Bienvenue sur le forum " RPG-Naruto " =)
Amuse-toi bien parmi nous ;p

Avant de poursuivre votre visite sur le forum, sachez que "RPG-Naruto" est avant tout un forum RpG. Si vous souhaitez vous inscrire, parmi nous, il vous faudra savoir faire 10 lignes de RP complètes, et connaître les bases d'un forum. Si vous ne vous sentez pas capable ou que votre activité parmi nous sera médiocre, merci de PASSER VOTRE CHEMIN .

N'oubliez pas de consulter les règles ainsi que le contexte, pour une meilleure vision des choses sur le forum =)



 
Bonne Année 2012!

Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher

Statistiques
Nous avons 53 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Lelouche

Nos membres ont posté un total de 8186 messages dans 854 sujets

Les posteurs les plus actifs de la semaine

Partagez | 
 

 [Event] Chants éternels:

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar

Invité

Invité



MessageSujet: Re: [Event] Chants éternels:   Ven 27 Aoû - 18:55

Quand on ne prête pas attention aux paroles de quelqu'un, c'est une forme de dédain, d'arrogance, de mépris, d'orgueil, et donc d'opposition non? Entre "collègues" d'Oto no kuni, le village caché du son, les paroles de ce Kinaoï étaient plutôt bien choisies, pas trop si ce n'est pas du tout arrogantes.

"- Ce truc là-bas comme tu dis, ça n'a pas d'importance, tant qu'on ne l'approche pas... Il faut juste faire attention.. Vu la forme que ça prend, cette chose ne doit pas forcément nous vouloir du mal... Une forme humaine, c'est pas le top pour faire le plus de dégâts possible..."

Mais ce ninja du pays de la terre se prenait pour un grand, il n'avait pourtant l'air de rien, aucuns signes n'indiquaient qu'il était un grand ninja ou quelqu'un d'important. Mais sa réponse méprisante, que ce gars prononçait alors qu'Ishiro partait en direction de la silhouette obscure, le rendit furax.

"Je ne te regardais pas homme-serpent. Achètes toi des lunettes la prochaine fois, tu ne passeras pas pour un débile. Maintenant vas faire mumuse avec ta chose et laisses les grands discuter."

*Taggle*

Laisser les grands discuter? Mais pour qui se prends ce vieux gars? M'enfin Ishiro se mit en tête de se calmer, passer un savon à un ninja d'Iwa pourrait mettre les deux villages en guerre. Rien ne faire était la bonne solution.. Enfin pour l'instant. Malgrès sa volonté de régler le problème de la silhouette, le chuunin blond d'Oto s'arrêta net et s'assit sur le lac gelé. Le contact du tissu qu'il portait avec la paroi de glace ne faisait qu'amplifier le froid qui prenait Ishiro. Mais il n'en avait rien à faire. A peine à dix mètres des deux autres ninjas, il les fixa, assis sur la glace.

*Je vais attendre que quelquechose se passe.. Qui sait ça pourrait être interressant..*

[HRP: je posterais dès que je trouverais le bon moment d'agir, donc postez l'un après l'autre, les gars. ; )]
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Hatsuharu Hiroo

Chuunin

Masculin Messages: : 61
Date d'inscription : 02/12/2009
Age : 22


MessageSujet: Re: [Event] Chants éternels:   Dim 29 Aoû - 0:54

Les flocons tombaient de plus en plus.. Et la tension entre les trois jeunes garçon, elle, montait de plus en plus. Les cristaux dégringolaient de leur ciel ombragé, toujours en nombre plus grand. Portées par le vent, les petites étoiles de glaces voletaient en tournoyant, s'accrochant ça et là aux cheveux, aux vêtements, donnant une touche de pureté dans ce monde de violence brute. Il n'y aurait pas eu cette masse noire, où ce ninja, l'instant aurait pu paraître plus paisible, serein, d'une poésie impassible et grandiose.. La neige qui tombait sur le lac, sur la chose noire, sur les arbres, donnait l'impression de tout rendre silencieux, de tout soulager du bruit parasite qui puisse exister. Ce bref moment de sérénité, ce simple sanctuaire de beauté volatile et froide fut brisée par la voix du ninja d'Iwa.

"- Je ne sais pas tout ce qu'il sait sur toi et ton clan. Mais de ce qu'il m'a dit, tu es médecin et tu as des particularités très intéressantes."

Au début, lorsque les paroles ainsi que leurs sens, atteignirent l'esprit de Kinaoï, le sortant de sa transe admirative, il fut d'abord un peu dérouté... Comment ce "Kaname" savait qu'il, enfin, que Kintaro était un ninja médecin? Surtout que justement, le jeune n'avait jamais croisé l'homme en question... C'était vraiment déconcertant... Et ça pouvait montrer que le jeune blond avait des preuves de ce qu'il avançait. Cet "entraînement" pouvait être réellement ce qu'il était? Ou n'était-ce qu'un prétexte? Bref, ne laissant rien transparaître que de la froideur sur son visage, Kinaoï regarda fixement le garçon dans les yeux.

"- Il est possible que j'ai des particularités très intéressantes, mais, pour ce qui est d'être médecin, tu as mal été informé... Où tu t'es tout simplement trompé de personne... Qui sait combien de Kinaoï parcourent cette terre? Je pense que ce serait le plus logique... Puisque je ne vois absoluement pas comment ton "Kaname", pourait savoir des choses sur moi..."

Après avoir fait ingéré le doute aux dires du blond d'Iwa, Kinaoï se retourna vers la chose noire. Ishiro s'en approchait à présent... Enfin, pas de trop près non plus... Puis il s'arrêta et s'installa sur la glace, en regardant dans leur direction. Pensait-il que le spectacle de deux ninjas qui s'entende sur un sûrement mal-entendu soit des plus intéressant? A moins qu'il préfère que ça se finisse autrement...

"-Tu ne me connais pas, tu ne sais pas ce que je suis prêt à faire ou non pour quelqu'un qui est mon ami. Toujours est-il que ce grand ninja t'as dans l'œil. Je ne dis pas qu'il n'a comme motif que ton entrainement, mais cette partie de mon histoire est vraie. Et quoi que tu décides lorsque tu l'auras rencontré, il ne te fera aucun mal."

Justement, Kinaoï n'avait pas tellement confiance.. Enfin, pas forcément en ce "Kaname" mais plus en ce blond. Il ne s'était toujours présenté, et qui savait ce qu'il pouvait faire le long du chemin qu'ils voulaient prendre... Bref, de toute façon il n'avait pas la moindre intention d'aller voir ce si grand ninja, que se soit pour s'entraîner ou pour quoi que se soit d'autre...

"- Qu'il me fasse du mal ou pas après notre rencontre n'a pas le moindre intérêt à mes yeux... Puisque cette entrevue n'aura pas lieu. C'est tout, je n'ai pas la moindre intention de me faire entraîner par qui que se soit, et certainement pas par un inconnu.. D'autant plus que je ne sais pas de quoi est capable mon guide... Qui m'est tout aussi inconnu d'ailleurs..."

Tout ninja imprudent aurait suivi cet homme, s'il y a entraînement à la clé, c'est forcément positif!
Mais d'un, ni Kinaoï, ni Kinharu n'était imprudent, et de deux, les Morihoshis, leur clan, n'a pas besoin d'un entraîneur extérieur à eu même...

"-Maintenant, suis moi. "

Si il fallait qu'il se répète, il le ferait. Mais ce jeune ne l'emmènerait pas de force de tout façon.

"- Tu n'as pas compris... Je ne veux pas aller voir ton "Kaname"... Qui qu'il puisse être, il ne pourrait rien m'apprendre que je ne sache déjà, ou qui ne me ralentirais dans mon entraînement personnel... C'est tout..."

Kinaoï avait utilisé cette raison, mais c'était surtout ce garçon qui "l'inquiétait" avec son masque de froideur, on ne pouvait pas savoir ce qu'il désirait... Et c'était gênant... Le garçon aux mèches mauve ne savait absolument pas quoi penser de tels dires... Et rien n'est plus gênant que de rester indécis sur sa propre survie...
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

Invité



MessageSujet: Re: [Event] Chants éternels:   Dim 29 Aoû - 1:42

Et blablabla, voilà tout ce qu'entendait le chuunin d'Iwa. Apparemment, même démasqué par sa propre volonté, le jeune homme ne voulait pas être assimilé à sa proie. Pourquoi tant de mystère? Bon, il devait avouer qu'un idiot seulement serait partie avec lui sans se poser de questions mais quand même! Il était gentil et chaleureux et l'autre ne faisait aucun effort de son côté. Pour la prochaine mission de ce genre, il tuerait toutes personnes qu'il croiserait. Au moins, il perdrait moins de temps...

-Il y a une manière très simple de savoir si tu es ou pas le bon Kinaoï. Mais je doute que ça te fasse plaisir alors arrêtes de jouer s'il te plait. J'aimerai beaucoup rentrer chez moi.

Mensonge, encore. Heureusement qu'il était gelé de l'intérieur sinon il se serait surement trahis depuis longtemps. Nozomi souffla, avant de se rapprocher de quelques pas de son interlocuteur. Il restait néanmoins suffisamment loin pour ne pas l'effrayer.

-Tu dis ne pas être le bon Kinaoï, mais si tu étais assuré de ta sécurité tu m'accompagnerais pour suivre cet entrainement. Tu ne trouves pas ça bizarre?

Il s'arrêta, le temps de frotter ses mains l'une contre l'autre.

-Qu'est ce qu'il te faudrait pour t'assurer de ma bonne volonté? Mon nom peut-être? Je m'appelle Yurienu Kaito, chuunin d'Iwa pour vous servir.

Sur ces mots, encore un mensonge mais au moins il était protégé un minimum, il fit mine de s'incliner. Il se redressa rapidement, toujours avec son masque – ou plutôt seul visage – de froideur.

-Tu es rassuré Kinaoï? Peut-on y aller à présent?

Lorsque son interlocuteur refusa sa proposition, ce fut la goutte d'eau qui fait déborder le vase. Le jeune homme se rapprocha du ninja et lorsqu'il fut à mon de deux mètres, il posa ses mains sur le sol. Aussitôt, dans la zone qui l'entourait, le sol se ramollit, enfonçant le ninja par la même occasion.
Une fois ses pieds bloqués, il créa un katana de terre et franchit la distance qui le séparait de son prisonnier.


-On va bien voir si tu es l'homme que je recherche. L'homme que désire voir Kaname. Et si tu es digne de la vision qu'il a de toi.

Le chuunin entailla le bras du ninja d'Oto. Si ce dernier ne se soignait pas, il mourrait, vidé de son sang...
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Hatsuharu Hiroo

Chuunin

Masculin Messages: : 61
Date d'inscription : 02/12/2009
Age : 22


MessageSujet: Re: [Event] Chants éternels:   Mar 21 Sep - 15:05

"- Je m'appelle Yurienu Kaito, chuunin d'Iwa pour vous servir. "

Oh, joie! Le blond s'était enfin présenté, au moins maintenant, ils étaient à peu près à armes égales au niveau des présentations... Non, parce que c'est difficile de maintenir un bon niveau de conversation avec un inconnu duquel on est sûr qu'il va finir par vous réduire en charpie, ou du moins, quelque chose du même genre...
Kinaoï n'était pas parano, c'était lui qui mentait depuis le début, mais il n'arrivait pas à accorder sa confiance à cet homme d'Iwa.
Dans sa tête, Kinharu aussi n'était pas très à l'aise, cette histoire n'allait pas bien finir, il en était persuadé..

"-Tu es rassuré Kinaoï? Peut-on y aller à présent?"

En tendant l'oreille, l'adolescent perçu une pointe d'impatience, était-il pressé à ce point ? Enfin.. De toute façon il n'y aurait qu'un refus de sa part.. Alors à quoi bon continuer dans cette voie ?
Peut être pour éviter de s'énerver, et de souiller le sol de tâche de sang... Petit à petit, la distance entre les deux garçons s'amoindrissait, le garçon d'Iwa se rapprochait.
Pas très rassuré, Kinaoï voulut se reculer, garder la même distance de sécurité, rester prudent, mais par réflexe, sa jambe se tendit, se campant sur sa position. Il sentit alors un froid plus intense qu'auparavant : la neige tombait de plus en plus. Tapissant le sol et le ramage des arbres, faisait office de fleur cristalline au milieu des feuilles disparu.
Elle était belle cette neige, elle était à la fois silencieuse et douce, rafraichissante et pure mais brûlait de sa chaleureuse froideur.
Le garçon frissonna alors, éveillant en lui un sentiment d'insécurité toujours plus grand, mais sans pouvoir y changer quelque chose.
Soudain, le ninja d'Iwa se baissa et posa ses mains au sol. Sans que Kinaoï ne s'en rende compte, il avait réduit la distance qui les séparait jusqu'à moins de deux petits metre. A partir de ce moment là, à partir de cet instant, l'adolescent aux cheveux mauves connaissait la finalité de cette histoire, ou du moins, une des plus pertinente.
Il sentit à ses pieds, une sensation de mou, il baissa la tête, et constata avec horreur, qu'il s'était fait piéger comme un imbécile. Ses jambes enfoncé jusqu'aux chevilles dans la terre molle, le garçon n'avait plus la moindre chance de se déplacer. Du moins, tant que durerais la technique.
Le shinobi du village de la roche créa alors à partir de cette même terre, un katana. L'arme ainsi créé en main, le garçon blond réduit à néant cette distance de sécurité.
Voyant l'arme et ses pieds bloqués, Kinaoï tenta vainement de bouger, de se déplacer, mais ne parvint qu'à s'enfoncer un peu plus. Alors, il fixa celui qui par sa technique le dominait maintenant. Ses yeux à la fois bleus et verts jetaient des regards plus froid encore que l'atmosphère environnante, si cela avait été possible, un blizzard aurait, partant de ses iris, transpercé par de glaciales aiguilles, le moindre centimètre carrée de peau atteignable.

"-On va bien voir si tu es l'homme que je recherche. L'homme que désire voir Kaname. Et si tu es digne de la vision qu'il a de toi."

De son arme faite de terre, le ninja d'Iwa entailla le bras de Kinaoï, un rictus de douleur tordit alors le visage du garçon, et un maigre filet de sang commençait à s'écouler de l'incision créée.
Le premier réflexe du blessé fut, non pas d'appeler dans le plus grand désespoir son ami médecin, mais sous ses ordres, il tenta de faire un point de compression. Avec son index et son majeur, il appuya avec force et vitesse l'artère principale et apposa ainsi un point de chakra. Le sang coulerait encore, par toute les artériolles et autres, mais la plus grande source du ruisseau vermillon était asseichée...
Le visage encore tordu par l'effort et la douleur produits, le garçon regarda son adversaire, dans le blanc des yeux, avec la plus grande animosité possible. Cet adolescent l'avait mis en danger de mort pour retrouver une personne, il n'aurait pas été la bonne, ce blond aurait laissé la victime se vider de son sang. C'était un meurtrier et il avait l'habitude de tuer. Un peu comme ce fou qui avait perdu la vie quelques semaines plus tôt...
Mais lui il avait une raison : il était fou et brisé psychologiquement... Ce qui n'était pas le cas de l'Iwaïen face à lui...
Malgré le fait qu'il n'y eut à aucun moment l'intervention de justus médicaux, on voyait bien, par les gestes experts que le jeune avait effectué, qu'il avait au moins quelques antécédants de médecin... Ou du moins qu'il en recevait des ordres... Donc le blond face à lui pouvait en tirer des conclusions sur la personne qu'il était... Des conclusions fausses par rapport à la réelle personne mais vraie pour les capacités...

"- Et je suis sensé te suivre après cela ? Si je suis la personne que tu recherche et que tu m'inflige un tel traitement, je me demande quel genre d'accueil ce Kaname prépare... "

Il avait cela d'un ton froid, et sec. Sans chercher à compliquer davantage la situation... C'était simple court, et sans détour... Il avait été franc.
Alors, ses mains se joignirent, et dans la danse folklorique de ses doigts, des signes, les mudras, prirent forme. Du chakra passa des pieds du garçon au côté souterrain de la glace. Et dans un fracas terrible, l'eau brisa l'armure de givre du lac et frappa avec force le corps du dit "Yurienu" pour l'éloigner de Kinaoï. Plus ce blond serait éloigné du blessé, mieux ce serait, et ce jusqu'à la fin de cet affront...
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

Invité



MessageSujet: Re: [Event] Chants éternels:   Sam 25 Sep - 11:08

Lorsque le ninja en face de lui sauva son bras grâce à des gestes précis, Nozomi eut un sourire. Non pas qu'il soit joyeux de sa découverte, il ne ressentait rien après tout, mais sa recherche était enfin terminé. Il n'avait plus qu'à le tuer et tout serait finis... Pour lui.

-Après m'avoir démontré je ne sais combien de fois que tu es Kinaoï, tu t'en têtes à vouloir garder ta couverture? Je te pensais moins bête que ça. Enfin saches que...

Le chuunin n'eut pas le temps de finir sa phrase qu'il sentit la terre trembler plus ou moins violemment. Il n'eut que le temps de tourner la tête vers le lac pour voir la menace arrivée. Le médecin l'agressait et pas de la manière la plus douce qu'il soit. Enfin il devait l'avoir mérité, non?
Aussi vite qu'il put, il constitua une armure sur son torse, son dos et sa nuque. Malgré ça, la puissance du jet l'envoya plusieurs mètres plus loin dans les arbres. Une expérience douloureuse, et mortelle sans son armure qui était fichu d'ailleurs. En boitant, l'épaule gauche en sang, il revint sur «l'aire» de combat.


-Je te fais une égratignure et tu me bousilles mon épaule. Je coince tes pieds, bien que tu puisses te libérer quand tu veux, et tu m'esquintes mes chevilles. Si je te coupe une mèche tu me tues c'est ça?

Du répondant, ça plaisait à Nozomi, le combat n'en serait que plus exaltant. Par contre, il fallait mieux que l'autre ninja d'Oto n'intervienne pas. A deux contre un, il aurait bien du mal! Juste avant d'aller fracasser le crâne de sa proie, il jeta un coup d'œil à la kunoichi. Il devrait lui parler après.

-Si tu veux te battre je suis ton homme. Mais saches que je n'ai pitié de personne. Lorsqu'on me cherche, on me trouve.

Sa main droite serra son épée, à tel point que ses jointures blanchirent, et aussi vite qu'il put, il fonça vers Kinaoï, pointe en avant. Mais alors qu'il s'approchait dangereusement de sa cible, il fut englouti dans le sol.

-Voyons voir tes autres techniques mon petit.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Sogu J. Yutido

Maitre Kazekage
awesome board
– No matter what happen, be strong

Féminin Messages: : 260
Date d'inscription : 02/03/2009
Age : 29
Village: : Un peu partout!


MessageSujet: Re: [Event] Chants éternels:   Sam 25 Sep - 16:08

Quel était mon dernier vœux? Je ne m'en souvenais pas, tapis dans l'ombre qui m'entourais je n'avais rien d'autre à faire qu'à regarder, attendre et analyser les comportements, les envies belliqueuses et autres stratagèmes qui s'offraient à moi.
Alors que la forme sombre se nourrissait du chakra qui l'entourait, j'étais immobile, prête à croire que mon manque de mouvement pouvait encore me sauver d'une mort certaine, mais il en était tout autre car je sentait déjà en moi le monstre montrer le bout de son nez, prêt à mordre les proies qui s'agitaient autour de moi.
Sans mouvement, sans réelle vie, mes yeux imaginèrent pour moi les effusions de sang, les blessures et bien d'autres choses qu'il serait impossible de détruire, mais rien, je ne fis rien et je me faisais oublier.

J'avais en moi ce que nul autre ne pouvais concevoir sans le vivre, loin des monstres chimérique qu'on nous fait apprendre il y à en chaque être vivant le loup ou la louve assassin qui attend le bon moment, alors j'attends et je profite du spectacle ambiant avec ce sinistre rictus qui est le miens et qui ne s'efface jamais de mon visage laiteux. Regarde et souffre Mey, regarde les s'entretuer, regarde les perdre l'espoir de vivre ensemble... Voilà ce que la voix qui me hante me répète chaque jour, chaque instant dès que mes yeux s'ouvrent au jour, serait-ce le fardeau qui est le mien? Soit j'en accepte la charge et je patiente... Entretuez vous!

_________________

Contactez moi uniquement par MP en faisant de Long courrier, je ferais en sorte d'y répondre au plus vite... Mey K.
(\__/) Ceci est un Lapinator.
(='.'=) Copiez/collez-le dans votre signature
(")_(") pour l'aider à dominer le monde.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Hatsuharu Hiroo

Chuunin

Masculin Messages: : 61
Date d'inscription : 02/12/2009
Age : 22


MessageSujet: Re: [Event] Chants éternels:   Mer 13 Oct - 1:07

Un sourire mauvais, une douleur sourde, un rayon entre les nuages...
Rien que dans l'expression qu'avait pris le visage du blond, Kinaoï y voyait des blessures supplémentaires.. Rien que dans l'étirement de ses lèvres, il apercevait du sang... Rien que dans l'étincelle qui brillait dans les iris brun, il sentait l'envie de tuer...
Dans son bras, le sang pulsait à présent, les petits globules ne cessait de forcer le passage sans y arriver, et la partie privée du cher liquide vermeil se voyait déjà épris de désagréables fourmillements. Son blessé possesseur, après avoir délicatement remis de la distance entre les deux garçons, se recula encore, ses jambes n'étant plus tendue au possible, il lui était plus facile de se déplacer dans la terre ramollie. Son regard se porta d'abord sur les débris de bois créé par le violent choc de l'Iwaïen contre l'écorce puis remonta vers la lumière solaire transparaissant à travers le voile nuageux qui laissait découler sur eux la tendre et froide pluie de cristaux neigeux.
Un mouvement fit revenir les yeux de l'adolescent sur la masse végétale et brisée. De ce tas de branchages réduit en morceaux, s'extirpa le corps un peu ensanglanté du-dit Yurienu.
D'ailleurs, il n'était pas "qu'un peu" ensanglanté, son épaule gauche laissait s'écouler un vermillon ruisseau qui ne semblait pas prendre fin... Peut être se viderait il de son sang lui... Qui sait? Il connaîtrait le châtiment qu'aurait subi l'hypothétique malchanceux qui se serait retrouvé sur son chemin... De toute façon, vu le déroulement des choses, il y aurait du sang... Donc, en fin de compte, ce n'était plus bien grave....
Les restes d'une armure de terre pendait et s'effritait, tombait en ruine au fil des pas boitillant du garçon. Elle avait du être créée lors de l'impact du jet d'eau et n'avait pas bien "survécu"...

"-Je te fais une égratignure et tu me bousilles mon épaule. Je coince tes pieds, bien que tu puisses te libérer quand tu veux, et tu m'esquintes mes chevilles. Si je te coupe une mèche tu me tues c'est ça?"

Qu'est ce qu'il se mettait à raconter maintenant ? Une égratignure? Oh c'est sûr, telle quelle c'était une égratignure, assez profonde pour vider un corps humain de son sang, mais une égratignure quand même... On ne pouvait pas dire que cet Iwaïen et Kïnaoi avait la même définition de ce mot... Et puis, "bousiller" était un grand mot aussi, certes elle était abimée, mais de là à dire qu'elle était bousillée, c'était beaucoup...
Après, pour ces chevilles, il n'y pouvait rien, ce garçon n'avait qu'à mieux se protéger... Il n'y était pas pour grand chose... Enfin si, mais ce n'était pas important...

"-Tu n'exagère pas un peu? Enfin, je dis ça, je dis rien, mais je trouve tes propos un peu disproportionné par rapport à la situation... Par contre, au sujet de mes cheveux, tu n'as pas tort, touche ne serait-ce qu'à un de ces fin fils mauves et tu pourras dire adieu à toutes chances de survie... Mes cheveux sont sacrés...."

Après cette euh... "menaçante" tirade, Kinaoï regarda son adversaire de haut en bas, façon rarement plaisante pour l'observé de se faire jauger... Suite à cela, il sortit ses rubans, ce coup-ci il n'avait pas de requête spéciale à suivre. Le tissu rouge, d'un rare éclat sous ce ciel malgré tout assez sombre, illumina presque le combat par son apparition... Et l'apparition du ruban noir sous la lumière solaire, donna l'impression d'être un gracieux, fin et sombre dragon, comme ceux que l'on voit dans les légendes japonaise ou chinoise...

"-Si tu veux te battre je suis ton homme. Mais saches que je n'ai pitié de personne. Lorsqu'on me cherche, on me trouve."

N'était ce pas lui qui avait tenté et qui avait réussi à la blesser le premier ? A aucun moment, Kinaoï n'avait cherché à combattre, s'il avait pu l'éviter c'aurait été bien mieux..
Enfin, si ce garçon croyait ce qu'il disait c'était déjà bien, même si... C'était vraiment faux...

"- Si JE veux me battre? C'est toi qui m'a attaqué en premier je te rappelle! Et que tu ais pitié ou pas, je m'en contrefiche, si ton but était de me tuer, le dire au début aurait été bien plus simple que d'inventer cette pitoyable mise en scène... Tiens, je parie même que tu ne t'appelles pas Yurienu Kaito comme tu me l'a dit tout à l'heure... Enfin... Si je t'ai trouvé si vite... tant mieux..."

Sa dernière phrase était empreinte de nostalgie, son dernier combat à mort contre ce Bouryoku l'avait un peu... troublé face au combat... Mais ça ne changeait rien à son art de combattant, ce n'était pas un si simple combat qui allait le traumatiser à ce point... Le regard du garçon alla une nouvelle fois vers l'astre solaire, la lumière diffuse qui se mêlait à la chute cristalline donnait au ciel une allure divine, comme si ce combat allait être observé par un être supérieur...
Lorsqu'il revint à la réalité, Kinaoï vit le jeune Iwaïen lui foncer dessus, la pointe de son arme en avant. Le premier réflexe qu'il eut fut de se projeter en arrière. Ses pieds enrobés de chakra laissèrent en fuyant le contact du sol, une trace profonde dans la terre molle. Un regard en arrière lui indiqua qu'un arbre se rapprochait dangereusement mais le garçon sut amortir le choc en posant ses pieds empreint d'énergie sur l'écorce dure avant que son corps n'ait le moindre contact. Quand il regarda l'endroit ou il avait vu le blond les quelques secondes d'avant, il fut surpris de n'y voir personne... Ni là où se trouvait ses profondes traces, ni dans un cercle d'au moins 3 mètre de rayon autour de l'empreinte...
Où était-il ? Il ne pouvait pas avoir disparu sans laisser de traces..? Pas en si peu de temps!
Le jeune aux mèches mauves essaya d'observer, d'écouter avec plus d'attention, mais tout ce qu'il voyait, c'était les flocons qui tapissait le sol froid encore et toujours... Ce qu'il entendait? Seulement le bruissement de quelques branches qui se cognait les unes aux autres à cause du vent...
Aucun détail, aucun indice, rien qui ne puisse l'aider à localiser ce shinobi... Enfin, en même temps, n'était-ce pas la première des choses à faire dans un combat? Se cacher et observer sa proie, attendre furtivement le moindre de ses gestes et la piéger dans sa toile pour la dévorer... Voilà le travail d'un vrai ninja compétent... Ce qu'apparemment Kinaoï n'était toujours pas..
Il se propulsa alors vers un autre arbre, et se posta sur une des plus grosses branches... De là, il avait vue sur toute "l'aire" de combat... Il voyait même la ravissante étrangère de Suna qui avait lâché des yeux la masse ténébreuse... Et qui s'était mise à les observer, à les regarder se battre, à chercher à se départager au yeux d'une divinité inexistante et qui ne leur rendrait cet acte que par une joie personnelle et sans goût... Une joie désespérée et sans but, qui laisserait le vainqueur errer une nouvelle fois, n'ayant qu'un goût amer dans la bouche, un goût de sang, un goût de mort, et une nouvelle envie de tuer...
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Sogu J. Yutido

Maitre Kazekage
awesome board
– No matter what happen, be strong

Féminin Messages: : 260
Date d'inscription : 02/03/2009
Age : 29
Village: : Un peu partout!


MessageSujet: Re: [Event] Chants éternels:   Mer 13 Oct - 20:30

¤Combattre, toujours combattre et se taire sans jamais rien attendre en retour... Que pouvaient-ils bien tous attendre de la situation? Mey, lasse des conflits qui venaient entacher ses plans regardait la situation avec une sorte d'ironie, elle qui prônait la mort de l'humanité vit ici les débâcle de quelque chose de plus grand, quelque chose qui ne servait pas ses ambitions. Elle s'avança, regardant autour d'elle la folie, ressentant les peurs cachées et le courage de certains, s'en était trop pour elle, à ce point là elle ne pouvait rien faire pour faire taire ce qu'elle ressentait au plus profond de ses entrailles... Ce qu'elle cachait devait prendre le dessus ici et maintenant donc sans réfléchir elle s'apprêta à remettre de l'ordre dans tout ça et ce sans perdre de temps.

Courage, honneur, allégeance... Ce sont des mots qu'elle renie, des mots sans la moindre valeur pour l'existence, regardons autour de nous, combats incessants, meurtre, violence infondée et la pitié que cela engendre!

Mey concentra son chakra sur un point précis, comme à son habitude tout acte est prémédité, il va de soit qu'elle n'est pas l'une de celle qui agit sous le coup de la naïveté, non elle sut dès lors ce qu'il fallait faire. Tandis qu'ils étaient tous menacés par l'apparition soudaine de cette chose à l'aspect fantomatique, ils trouvaient encore le moyens de se faire souffrir entre eux, c'était inadmissible, incohérent avec ce qui aurait dut être. Il ne s'agissait pas là d'un sacrifice, ni d'une aubaine pour détruire ses rêves, mais bel et bien l'accomplissement d'une destinée écrite à l'avance. Mey s'activa, marchant droit vers le néant de l'adversaire, non de son acolyte, il ne le savait pas encore mais pour elle tout cela ne pouvait être que l'œuvre de quelqu'un qui partageait ses idéaux.

Elle se trouvait à quelques mètres de la "chose", le regard plongeait dans la noirceur de ses pensées prête à s'enfuir de cette vie comme elle l'avait fait à Suna.

*Prends moi, fais moi disparaitre de cette colle qu'est la vie, donne moi le droit de voir autre chose que cette terre... Emporte avec toi ce que seul un Homme à put connaitre. Je me fais offrande, je me fais partisane... Tue moi!*

Elle était sûre de ce qu'elle devait faire, comme si une lueur s'était allumée en elle lui indiquant la voie à suivre, lui intiment l'ordre de faire cela sans quoi rien ne serait réellement possible. Devait-elle se sacrifier pour voir son rêve s'accomplir? Certainement, mais quoi qu'il en soit elle n'abandonnerai pas si facilement son envie de voir le déclin de l'homme!¤

_________________

Contactez moi uniquement par MP en faisant de Long courrier, je ferais en sorte d'y répondre au plus vite... Mey K.
(\__/) Ceci est un Lapinator.
(='.'=) Copiez/collez-le dans votre signature
(")_(") pour l'aider à dominer le monde.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

Invité



MessageSujet: Re: [Event] Chants éternels:   Mer 13 Oct - 22:25

Une présence, forte. Puis un déplacement, un perte de contact et de nouveau cette présence, plus faible, moins précise. Kinaoï devait s'être posté en hauteur après l'avoir vu disparaître sous terre. C'était une bonne réaction. Pour un utilisateur de doton, planqué - c'était le cas de le dire - dans le sol, les manœuvres étaient plus que réduite. L'avantage, c'est qu'ici le ninja d'Oto ne lui referait pas le coup des trombes d'eau.
Qu'est ce qu'il racontait comme connerie? Un peu d'eau ne faisait pas de mal et pouvait lui apporter d'intéressantes possibilités. A lui de l'exploiter. La présence de son adversaire disparu de nouveau et reparut derrière lui. Impossible de dire la distance, encore moins la position exacte du jeune homme. avec ça, c'était dur de l'attaquer sans se faire tuer à la sortie... Réfléchir serait pas mal des fois au lieu de suivre son instinct. Enfin, le passé était le passé, Nozomi ne pouvait rien y changer.


-Bon, bon, bon. Je sais qu'il est médecin et qu'il maîtrise le suiton. Je maîtrise le doton j'ai donc l'avantage. Il n'est pas bête mais moi non plus. En revanche, je suis blessé alors que lui non et il aurait d'ailleurs eu le temps de se soigner actuellement... Que faire...

La première chose à faire était de sortir d'ici, pour replonger peu de temps après peut-être mais au moins il aurait une chose de le tuer en le prenant par surprise. Donc, ménager son entrée, ou sa sortie, au choix. Ne sachant pas quelle autre aptitude particulière lui réservait sa proie, il remonta aussi discrètement que possible jusqu'à atteindre la surface. Lorsqu'il fut à un mètre de celle-ci, il creusa de petites cavités où il déposa dans chacune une bombe fumigène.
Le chuunin d'Iwa changea ensuite son épée de terre en main de pierre. Il ne restait que la partie la plus amusante de son plan. Il souffla doucement, ferma les yeux et compta jusqu'à trois. Lorsqu'il prononça le dernier chiffre, il ouvrit brutalement les yeux, amena à grande vitesse son poing vers le sol et explosa le tout. Plusieurs morceaux de terre volèrent ainsi que ses bombes qui explosèrent à ce moment la.
Étant camouflé pour le moment, il était à égalité, chacun savait la position approximative de l'autre sans pouvoir dire exactement où il se trouvait. Avant que la fumée ne se dissipe de trop et le laisse vulnérable, il ramassa de gros morceaux de terre et les envoya dans la direction du jeune homme. Sans attendre la suite, il retransforma son poing en épée et s'élança dans la direction opposé. Il ne lui restait que quelques secondes pour se cacher, ensuite, le jeu du chat et de la souris reprendrait.
Malheureusement pour lui, c'est à ce moment la qu'il vit sa semblable au cœur de pierre avancer vers la chose ténébreuse. Elle semblait vouloir se sacrifier. Pourquoi l'avait-il rencontré? Aussi stupidement que les ninjas de Konoha, il fonça dans sa direction, malgré son combat, malgré sa mission. Il la sauverait! Elle ne partirait pas sans qu'il lui ait parlé. Lorsqu'ils furent tout proche de la chose, il lui prit par la main, la tira violemment vers lui et sans la laisser bouger, il l'a ramena vers la terre ferme.


-Ne bouge pas d'ici! J'ai besoin de te parler. Ensuite si tu veux te tuer, tu pourras le faire.

Nozomi chercha ensuite des yeux sa proie, s'attendant à une attaque imminente.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Sogu J. Yutido

Maitre Kazekage
awesome board
– No matter what happen, be strong

Féminin Messages: : 260
Date d'inscription : 02/03/2009
Age : 29
Village: : Un peu partout!


MessageSujet: Re: [Event] Chants éternels:   Mer 13 Oct - 23:50

¤Le corps de Mey fut emporter indépendamment de sa volonté, elle jeta un rapide regard sur le jeune garçon qui venait de prendre sa main, une fois stoppés un peu plus loin il cherchait quelque chose des yeux tandis que Mey dégageait sa main d'un geste de recul. Ont pouvait lire une haine rarement atteinte par un être humain, elle fusait intérieurement et explosa de colère.¤

"Qui es-tu pour me toucher? Qui es-tu pour m'interrompre? Qu'est-ce que tu veux?"

¤Elle se foutait complètement de ce qui pouvait se passer, que quelqu'un attaque n'était certainement pas son problème mais le fait qu'elle ne pouvait aboutir dans ce qu'elle venait d'entreprendre fût un affront qu'elle ne laisserai certainement pas passer, de plus le jeune homme n'était pas en mesure de subir les attaques d'un autre adversaire et certainement pas de Mey, il s'en retrouverai incapable de pouvoir gérer.
La forme sombre commençait à bouger, à se mouvoir d'une façon qui n'était pas normale, il y avait quelque chose de fascinant quand elle ressentait toute sa haine disparaitre d'un seul coup comme si la main d'un dieu venait de la toucher. Comme transformée, elle était plus calme que jamais bien que ses yeux eux n'exprimaient rien, si ils étaient le miroir de l'âme des gens, ils montreraient certainement un néant profond.¤


"Parles ou bien j'avorte ton existence comme on écrase une fourmi!"

¤Sa voix était monotone, sans fluctuations voir même monocorde, il n'y avait plus ce petit quelque chose qui donnait à Mey le pouvoir persuasif de la parole, juste cette nonchalance acquise quelques années plus tôt... Mey, douce Mey, Tendre louve égarée que tu es, n'as tu dont point le désir de te venger? N'as tu dont pas l'envie de les voir morts?
C'était ce que son esprit lui disait à cet instant, ce qu"elle pensait ou ce qu'on voulait lui faire penser, mais soit elle n'avait d'attention que pour la réponse du jeune homme avant de reprendre sa marche vers la chose.¤

_________________

Contactez moi uniquement par MP en faisant de Long courrier, je ferais en sorte d'y répondre au plus vite... Mey K.
(\__/) Ceci est un Lapinator.
(='.'=) Copiez/collez-le dans votre signature
(")_(") pour l'aider à dominer le monde.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

Invité



MessageSujet: Re: [Event] Chants éternels:   Ven 15 Oct - 21:01

Qu'est ce qui lui était passé par la tête pour qu'il vienne la sauver, s'exposant ainsi au danger et ayant un poids sur les épaules? Certains auraient répondu un coup de foudre, il dirait plutôt un coup de froid. Il n'avait encore jamais rencontré quelqu'un comme elle et elle l'intriguait... Mais pourquoi ne se taisait-elle pas? C'était une ninja bon sang de dieu!
Devait-il lui répondre ou partir, avec la possibilité qu'elle se suicide ou qu'elle l'attaque par derrière pour son absence de réponse? Rien ne tentait vraiment Nozomi, aussi décida-t-il de couper la pomme en deux. Il fit quelques pas en avant, laissant sa semblable en arrière, et, il l'espérait, protégé des attaques de sa future victime, puis lui répondit, le dos tourné.


-Je me nomme Nozomi, le reste n'a pas d'importance. Comme je l'ai dis à l'autre malade d'Oto, je viens d'Iwa. Il y a quelque temps, un homme du nom de Kaname m'a confié la tâche de retrouver un certain Kinaoï, un ninja possédant des aptitudes régénératrices. Voilà pourquoi je me tiens devant toi aujourd'hui. Maintenant si tu le permets, j'ai un combat à mener.

Mais alors qu'il allait avancé, elle le retint, en le menaçant. De mieux en mieux, il pouvait être sur de se faire tuer maintenant s'il partait affronter sa proie... Qu'est ce qui lui était passé par la tête?

-Comme je te l'ai dis, je veux discuter avec toi. Maintenant fermes la et ne bouges pas.

Pour peu, il lui trancherait bien ses membres. Comme ça, il serait sur qu'elle obéirait à ses directives. Oh, et s'il faisait ça, le chuunin ne devrait pas oublier la langue. Quoique, après ce serait gênant pour parler...
Soufflant, il lança sans conviction un kunaï vers un buisson qui venait de bouger. Peut-être le lapin sortirait de son trou comme ça.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Sogu J. Yutido

Maitre Kazekage
awesome board
– No matter what happen, be strong

Féminin Messages: : 260
Date d'inscription : 02/03/2009
Age : 29
Village: : Un peu partout!


MessageSujet: Re: [Event] Chants éternels:   Sam 16 Oct - 2:26

¤Oto, Iwa... Je ne connaissais que l'un de ses deux pays cités, Oto fût ma maison pendant quelques temps, tout comme Suna le fût aussi il y à bien longtemps de cela quand mon cœur était encore impliqué dans les désirs des hommes.
Il était donc en train de combattre contre quelqu'un d'Oto, tant est si bien qu'il se battait contre Takeo... Ce qui me vint à l'esprit à ce moment me parut quelque peu désinvolte, mais il était clair que s'il s'en prenait à Oto, il s'en prenait à moi en quelque sorte. Je pouvais dénoter les caractéristiques d'un tel affront en moins de temps qu'il ne me faut pour prononcer une phrase, malgré cela je n'étais certainement pas d'humeur à combattre, surtout pas pour un avorton qui cherchait un shinobi pour ses capacités, c'était d'un commun, d'un faux semblant, Tout ce qui me sortaient par tous les pores de ma peau.
De plus, je n'était pas femme à me laisser dicter ma conduite et cela encore moins par quelqu'un de la gente masculine avec un aplomb digne d'une huitre en pleine souffrance.
Je continua ma route, le dépassant et lui intimant l'ordre de revoir à deux fois sa position avant de venir m'importuner dans mes sombres affaires!¤


"-Sais-tu au moins pour qui tu risques ta vie en combattant inutilement quand il existe bien des moyens d'obtenir ce que tu veux. Que l'homme est borné dans ses actions... Tu es blessé, donc d'aucune utilité sur un champs de bataille!"

¤Quelques secondes plus tard l'une de mes mains vint repousser Nozomi en arrière, je pris le temps de me retourner vers l'illustre inconnu venant d'Oto qui se cachait lâchement, certainement ne voulant pas faire face à son destin comme tout homme, lâche petite créature venant d'un village en perdition, d'un monde chutant vers le chaos dans une course interminable.¤

"Shinobi d'Oto, ton adversaire ici n'est pas un shinobi d'Iwa, feras tu honte à ton maitre en combattant sur les terres du Mizukage, jetant ainsi la disgrâce sur le Pays du Son?" ¤Sur un ton plus bas, le regard plongé droit devant moi.¤ "C'est valable pour toi aussi Nozomi!"

¤Je me dressais là, entre les deux comparses à éviter un combat qui n'aboutirai à rien de bon, c'était une nette progression dans mon humanité, une honte pour moi-même, mais c'était le résultat d'une réflexion sur les enjeux géopolitiques, si deux Shinobi vinrent à s'entretuer sur les terres d'un troisième alors ce pourrait-être envisagé comme une déclaration de guerre envers Kiri, Iwa et Oto...

_________________

Contactez moi uniquement par MP en faisant de Long courrier, je ferais en sorte d'y répondre au plus vite... Mey K.
(\__/) Ceci est un Lapinator.
(='.'=) Copiez/collez-le dans votre signature
(")_(") pour l'aider à dominer le monde.


Dernière édition par Mey K. le Ven 22 Oct - 1:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Hatsuharu Hiroo

Chuunin

Masculin Messages: : 61
Date d'inscription : 02/12/2009
Age : 22


MessageSujet: Re: [Event] Chants éternels:   Ven 22 Oct - 1:15

Une dernière tentative, une dernier regard, une dernière parole...
Qui sait à quoi l'on pouvais s'attendre durant un combat? Qui sait ce qui nous fera face une fois notre corps entier immergé dans la marée de haine sans fin qui nous appelle à plonger, à se laisser porter telle une algue fine qui finirait par s'échouer et pourrir, dévorée petit à petit par quelques micro-organismes...
Qui n'a jamais subi cette excitation qui précède un duel? Qu'importe qu'il soit? Qui n'a jamais su quoi faire dans se genre de moment à part des gestes irréfléchis qui vous mette plus en danger qu'autre chose?
Kinaoï ne savait pas, au début, quand il était perché dans son arbre, il avait réussi à rester concentré... Il avait réussi à élaborer une stratégie, qui lui aurait sûrement permis de vaincre son adversaire, ou du moins de sortir du combat sans y perdre la vie... Sortir de cette spirale de tuerie, sortir de ce cercle vicieux... Seulement il avait omis quelques détails, et les dernières rares bulles d'air vital qui le quittait enfin le lui rappelait en remontant lentement jusqu'à la surface... Avant de fermer ses fines paupières pour ne plus les rouvrir, il suivit le trajet des bulles, libérant les particules gazeuses qu'elles contenaient au milieu de l'air frais qu'avait été son aire de combat... Son dernier lieu de bataille...

Après avoir fuit ses perchoirs, et évité ou dévié les projectiles pierreux, le jeune garçon, rubans en mains, était retourné sur la terre ferme. Les airs étaient plus dangereux qu'ils ne pouvaient le paraître...
Il resta caché derrière les troncs d'arbres, le plus discrètement possible, et fit le tour de l'aire de combat, sans passer devant la forme ténébreuse, qui lui donnait de moins en moins envie de l'approcher... Suivant ce tracé, Kinaoï observait la scène, analysant le moindres faits et gestes que celui qui en voulait à sa vie pouvait faire... Et se rendit compte que le blond n'était plus seul... La jeune fille à la redoutable et glaciale beauté était à son côté... En espérant qu'elle ne tenterait rien contre lui, le garçon aux mèches mauves s'approcha encore, passant de végétal en végétal, et s'arrêta derrière un buisson.. D'ici, il pouvait tout observer, mais était facilement repérable...


"-Comme je te l'ai dis, je veux discuter avec toi. Maintenant fermes la et ne bouges pas."

Les deux redoutables ninjas étaient en pleine discussion, et Kinaoï n'avait pas l'intention de les gêner... Au contraire, pour le moment, il était plutôt occupé... D'ailleurs, le ninja d'Iwa devait s'en être rendu compte, car après avoir dicté son ordre, il avait soufflé, comme s'il était fatigué de ce duel maintenant trop long à son goût sûrement, et avait lancé un de ses kunaï dans une masse feuillue qui ornait de sa présence quelques bordures du lac... L'arme traversa le buisson, et s'enfonça dans la terre dure et gelé comme un couteau dans du beurre. L'otoïen fixa le métal luisant qui émergeait de la terre, à un buisson près, la lame du kunaï se serait logé au niveau du cou du garçon, et aurait plus précisément fait connaissance avec la jugulaire de celui-ci.

"-Sais-tu au moins pour qui tu risques ta vie en combattant inutilement quand il existe bien des moyens d'obtenir ce que tu veux. Que l'homme est borné dans ses actions... Tu es blessé, donc d'aucune utilité sur un champs de bataille!"

La kunoïchi s'était déplacé en disant cela, se rapprochant de la position de Kinaoï. Celui-ci ne bougeait plus une partie de son corps, excepté un doigt qui traçait quelques signes sur un bout de parchemin jauni par le temps, et décoré de petites étincelles bleus et vertes...
Même s'il était grandement concentré dans son oeuvre, le garçon avait écouté le discours de la jeune femme, elle savait qu'il était derrière ce buisson, et non pas derrière celui ou le kunaï avait filé. Ses paroles étaient aussi bien destinée au blond d'Iwa, qu'au ninja d'Oto.

"Shinobi d'Oto, ton adversaire ici n'est pas un shinobi d'Iwa, feras tu honte à ton maitre en combattant sur les terres du Mizukage, jetant ainsi la disgrâce sur le Pays du Son?"

Elle avait dit cela en se rapprochant encore, en se mettant face au buisson derrière lequel était réellement caché Kinaoï... Ses paroles étaient juste, encore une fois. Il ne ferait que créer plus de haine dans ce monde déjà déchainé par d'immortels dieux qui n'imposent pas de limites... Mais qu'aurait pu faire le jeune Otoïen? Il n'avait fait que ce défendre! Ce Yurienu n'avait pas attendu pour le mettre en danger... Enfin... Il était vrai qu'un choix mûr aurait été de fuir, ou du moins de ne pas le blesser à ce point... Qu'est ce que l'homme pouvait devenir immature et imbécile, une fois qu'il avait goûté au poison de la haine... ça en devenait presque incongru... L'homme n'était qu'un animal... Qu'une bête assoiffé de violence qui ne peut s'empêcher d'y gouter encore et encore....

"C'est valable pour toi aussi Nozomi!"

Nozomi? Qui était donc cet homme là? Etait-ce un autre ninja caché? Ou seulement le shinobi d'Iwa qui lui avait menti? La deuxième solution était plus probable, là kunoichi avait baissé la voix, si elle avait voulu interpeller un autre, elle aurait justement parlé plus fort...
Le blond lui avait donc menti... Bah.. Il s'en doutait un peu... Mais bon... C'était moche...
Etant quand même découvert aux yeux de tous, et ayant terminé son parchemin, Kinaoï se leva, faisant face à cette femme qui l'avait interpellé dans son discours...

"- De quel adversaire parles-tu? De toi? Ai-je porté atteinte à ton être? Sommes nous forcément ennemi en tant que ninja? Ou bien parles tu de cet Iwaïen? Celui qui m'a attaqué pour savoir si j'étais la bonne personne à tuer... ? Et puis, quel honte ferais-je si le blond derrière toi parvenait à ses fins? Car je n'ai rien tenté contre lui, excepté de l'éloigner de moi... Un peu violemment certes... Mais, Bref... Je ne l'aurais pas tué de toute façon... Quoiqu'il puisse arriver..."

Le garçon avait dit ce qu'il pensait, ce qu'il aurait fait, il avait tout avoué dans une dernière parole... Dernière pour la toute simple raison que, depuis qu'il s'était isolé derrière son buisson, il s'était, sans le vouloir, rapproché de la nébuleuse d'obscurité, et son point de compression fait de chakra avait tout simplement été aspiré par le nuage. Le ruisseau vermillon avait alors repris... Sans que le jeune ne s'en rende véritablement compte...
Après ces derniers mots, un voile blanc apparut devant ses yeux, et son corps fut pris de vertige... Il se mit à chanceler, reculant peu à peu vers la masse ombrageuse... Il ne voyait plus où il allait, ni vers quoi il se rapprochant... Le craquement de la glace sous ses pieds ne l'aida aucunement à l'arrêter... Car, sans s'en rendre compte à nouveau, il avançait, titubant, le bras branlant, vers le nuage de pénombre. Et une étrange douceur l'envahissait, plus la moindre envie de violence, de haine, de... douleur, n'effleurait son esprit... Quelle chaude sensation...
Durant quelques secondes, Kinaoï se sentit en osmose presque parfaite avec cette chose, comme si, elle n'était qu'un délicat sanctuaire qui n'attendait qu'une seule chose, qu'on l'approche...
Alors, les secondes douces prirent fin, et ces genoux tombèrent, la glace céda, et son corps entier plongea sous les flots... Son être entier coula tel une pierre...
Et ne bougea plus que ses paupières, jusqu'à l'instant présent... Où sa main se posa sur ses yeux, et où le parchemin explosa, libérant dans une pluie d'étincelle colorée une nuée de volatiles plus blanc encore que les cristaux de neige...
Plus pur que le scintillement des étoiles, plus doux que la moindre caresse que puisse vous accorder un rayon de soleil...
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

Invité



MessageSujet: Re: [Event] Chants éternels:   Sam 23 Oct - 11:34

Inutile, inutile, elle y allait fort quand même! Une petite coupure et hop, on vous dégageait de la bataille. Et Suna était une grande puissance? Avec cette mentalité? Faire des recherches, ou faire tomber le pays, ne seraient pas optionnels. Il sourit néanmoins à la jeune femme.

-Ce que je veux? C'est sa tête. Et après les mois de recherches pour le trouver, j'ai bien le droit de me défouler sur lui! Pour l'inutilité sur le champ de bataille... Si c'est comme ça que vous concevez la guerre, à moi tout seul je pourrai faire tomber ton village. Lors d'un combat, on se bat jusqu'à la mort! Après tout, nous ne sommes que des armes. Les armes ne se défilent pas, elles ne fuient pas. Elles se croisent et se brisent en tentant d'obéir aux ordres de bureaucrates bien installés derrière leur bureau.

Non, Nozomi n'était pas un partisan des shinobis émotifs. Il était pour les vrais shinobis d'antan, ceux qui se faisaient rare à l'époque et qui aujourd'hui, en plus d'avoir disparu, étaient adulés en héros par leur village respectif. Mais on embellissait les histoires, à chaque fois, pour «donner» le bon exemple aux jeunes. Pathétique.

-Oh la honte. C'est un sentiment très relatif, plus que tout autre. Et pourtant c'est celui qui peut être universellement partagé. Étrange non? Mais je vais te dire une chose. On se ressemble beaucoup nous deux. Je ne ressens rien, je suis une coquille vide. Alors me parler de honte n'a aucun effet.

Mais alors qu'il terminait sa phrase, tout s'enchaîna très vite. Trop vite. Durant la conversation, le chuunin avait baissé sa garde. Ce qui aurait pu être mortel. Néanmoins, sa proie n'avait pas le désire de le tuer, juste de se tuer. Était-il rongé de culpabilité? Toujours est-il que le ninja plongea à sa suite, dans l'espoir de le ramener sur terre, puis de le tuer. Ou, s'il n'y arrivait pas, d'être sur de sa mort!
Le problème qui vint à son esprit lorsqu'il se fut enfoncé, c'est qu'il avait laissé la jeune femme sans protecteur. A son retour, elle aurait surement suivi le même chemin que Kinaoï. C'était une mode ou quoi? Secouant la tête, il repéra le corps du ninja d'Oto et le remonta à la surface. Sans prendre le temps de regarder si la kunoïchi était la, il examina sa proie. Il ne semblait plus respirer. Pas cool ça.
Que lui avait-on expliqué lorsque quelqu'un ne respirait plus? A oui... Le bouche à bouche. Pas cool du tout ça! Lorsque Kinaoï reviendrait à lui, il l'écorcherai vif et lui ferait payer tout ça. Soufflant, il se mit au travail, priant pour que ça réussisse.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Sogu J. Yutido

Maitre Kazekage
awesome board
– No matter what happen, be strong

Féminin Messages: : 260
Date d'inscription : 02/03/2009
Age : 29
Village: : Un peu partout!


MessageSujet: Re: [Event] Chants éternels:   Sam 23 Oct - 16:29

¤La jeune femme regardait le shinobi d'Iwa avec une lueur de mépris dans le regard, il n'y comprenait rien, et ce n'était certainement pas de cette manière qu'il trouverait le moyens de faire tomber un pays. Mey se rapprocha de lui de la façon la plus naturel possible, s'accroupissant à ses côté, son rictus de mépris sur les lèvres, elle regardait se visage qui un jour tomberai sous la joute de son Kunaï. Non sous la joute du Kunaï que la Nuke-nin lui avait donné en signe de gratitude.
tous pensaient d'une manière ou d'une autre être semblable à Mey, à son vide intérieur, mais c'était une supercherie qu'elle s'employait à faire disparaitre petit à petit. Comment pouvaient ils croire un sombre instant être semblable à elle, alors qu'ils ne connaissent pas la mort volontaire, qu'ils ne connaissent pas la souffrance qu'elle à enduré... Ils sont comme des petits poissons traqués par un ennemis invisible et à force de se débattre, ils ne trouvent pas d'autres moyens que de se sentir vide alors même qu'ils ressentent de la rancune, voilà la différence entre eux et elle.¤


"Un jour, je goûterai ton sang qui dans mes mains deviendra le doux nectar qu'il n'a jamais été! Prépares toi, si tu veux faire de moi un adversaire il va te falloir rattraper les 10 ans de retard qui nous séparent."

¤Comme une promesse d'affrontement, d'une future rencontre qui prendrait les allures d'une boucherie, tout deux se reverraient pour le plus grand plaisir de la jeune Mey. Bien trop de temps s'était écoulé depuis la dernière fois qu'elle avait mit à mal un adversaire, trop de trêves vinrent la freiner, mais aujourd'hui il venait de signer son arrêt de mort ou du moins la promesse de se voir charcuter ou pire encore. Il connaitra les souffrances qu'inflige l'ombre de la mort, il connaitra la joie immense de sentir son corps s'envoler, percuter et transpercer par la lame de la jeune fille si ce n'est par ses propres mains.
Elle se releva et comme le vent de Suna, elle passa son chemin pour disparaitre d'une façon étrange dans ne brume noire venue de la "chose" informe. qu'adviendrait-il de ce monde?¤

_________________

Contactez moi uniquement par MP en faisant de Long courrier, je ferais en sorte d'y répondre au plus vite... Mey K.
(\__/) Ceci est un Lapinator.
(='.'=) Copiez/collez-le dans votre signature
(")_(") pour l'aider à dominer le monde.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

Invité



MessageSujet: Re: [Event] Chants éternels:   Sam 13 Nov - 20:10

Morte, sa proie était morte. Elle ne respirait plus. Et ce n'était pas faute d'avoir essayé de la sauver. Mais il avait préféré mourir de ses propres mains plutôt que des siennes. Si Kinaoï n'était pas déjà mort, et qu'il n'était pas sa mission, le chuunin l'aurait volontiers tué. Oui, il l'aurait fait sur le champ. Mais ce n'était plus possible. Décidément, il n'aurait pas dû s'occuper de cette femme.
Cette même femme qui lui fit des menaces d'ailleurs. Quel gratitude pour lui avoir sauvé la vie. Mais maintenant il n'était plus question de la sauver. Mais de la tuer pour cet affront. Nozomi la regarda s'en aller, sachant qu'elle ne risquait rien. Il la suivrait, il lui prouverait qu'elle avait tord. Et juste avant de lui enlever son dernier soupire, il chercherait les réponses qu'il désire.


-Dix ans de retard? Tu te trompes lourdement ma belle.

Un sourire sadique sur les lèvres, il prit le kunaï qu'elle lui avait offert et le planta dans le macchabée qui gisait à côté de lui. Et lentement, il le fit remonter jusqu'à l'épaule. Les charognards pourraient se régaler de ses entrailles.
Le ninja lécha ensuite le sang sur l'arme, la rangea et se releva, le regard fixé sur cette chose. Si elle l'avait fait, il le ferait. Car quoi qu'elle en pense, ils étaient les mêmes, les semblables. Il s'avança lentement vers la chose, sans peur, sans émotion, sans se retourner. La vie ne comptait pas pour lui, s'il devait mourir, il mourrait.


-Mais ça ne sera pas le cas.

Sur ces paroles, il s'enfonça dans la brume qui commençait à disparaître. Son sort était lié à celui de la jeune femme. A celui de cette chose. Quelle pensée délicieuse.

_______________
Pas terrible mais c'était pour conclure la première partie de l'event^^
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Event] Chants éternels:   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Event] Chants éternels:

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Archives :: Toutes les Archives :: Rp récents et utiles-

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit