pour l’état ou elle se trouvait, avait-elle enfin décidé à combattre de son mieux ? A mi-distance elle jeta encore un fumigène, et disparut à nouveau dans l’épaisse fumée. Autant dire que ces fumigènes commençaient sérieusement a énervé Tsuki. C’était maintenant la troisième fois, que son opposante utilisait des fumigènes, et à chaque fois elle créa un effet de surprise pour blesser la kunoichi d’Oto. Cette fois, ça allait être différent, Tsuki fit un bond en arrière, pour essayer d’arriver jusqu’au mur, mais alors qu’elle était encore dans les airs, son opposante sortit a toute allure du nuage de fumée. Elle venait de la gauche, un peu baissée, et surprise de ne pas la voir exactement au même endroit. Elle continua sa course jusqu'à Tsuki, et lança son coup. Dans un mouvement plus réflexe que réfléchit, la kunoichi d’Oto n’a le temps que d’essayer de repousser le kunai avec l’avant bras. Elle frappa la main ou se trouvait le kunai, ce qui fit que celui-ci vint lui faire une coupure sur la hanche. La coupure été par trop profonde, mais suffisamment pour créer une grosse douleur a la jeune Kunoichi. Les deux jeunes filles étaient maintenant cote a cote, Tsuki mit le pieds a terre et profita que son adversaire soit encore un peu déséquilibrée pour avoir raté le coup fatal, pour lui balancer un coup de pied qui la propulsa a un petit mètre de distance. Tsuki mit aussi tôt la main sur sa blessure, pour voir si elle n’était pas trop profonde. Elle pouvait continuer le combat, elle décida de passer à l’attaque pour limiter les plans saugrenus de son opposante. Elle fit tournoyer sa chaînes d’attaque et lança un coup, mais cette fois-ci à l’horizontal, pour obliger son adversaire à sauter. Alors que le coup coupait l’air a un mètre du sol, elle lança sa deuxième chaine, la défensive, pour donner un coup cette fois si en billet, dans l’espérance de surprendre l’éventuel saut de Yuurei.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Tsuki défie Yuurei   Ven 3 Juil - 16:13

La jeune femme fut quelque peu surprise en sortant du nuage. Son adversaire ne se trouvait pas exactement à l’endroit ou elle l’avait espéré. Heureusement cela ne changeait en rien son plan. Il lui suffisait tout simplement de se rapprocher. Elle se servit de sa jambe la moins abîmé pour prendre appuie sur le sol et ainsi se propulser vers Tsuki. Ce qui l’étonna encore plus, c’est de réussir à la toucher avec son arme, alors que cela ne faisait pas partie de sa fourberie. Pourtant Yuu était bien la moins habile et la plus fatigué des deux dans ce combat. Le sang continuais de s’écouler en de minuscule ruisseau de ses plaies. Descendant le long de son corps, ses vêtements commençaient à prendre une teinte écarlate. Décidemment cet affrontement se révélait bien plus éreintant que prévus. Elle qui n’aimait pas combattre ou encore tuer, la voila servit. Devenue shinobi d’avantage par devoir que par désir, elle ne pouvait supporter ce monde de haine. Légèrement déstabilisé par son attaque, Tsuki fit un bond en arrière afin de prendre un peu de distance, mais ne tarda pas à repasser à l’assaut. Elle envoyant un coup de pied dans le ventre de l’adolescente qui de tressaillit même pas. Au lieu de ça, Yuu redressa la tête pour adresser un sourire innocent à son adversaire.

Son corps parti en fumée pour laisser place à la sacoche qu’elle tenait dans son dos. Cette même sacoche contenant tous les sembons ramassé, ainsi que la note explosive qu’elle y avait placée plus tôt. Cette sacoche qui explosa à moins d’un mètre de la kunoichi d’Oto, libérant ainsi de par son souffle une pluie d’aiguilles qui s’abattit dans toute l’arène y compris sur celle-ci. Yuu s’était servit de son dernier fumigène de manière à pouvoir composer ses signes de sa substitution sans que son adversaire ne la remarque. Il lui suffisait ensuite de lui foncer dessus pour recevoir un coup et ainsi échanger sa place avec la sacoche qui explosa juste sous son nez. Pendant se temps, la véritable genin avait reculée dans le nuage laissé par le fumigène qui ne s’était pas encore dissipée, puis chargeant son chakra dans ses pieds, effectua un saut en arrière tout en faisant le signe du tigre pour activer sa note explosive.

Au moment ou la détonation retentie, la jeune femme se trouvait placée dans un angle du plafond de la pièce, armée de deux kunais. Elle n’eu pas trop de mal à dévier les projectiles qui fusaient vers elle de manière aléatoire et en petite nombre, en raison de la distance initial qui les séparaient. Son plan pouvait être considéré comme une réussite, mais restait-il encore à savoir si Tsuki s’en était sorti ou non. Tout ce que Yuu espérait désormais, c’est qu’elle ait suivit son conseil en se protégeant le visage. L’adolescente se laissa glisser le long du mur pour retrouver la terre ferme. Ses oreilles sifflaient à cause de l’énorme fracas provoqué par l’explosion. Ses membres engourdis par la douleur l’empêchaient de se mouvoir avec aisance. A la base dans une piteuse allure, on ne pouvait qu’éprouver de la pitié en voyant son état actuel. Le T-shirt trop large appartenant à sa mère, à l’origine blanc possédait dorénavant une teinte écarlate. Ses cheveux déjà mal coiffés s’étaient entre temps transformés en un véritable chaos de mèches violacées, entremêlée les une dans les autres. Le sang qu’elle y avait posé accidentellement en voulant se gratter, les rendait collant et visqueux. Se rendant compte de son état Yuu poussa un profond râle qui retenti dans toute la pièce avant de se mettre à crier pour elle-même, les bras écartés en tournoyant sur elle-même.

-HAAAA ! Je vous en prie…Mon univers pour une douche !!!

Comme ses oreilles continuaient se siffler, elle n’arrivait pas à s’entendre pleinement, ce qui l’obligeait inconsciemment à monter le ton de sa voix. Elle s’arrêta de tourner et se mit à fixer l’immense plafond de verre d’un air rêveur. Rien pas une égratignure, au moins il ne risquait pas de leur tomber sur la tête. Son attention se porta ensuite sur Tsuki. L’explosion avait laissé derrière elle un nuage de fumée opaque qui l’empêchait de voir ce qu’il se passait. La jeune femme mit ses mains en porte voix puis se pencha légèrement en avant pour hurler

HEYYY HOOOOOO!!! Ya des survivants dans le coin?

Ça alors, même l’arbitre venait de disparaître….
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Tsuki

Chuunin

Messages: : 135
Date d'inscription : 08/06/2009
Age : 30


MessageSujet: Re: Tsuki défie Yuurei   Ven 3 Juil - 17:49

Au moment ou Tsuki commença à lancer son attaque, le corps de la kunoichi de Konoha était partie en fumée pour laisser place à une sacoche. Bien que son attaque était maintenant inutile, elle ne pouvait pas l’arrêter, elle espérait juste que la fille aux cheveux mauves n’en profiterait pas pour l’attaquer. Tout d’un coup la sacoche explosa lançant plusieurs sanbons dans tout les sens, et tout ça à a peine un mètre de Tsuki. L’explosion fut brutale et fit un son vraiment puissant, laissant derrière lui une grosse boule de fumée. Yuurei qui se trouvait dans un coin du plafond en redescendit tout en faisant son habituel pitre. Elle s’écria une première pour demander un bain, puis pour demander a Tsuki de donner un signal de vie, si elle l’avait encore sa vie.

-HEYYY HOOOOOO!!! Ya des survivants dans le coin?

Même l’arbitre s’était éclipsé de la salle pour esquiver l’attaque de Yuurei, il en était revenu quelques secondes plus tard. Quand enfin la fumée fut dissipée, a la grande surprise de la kunoichi de Konoha, Tsuki était bien debout avec certes, quelques sanbons en plus plantés dans son corps, mais bien en vie. Elle était encore en condition de se battre, mais fit un signe à l’arbitre pour déclarer Yuurei victorieuse. Bien qu’elle soit encore en vie, les quelques sanbons qui l’avait plantés étaient trop profond pour qu’elle puisse les enlever. Elle risquait de perdre trop de sang, si elle faisait ça. Et si elle les gardait, alors elle pourrait continuer le combat, mais finirait par mourir dû aux dégâts qu’ils feraient petit-a-petit à son corps. Et elle ne cesserait de vivre, tant que Orochimaru vivra, c’est la seule chose qu’elle était sur. Elle avait repris son air inexpressif, et voyant la surprise de son adversaire lui expliqua la raison pour la quel son attaque n’avait pas réussi comme elle l’imaginait.

-Je vois que tu es surprise… Tu te demande surement comment j’ai pu esquiver les sanbons à une telle distance ? C’est de ta faute, tu a fais exploser ta sacoche trop tôt. Quand tu l’as fait exploser, j’avais déjà mes deux attaques lancées. Une horizontal et l’autre en billet plutôt verticalement, et si tu comprends comment une attaque de chaînes fonctionne ça devient logique.

La jeune kunoichi d’Oto se déplaça plutôt facilement vers un sanbon de la salle, bien que boitant un peu dû a un sanbon planté dans sa cuisse, et le ramassa, avant de continuer.

-Mon premier mouvement qui servait initialement à t’obliger a sauté a servit pour couper la trajectoire des sanbons visant mon visage. Comment ? C’est simple, mes attaques émanent toutes d’un point central, ce qui est logique vu que je tiens la chaîne de mon bras. Ta sacoche se trouvant plus basse que la hauteur de mon bras, la chaîne a balayé la quasi-totalité des sanbons qui montait dans ma direction. Étant donné la vitesse de la chaîne et des sanbons, le coup a été assez efficace pour presque tout balayer. Ensuite, mon deuxième coup en billet, a fait le même effet, mais sur les sanbons qui venait d’en face. Une fois les attaques finies, je me trouvais déjà avec les bras devant le visage, il m’a juste fallut les positionner mieux pour empêcher les derniers sanbons a atteindre mon visage.

Elle regarda le sanbon qu’elle venait de ramasser, c’était le seul avec un anneau d’or dessiné en plein milieu. Elle fit un léger sourire et le planta dans le tissu rougit par le sang, qui se trouvait sur son bras. Et regarda une dernière fois son adversaire, puis lui tourna le dos et partit pour se faire soigner. Juste avant de sortir de la salle, elle lui dit une dernière chose.

-La prochaine fois que l’on se rencontrera… Je te tuerais !

*Je hais les coups bas, même venant d’une genin… C'est le genre de combat de la vipère...*


Elle sortit de la salle et se dirigea vers l’infirmerie pour s’y faire soigner le minimum pour prendre la route vers Oto. Tout n’était pas perdu, Orochimaru serait surement furieux de sa défaite, ce qui était une bonne chose pour elle.

_________________________________
Je dirais a première vu que Tsuki a dû terminer le combat avec 15-20% de vie, mais comme expliqué trop dangereux pour qu'elle continue.
Félicitation a Yuurei, et l'arbitre confirmera les pv et le chakra ainsi que la victoire de Yuurei.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tsuki défie Yuurei   

Revenir en haut Aller en bas
 

Tsuki défie Yuurei

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Archives :: Salle de combats :: Souvenirs des anciens combats-

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit