Bienvenue sur le forum " RPG-Naruto " =)
Amuse-toi bien parmi nous ;p

Avant de poursuivre votre visite sur le forum, sachez que "RPG-Naruto" est avant tout un forum RpG. Si vous souhaitez vous inscrire, parmi nous, il vous faudra savoir faire 10 lignes de RP complètes, et connaître les bases d'un forum. Si vous ne vous sentez pas capable ou que votre activité parmi nous sera médiocre, merci de PASSER VOTRE CHEMIN .

N'oubliez pas de consulter les règles ainsi que le contexte, pour une meilleure vision des choses sur le forum =)



 
Bonne Année 2012!

Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher

Statistiques
Nous avons 53 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Lelouche

Nos membres ont posté un total de 8186 messages dans 854 sujets

Les posteurs les plus actifs de la semaine

Partagez | 
 

 A la recherche d'une solution

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Yurienu Kaito

Oi-nin

Masculin Messages: : 356
Date d'inscription : 19/12/2008
Age : 25
Village: : Kiri no Kuni


MessageSujet: A la recherche d'une solution   Sam 21 Aoû - 21:18

Musique en bas Smile
___________________



La chaîne de montagnes d'Iwa était des plus impressionnante. Quiconque passait par la était subjugué par ces imposants tas de pierre qui s'élevait vers le ciel – sans le toucher toutefois. La vue aussi était superbe, à cette hauteur, on voyait les villages et forêts alentours bien qu'ils puissent être à des kilomètres de la. Oui, cet endroit pouvait être comparé au paradis.
Mais un intrus échappa à la règle. Ou plutôt, ne la respecta pas ce coup ci. Yurienu aimait beaucoup la montagne, un environnement bien différent de Kiri, mais pas totalement grâce au froid et à la neige qui étaient souvent présent. Cependant, il n'avait pas la tête à penser à la beauté du monde. Ni au monde.
Depuis son voyage forcé à Suna, ses forces diminuaient progressivement. Bientôt il n'aurait plus la force de bouger. Et de toute manière, la douleur le lui interdirait. Elle grandissait, s'installant confortablement, à la manière d'un parasite. Tout ça à cause de cette chose...
Soufflant le plus fort possible, il tenta de chasser ses sombres pensées. Il ne devait pas baisser les bras, c'était impossible. Kuro l'attendait toujours, se demandant surement ce qu'il lui était arrivé. Et elle n'était pas la seule.
Sa seule solution était de trouver au plus vite un remède. Enfin, si ça existait. Le ninja avait suivi le conseil du jeune homme d'Oto – après s'être séparé de lui dans les rues de Suna – et était allé voir des médecins. Personne, même les plus qualifiés, n'avait pu le soigner. Ou le renseigner. Mais on lui avait confirmé, et à chaque fois, qu'il était mourant, atteint d'une maladie qui le rongeait de l'intérieur. Dans ces conditions, il avait bien fait de quitté le dénommé Ninusuka. S'il devait se battre, il n'aurait pas pu avoir le dessus.


J'enterre ma période de naïveté grâce à cette chose. En commençant par ne plus renier qui je suis réellement. Finis de ne voir que ma bonne moitié, celle que Kuro a voilé ne peut pas rester caché plus longtemps. Si je survis, ça finira par me détruire, et détruire mes proches très certainement.

Nouvelles résolutions qu'il risquait de ne pas tenir. La douleur revint en effet à ce moment la, le faisant chanceler puis chuter. Le jeune homme resta prostré sur le sol, les larmes aux yeux, attendant que ça passe. Un jour ça ne passera plus...
Ne pas penser à ça, rester concentré sur la solution, pas le problème. Voilà la seule chose à faire. La seule chose qu'il pouvait faire... Pitoyable pour un ninja qui était sensé être le plus fort de son village, voire du pays entier. Un représentant de ce monde, indestructible, charismatique, intelligent!
Il n'était rien de tout ça. Il n'avait pas les épaules pour ça. Certains le remarquaient surement, tel ses homologues – mais pas tous! - ou encore les membres de son conseil, ceux qui l'avaient bombardés à cette position. S'il avait le cran de tuer quelqu'un – et le temps – il se chargerait d'eux pour sa «première» fois. Un soulagement pour lui. Une délivrance pour le peuple Kirien. Tout bénef non?
Malheureusement, il était lâche et «remplis» d'espoir et de rêve. Il tenait à son âme. S'il tuait, deviendrait-il une arme, une machine à tuer comme il en croise à chaque coin de rue? Probable. Tuer semblerait si facile après. Un problème? Pourquoi s'embêter, tuons le.


Je ne veux pas de ça....

Yurienu sentit la douleur refluer. Il se releva prudemment et reprit sa marche. Il ne savait pas bien où chercher, ni quoi. Mais il devait agir, c'était vitale, autant pour sa santé mentale que physique. Il ne voulait pas prévenir quelqu'un et attendre dans un lit. Il devait agir par lui même, quitte à mourir plus rapidement. Au moins, il le ferait l'esprit tranquille, sans regret.
Plusieurs minutes se passèrent sans qu'il ne pense à rien d'autre que mettre un pied devant l'autre. La marche devenait de plus en plus difficile, et pas seulement à cause du manque d'oxygène à cette altitude. Butant contre une pierre qui était à moitié sorti de terre, il s'affala de nouveau sur le sol. Mais cette fois, il perdit connaissance.


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Yurienu Kaito

Oi-nin

Masculin Messages: : 356
Date d'inscription : 19/12/2008
Age : 25
Village: : Kiri no Kuni


MessageSujet: Re: A la recherche d'une solution   Lun 23 Aoû - 13:51

Musique en bas
_______________


Lorsqu'il ouvrit les yeux, Yurienu ne vit que du noir. Une couleur qui avait tendance à revenir régulièrement ces temps ci. Généralement c'était un mauvais signe. Ne bougeant pas d'un pouce, il tenta de se remémorer la dernière chose qu'il avait fait. Il marchait, lentement, puis il avait buté contre une pierre, ensuite le trou noir...
Il ne restait donc que deux possibilités, soit il était encore dehors, en pleine nuit, sans lune ni étoile pour paysage – peu probable vu que la veille c'était la pleine lune – soit quelqu'un l'avait amené chez lui, ou dans une grotte vu la dureté de son matelas. La deuxième possibilité était des plus inquiétantes. N'importe qui avait pu le trouver, et ayant perdu connaissance récemment, il était une victime docile de choix.
Que faire, que faire...
Le meilleur des choix serait d'attendre et d'être attentif à son environnement. Le jeune homme pourrait se reposer et récupérer quelques forces pour la suite de son voyage. Oui, il allait faire ça. Alors qu'il essayait de distinguer quelque chose dans l'obscurité qui l'entourait, il se sentit fatigué. Très vite, le sommeil reprit son droit sur l'esprit.
Alors qu'il dormait, une main le secoua vigoureusement pour qu'il sorte de ses songes. Petit à petit, l'esprit embrumé, et les yeux aveuglés par le feu, il reprit connaissance de l'endroit où il était. Il se trouvait bien dans une grotte et un homme, plutôt poilus, était en train de faire cuire quelque chose vu la bonne odeur qu'il y avait dans l'air.


-Hum... Bonjour...
-Ah, vous êtes enfin réveillé. C'est bien. Je me demandais encore combien de temps vous alliez dormir. J'en avais un peu marre de vous nourrir moi même.
-Qu'est ce que vous voulez dire par la? Ca fait combien de temps que je dors?
-Environs une semaine. Vous avez repris plusieurs fois connaissance mais que pendant de bref moment, je doute que vous vous en soyez aperçus...
-Une semaine...

La gorge nouée, le ninja eut envie de pleurer. Il avait perdu une semaine, alité dans une grotte. Bon sang il ne trouverait jamais de remède à ce rythme. Secouant la tête, il essaya de penser à autre chose.

-Excusez moi, je ne me suis pas présenté. Je m'appelle Yurienu Kaito, et je vous remercie de votre gentillesse.
-C'est rien mon ptit gars. J'allais pas laisser crever quelqu'un sur le chemin. Enfin tu as eu de la chance que je te trouve avant les animaux, t'en aurai bavé sinon. Au fait, je m'appelle Fumasu Kanpusu.
-J'en bave déjà... murmura-t-il.
-Tu as dis quelque chose?
-Non... non rien.

Il détourna le regard et fixa la paroi rocheuse, attendant simplement que le repas soit prêt. Le silence pesant sembla gêner son sauveur.

-Je sais que c'est pas mes affaires mais tu devrais pas partir comme ça à la montagne tout seul dans ton état.
-Qu'est ce que vous voulez dire?
-Eh bien t'es mourant non?

Yurienu ne répondit pas. Comment l'homme avait-il pu savoir? Certes Fumasu aurait pu deviner qu'il était malade, ou à bout de force mais mourant? Il devait lui poser la question. Seulement ce n'était pas si facile que ça. Car le dire à haute voix et à une personne lui donnait l'impression de rendre la chose réelle, de lui donner vie, de le condamner...

-Oui...
-Tu sais ce que tu as?
-N... Non pas exactement. Mais je pense savoir comment je l'ai eu.
-Hum... Plutôt étrange.
-Si vous le dites... Puis-je vous posez une question? Comment...
-Comment je l'ai su, le coupa l'homme, c'est simple, je suis un ancien ninja médecin. Après que je t'ai ramené ici, je t'ai vite fait ausculté.
-Et je suppose que vous ne connaisser aucun moyen pour me guérir, dit-il amer.

Fumasu ne lui répondit pas, rendant au jeune homme un espoir. Une solution existait et cet homme la connaissait! Bénie soient les dieux. Il finirait bien par lui arracher le remède! En attendant, il se contenta de saisir le bol que lui passait son sauveur et de commencer à manger. Reprendre des forces étaient essentielles, autant pour le voyage que pour un interrogatoire, en douceur ,certes, mais long.


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Yurienu Kaito

Oi-nin

Masculin Messages: : 356
Date d'inscription : 19/12/2008
Age : 25
Village: : Kiri no Kuni


MessageSujet: Re: A la recherche d'une solution   Ven 27 Aoû - 20:06

-Dites moi.
-Non.
-Allez...
-Non.
-Vous n'êtes pas coopératif.
-Hum...
-Allez, dites le moi.
-Non!

Voilà une semaine que Yurienu savait que le médecin connaissait une solution. Voilà une semaine qu'il l'interrogeait. Voilà une semaine qu'il aurait pu parler aux murs. Mais il ne se décourageait pas. Il finirait par l'avoir à l'usure. Il était plutôt doué dans ce domaine.
Il regarda Fumasu quitter la grotte. Ce dernier en avait marre, et il partait peut-être chercher de quoi manger ou se dégourdir les jambes après une journée passée assis. Lui aurait bien aimé l'imiter, mais sa condition ne le lui permettait pas, ou seulement quelques instants.


Je me demande bien qui il est en réalité...

Cette question revenait en boucle. Pourquoi un médecin avait choisis la vie d'ermite? Comment pouvait-il connaître un remède à une maladie inconnue de tous ses contemporains? Etait-il aussi froid qu'il le prétendait? Aussi cruel? Le jeune homme ne le pensait pas. Mais ne le connaissait pas non plus.
Soufflant, il reprit son bol qu'il avait laissé de côté et le termina lentement. Si son compagnon d'infortune était un bon médecin, la cuisine n'était pas son fort. Il devrait se proposer, ce n'était pas très fatiguant et ça l'aiderait à reprendre des forces.
La fatigue arriva peu de temps après qu'il ait finis sa gamelle. Lorsqu'il se réveilla plusieurs heures après à cause d'un courant d'air glaciale, la grotte était vide et sombre. Où l'homme était-il passé? Il ne serait pas parti sans ses affaires quand même. Surtout qu'en haute altitude, la nuit était froide. Très froide. Et il n'avait pas pris de manteau lorsqu'il était sorti.


M'a-t-il drogué?

Pour le moment la réponse importait peu. Le mizukage disparu et le déserteur étaient en danger de mort. En faisant attention, il se releva. Lorsqu'il fut stable sur ses jambes, il mit la couverture sur ses épaules et sortis à son tour de la grotte.
Dehors, le ciel était couvert, ne lui permettant pas de voir le chemin grâce à la lune. Se déplacer serait problématique dans ses circonstances. Encore plus de chercher quelqu'un. Avançant prudemment, il tendit l'oreille à la recherche d'un gémissement, d'un appel à l'aide. Ou tout simplement d'un ronflement.
Rien pour l'instant. Mettant un pied devant l'autre dans l'obscurité était déjà fatiguant pour les nerfs, le faire durant un quart d'heure au moins l'avait mis dans un tel état de nerf qu'il étranglerait le médecin une fois qu'il l'aurait retrouvé!
Tandis qu'il mettait au point diverses tortures à infliger à Fumasu, Yurienu entendit un gémissement pas très loin de lui. Il se mit à quatre pattes et avança le plus discrètement possible vers la source du bruit. Lorsqu'il ne fut plus qu'à un mètre de la chose qui gémissait, il se rendit compte que l'homme était la, une jambe formant un angle bizarre avec le reste de son corps.
Lorsqu'il entreprit de le porter, il se rendit compte que le corps de son sauveur était glacial.


-Tenez bon, je nous ramène à la grotte et je nous ferai un bon feu!

Le retour au refuge prit plus longtemps que l'allée. Le jeune homme était fatigué et devait porter complètement son ainée avec le peu de force qu'il avait. Heureusement, la douleur ne se montra pas, sinon, ils seraient mort. Une fois à l'abri, il fit un feu, allongea son protecteur tout près de la chaleur et se coucha de l'autre côté.
Un cri d'oiseau le réveilla le lendemain matin. La grotte était illuminée et une bonne odeur de roti chatouillait son odorat. Doucement, le ninja s'étira puis ouvrit les yeux. Fumasu lui sourit.


-Merci gamin, cette fois c'est toi qui m'as sauvé.
-Je vous en prie. Comment va votre jambe?
-Plutôt bien, les techniques médicales font des miracles même si je ne pourrai pas courir avant un moment.
-Bien. Je suis content pour vous.

Le silence s'installa entre eux. Du moins jusqu'à ce que l'ermite le brise.

-Dans deux jours, tu pourras quitter cette grotte. Tu rejoindras le village au pied de la montagne. Ensuite tu continueras ton périple.

Yurienu en était abasourdi. Il avait sauvé la vie de l'homme et en remerciement il se faisait virer de la grotte? Apparemment sa tête montra suffisamment son étonnement, et sa colère, car le médecin se justifia.

-Tu n'as plus aucune raison de rester. Tu as repris suffisamment de force ici...

Il serra les poings et les dents. Si ça continuait, il allait refaire le portrait de l'homme.

-Je vais te dire comment tu pourras survivre à cette maladie. Je ne connais pas de jutsu, ni de potion ou de médicament qui pourrait l'anéantir. Du moins pas sans te tuer avec. Toutefois, j'ai entendu dire que Orochimaru, l'ancien kage d'Oto, changeait de corps pour en acquérir de plus puissant. Sa technique n'était pas totalement au point car les corps finissait par mourir mais cette technique pourrait te sauver. Tu dois aller à Oto mon garçon!
-Je... Merci beaucoup.

Le mizukage porté disparu sourit devant cette agréable nouvelle. Il avait une chance de survivre! Prochaine destination, le village d'Oto.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Yurienu Kaito

Oi-nin

Masculin Messages: : 356
Date d'inscription : 19/12/2008
Age : 25
Village: : Kiri no Kuni


MessageSujet: Re: A la recherche d'une solution   Sam 25 Sep - 11:45

Une cloche. Voilà ce qu'entendit Yurienu. Aussitôt il se retourna et vit Kuro, le ventre rond, en tenue de mariée. Derrière elle se trouvait le village entier de Kiri, l'acclamant. Acclamant le mariage de la nouvelle mizukage qui avait accepté de reprendre son poste. Aurait-il démissionné? Possible mais il ne s'en souvenait pas.
Alors qu'il souriait à la jeune femme, et à ses progénitures apparemment, il remarqua que son regard était tourné derrière son dos. Fronçant les sourcils, il se retourna. C'est la qu'il le vit. Un jeune homme en tenue de marié lui aussi. Mais ce n'était pas lui. Un nom lui vint à l'esprit. Suriri.
Mais c'était impossible! Les seuls Suriri encore en vie étaient Amok et Kiro. Ils devaient être mort depuis le temps, où ils avaient réussis à survivre tant bien que mal. Mais lui n'était pas eux. Il avait pourtant dans son attitude, sa posture, sa confiance en lui quelque chose d'eux...
Nekro peut-être? Il devait être revenu sous une autre forme. Mais que faisait Kuro alors? Ne le voyait elle pas? Sirith devait l'avoir senti. Le démon n'était pas un crétin, il pourrait presque l'appeler son ami, son semblable puisqu'il protégeait la nouvelle mizukage depuis des années.
Mais que se passait-il ici!?!
Alors que le jeune homme s'apprêtait à courir vers la femme qu'il avait quitté sans le vouloir, sa vision se troubla et il sombra dans les ténèbres.
Quelqu'un le secoua. Doucement au début puis de plus en plus fort. Alors qu'il commençait à avoir le mal de mer, il ouvrit les yeux. Fumasu était penché sur lui, l'air inquiet.


-C'est bien que tu te sois réveillé gamin. Tu faisais un cauchemar et tu n'arrêtais pas de t'agiter. J'avais peur que tu te fasses mal.

Il ne répondit pas, tout simplement parce qu'il en était incapable. Ce rêve avait semblé si réel... Ce pouvait-il que ce soit une prémonition? Après tout il n'avait jamais rencontré ce jeune homme... Et il n'avait pas non plus abandonné son maudit poste pour le moment. Quand à la grossesse de Kuro, ça pouvait s'expliquer par sa volonté de vouloir une famille.
Un frisson vint. Il espérait que ce n'était pas un mauvais pressentiment.


-Bien, je te laisse reprendre pied à la réalité. En attendant je te prépare ton sac.

La encore, Yurienu ne répondit pas. Il hocha toutefois la tête, autant pour l'avertir qu'il avait entendu que pour le remercier. Lorsqu'il arriverait au village, devait-il envoyer un message au village? Pour les avertir qu'il n'était pas mort? Non.
Il ne pouvait pas. Kuro serait mise au courant et s'il finissait par trépasser, elle serait triste pour rien. Ne rien dire, laisser les choses se dérouler comme elles le doivent, voilà ce qu'il allait faire. Même si ça menait à ce que Kuro épouse un autre, un Suriri. Même si ses enfants avaient un autre père. Ou peut-être n'était ce pas ses enfants justement? Ne pas penser à ça!
Le soleil atteint très vite son zénith, l'heure du départ pour le ninja. Le vieil ermite le serra dans ses bras, heureux d'avoir eu une si bonne compagnie, et lui fit promettre de revenir un jour, s'il vivait toujours cela allait de soit. Tout comme il n'avait pas vu la matinée passer, il ne vit pas plus la journée et le soir. Tout juste s'il prit le soin de se prendre une chambre à l'auberge la plus proche.
Cette maladie allait le tuer. Ce rêve allait le tuer. Le rizukage le tuerait très certainement. Mais s'il survivait à tout ça, il n'aspirerait qu'à une chose, vivre en paix, fonder une famille puis mourir de vieillesse avec sa femme. Avec Kuro si elle voulait toujours de lui. Si ses sentiments ne changeaient pas à force d'épreuve.
Depuis qu'ils se connaissaient intimement, c'était la première épreuve qu'ils devaient surmonter. Et ça pourrait leur être fatal.



Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: A la recherche d'une solution   

Revenir en haut Aller en bas
 

A la recherche d'une solution

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Archives :: Toutes les Archives :: Rp récents et utiles-

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit