Bienvenue sur le forum " RPG-Naruto " =)
Amuse-toi bien parmi nous ;p

Avant de poursuivre votre visite sur le forum, sachez que "RPG-Naruto" est avant tout un forum RpG. Si vous souhaitez vous inscrire, parmi nous, il vous faudra savoir faire 10 lignes de RP complètes, et connaître les bases d'un forum. Si vous ne vous sentez pas capable ou que votre activité parmi nous sera médiocre, merci de PASSER VOTRE CHEMIN .

N'oubliez pas de consulter les règles ainsi que le contexte, pour une meilleure vision des choses sur le forum =)



 
Bonne Année 2012!

Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher

Statistiques
Nous avons 53 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Lelouche

Nos membres ont posté un total de 8185 messages dans 854 sujets

Les posteurs les plus actifs de la semaine

Partagez | 
 

 L'ombre crépusculaire de Konoha...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Sogu J. Yutido

Maitre Kazekage
awesome board
– No matter what happen, be strong

Féminin Messages: : 260
Date d'inscription : 02/03/2009
Age : 29
Village: : Un peu partout!


MessageSujet: L'ombre crépusculaire de Konoha...   Sam 15 Jan - 22:24

¤Un éclair fugace dans le ciel de Konoha ne présage rien de bon, pas plus qu'une explosion et encore moins l'apparition de Mey Kurotsuchi, l'ange de la nuit s'abat sur Konoha sans même que la ville ne puisse faire le moindre mouvement, elle était là, au milieu d'un nuage de poussière qu'un coup de vent balaya laissant sur le sol quelques décombres plus ou moins apparents. Il était rare qu'elle apparaisse dans de tells circonstances, mais la future nomination d'un Kage n'était pas un évènement à rater... La jeune fille à la peau neigeuse ne prit pas la peine de faire le moindre mouvement, les habitants fermèrent les volets et les fenêtres sans attendre leur reste et déjà se montrait quelques Shinobi courageux. Du menu fretin qu'elle avalerai en temps voulu mais ce n'était pas le moment. Elle voulait voir, jauger, toucher le futur Hokage...
Konoha, ville de puissance et de frayeur, Konoha future avant poste de guerre de la belle, achever les mourants serait une tâche facile à présent.¤



"Qui protège les morts de ce village?"

¤Douce et mélodieuse voix enfantine et cristalline donnant le change de son apparence froide et intemporelle. Les yeux violacé plongés dans le vide qui s'offrirait à elle d'ici peu de temps, elle cherchait du regard celui qui allait s'avancer et lui faire face tant est si bien qu'il en eut un pour le faire.
Le vent balaya de nouveau l'endroit, laissant une désagréable odeur de sang, il n'y avait pas de doute elle avait tuée dans ce village avant de s'arrêter ici, en ce lieu qui mener à l'ensemble des tombes d'anciens combattants. Ses mains recouvertes de gants, dégoulinaient sur le sol comme une fine pluie d'automne, goutte à goutte comme si le temps était suspendu a ces même gouttes.¤

_________________

Contactez moi uniquement par MP en faisant de Long courrier, je ferais en sorte d'y répondre au plus vite... Mey K.
(\__/) Ceci est un Lapinator.
(='.'=) Copiez/collez-le dans votre signature
(")_(") pour l'aider à dominer le monde.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Sato' Yuddai

Juunin

Masculin Messages: : 6
Date d'inscription : 18/12/2010


MessageSujet: Re: L'ombre crépusculaire de Konoha...   Dim 16 Jan - 3:46

Un mauvais pressentiment, et c'était tout...
Le ciel n'avait jamais semblé à la fois si pur et si menaçant. Le bleu profond de la voute céleste s'entremêlait avec les nuages, qui eux paraissaient prêt à se déchirer à la moindre secousse. C'était presque un signe que cette journée serait mauvaise pour Konoha.
Satoshi Yuddai, jeune juunin de sa section avait donc conclu par un simple regard dans les airs et son propre instinct, qu'au moins une fois en ce jour, il se passerait quelque chose de mauvais..
Et son instinct avait rarement tort.
Le jeune adulte se retrouvait alors à arpenter le village à la recherche d'un quelconque problème véritablement grave. Rien dans le comportement de la population ne montrait un souci causé par qui que se soit. Enfin, durant la matinée seulement.
Dès le début de l'après midi, le temps se fit plus lourd, presque orageux, mais le soleil continuait de lutter contre la masse sombre des nuages, et ne se lassait pas de répandre sa lumière sur le village de la feuille. Il y eut alors comme un craquement sinistre et presque discret dans le tas des habitations, comme une brisure dans le vent lui même, comme un genre d'explosion silencieuse, qui vous laisse suspicieux quant à la suite des évènements. Satoshi alla jusqu'à une maison proche de l'origine du craquement. D'abord dans une gracieuse nonchalance, le jeune commença à faire le tour du bâtiment, puis dans un éclair de lucidité, bondit pour monter sur le toit. On voyait toujours mieux les gens et les sources quand ils étaient plus bas, que on se trouvait encore à leur niveau. De son point d'observation, le garçon trouva enfin le berceau de sa suspicion. Un nuage de poussière se laissait emporter par le vent, pendant qu'un aura froide se développait dans l'atmosphère chaleureuse du village.
Une femme d'une blancheur terrible, peut être aussi pure que le ramage d'une douce colombe, voilà la base de ce mauvais pressentiment. En la regardant quelques secondes, Satoshi crut voir une silhouette noire et ailée derrière cet être à l'air à la fois si inoffensif, et si terrifiant. Les gens aux alentours claquaient leur volet à la venue de la femme, leur peur pouvait se lire dans le moindre de leur mouvement, désordonné, illogique... affolé..
Aucun d'eux ne devait savoir qui elle était vraiment, mais l'ombre qui l'entourait se chargeait tout simplement de diffuser une terreur panique, qui séduisait les premières personnes alentours. Quelques faibles shinobis se dressèrent alors face à cette personnification de la nuit, sans savoir à quoi ils s'attaquaient, malgré le souffle de crainte que dégageait encore sa personne, ils se dressaient, tel une branlante palissade face à une tempête des plus terrible. La voix de cette femme, cet être d'une obscure candeur, vint alors à l'oreille du jeune garçon :

"Qui protège les morts de ce village?"


C'était doux, fluide, simple et cruel à la fois, cette voix, cette question furent la source d'un certain mouvement dans l'attroupement de combattant, leur courage était tout envahi par le doute à présent, et aucun d'eux ne se sentait réellement à la hauteur de défendre avec toute la conviction possible, leur terre, de ce démon de froideur, à l'apparence féminine si frêle.
Alors, face à cette bouffée de lâcheté, Satoshi intervint. Du haut de son toit et de sa vingtaine, il se lança dans le vide, se laissant emporter par l'effet de gravité. Durant le laps de temps que lui laissait son saut, le garçon jeta vers son adversaire quelques shurikens, tous recouverts de miroirs. Certains la visait, d'autre l'évitait, pour atterrir dans un silencieux fracas sur la terre molle.
Il se réceptionna doucement sur le sol poussiéreux tel un cygne atterrissant sur un lac d'eau claire à la lueur de la lune. Étant accroupi, il se releva avec lenteur, tout ses mouvements s'imprégnant de la plus grande élégance qui soit.
Face au halo glacial qui entourait la femme, la faible lueur qui émanait de son corps semblait représenter un soleil levant, jeune, vigoureux et qui mêlait chaleur et grâce.

"Les morts ne viennent que par la provocation de gens comme toi, qui es tu pour te montrer ainsi et attiser la terreur dans ce lieu de force et de paix qu'est Konoha? Qui es-tu pour faire croire à ses gens que leur fin est proche?
Tu demandes qui protège les mort, je suis Satoshi Yuddai, qui que tu sois, si tu cherche à insuffler la mort dans ton passage, sache que ta route est barrée, et que rien de ta personne ne pourra la traverser."


Le regard de Satoshi était chargé d'une ardente auréole de sérieux, ce n'était pas le moment d'être puéril, cette femme était un danger, et à moins que son avis ne changea abruptement, le garçon était sûr qu'elle tenterait de mettre à mal l'opulente vie du village, son avertissement était lancé.
La lumière d'un soleil faiblard tenta alors de réchauffer l'ambiance tendu qui se tenait dans cette région de la ville, mais sans succès : le vent, dans sa toute-puissance déversa sa froide et fraîche aura dans les quartiers à la fois bondés et vides. Plus rien ne bougeait, à part les soyeuses mèches de chacun, tout était épris d'immobilité, le froid avait envahit la zone, et seul, le mouvement lent et régulier des poitrines qui se soulevait selon leur rythme pouvait briser la monotonie du paysage qu'offrait maintenant ce quartier...
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Sogu J. Yutido

Maitre Kazekage
awesome board
– No matter what happen, be strong

Féminin Messages: : 260
Date d'inscription : 02/03/2009
Age : 29
Village: : Un peu partout!


MessageSujet: Re: L'ombre crépusculaire de Konoha...   Dim 16 Jan - 9:47

¤Des shurikens sifflaient l'air l'entourant, certains l'égratignèrent et d'autre rencontraient la terre molle, ils étaient comme invisible mais consistant seul un flash rigoureusement bien caché eut l'attention de la jeune fille, comme si ils se jouaient de la lumière. Un fin filer de sang s'écoula de son épaule dénudé que ses doigts vinrent taire d'une pression saine et fraichement agréable. La source de cette blessure était une jeune homme qui possédait ce petit quelque chose que l'on ne retrouve que chez certaines personnes, que mey possédait elle aussi fût un temps ou son nom n'était pas lié à des actes aussi immorale... Quoi que en y repensant elle avait et ce depuis sa naissance, toujours était liée de près ou de loin à la mort de quelques personnages.
D'une voix assuré il se permettait de plonger son regard dans celui de Mey ou il ne pouvait qu'y ressentir le vide abyssale et stérile qui faisait d'elle un être vivant, et dans ce calme apparent qu'offrait à ce moment là Konoha, elle se divertit à penser que nombre de morts furent à l'origine de cette paix présente, mais aucuns d'eux n'avaient eut la visite de la belle pas plus que ce soir alors que le ciel se chargeait d'un éclat orangé, elle allait prendre ce qui de droit lui revenait.
Le destin, la chance ou le hasard n'entre pas en ligne de compte ici ou ailleurs la seule façon de lui survivre reste l'obéissance et la servitude sans limites.¤



"Je suis l'éclat éternel du diamant, comme lui je vieillis mais ne peut ternir, comme lui je brille mais ne peux être source de chaleur. Comme lui je suis froide et j'engendre la haine ou l'adoration. Qui je suis? Mey, que suis-je? la main sanglante de Shinigami. Que viens-je faire ici? Nuls ne peut le savoir...

Vous apprendrez bien assez tôt que nulles routes ne m'est impraticables, que nuls pays m'est interdit. Vous apprendre aussi que je suis faite de la substance exécrable et sanguine que Shinigami nous accorde à tous mais qu'à la différence de vous tous qui êtes ici, la mort n'est qu'un signe de ma renaissance car ce grand dieu de la mort me ramène dans le monde des vivants."


¤Il est vrai que la jeune fille était morte à deux reprises, et que par deux fois elle ne put rejoindre le repos éternel pour des raisons bien mystérieuses, certains s'accordent à dire qu'elle voulait vivre, mais en la connaissant un peu mieux tous savent que la vie n'est pour elle que le fardeau d'une naissance n'étant pas de son ressort.
Elle pouvait sentir les effluves de craintes envahir les cœurs et les âmes présente et pourtant son visage inexpressif ne montrait pas le rictus qu'intérieurement elle dessina. Mey n'ouvrait jamais un combat, sa logique étant ce qu'elle était, elle ferait la même chose qu'avec le Kazekage, c'est à dire réduire à néant toutes tentatives à son encontre. Rappelons nous le Gen-jutsu ultime de Michinage sama qui n'avait eut pour effet que de faire couler son sang sans pour autant l'ébranler, ou bien les flammes qui n'avait eut que le mérite de se voir disparaitre.
Qui plus est, depuis les évènements de Kiri, nuls ne savaient de quoi elle était capable.¤

_________________

Contactez moi uniquement par MP en faisant de Long courrier, je ferais en sorte d'y répondre au plus vite... Mey K.
(\__/) Ceci est un Lapinator.
(='.'=) Copiez/collez-le dans votre signature
(")_(") pour l'aider à dominer le monde.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Sato' Yuddai

Juunin

Masculin Messages: : 6
Date d'inscription : 18/12/2010


MessageSujet: Re: L'ombre crépusculaire de Konoha...   Lun 17 Jan - 1:47

Rien qu'un éclat, de vide, de noir, mêlé à sa lumière..
Lorsque la femme répondit à Satoshi, seul la misère de vivre pouvait empreindre ses paroles, on sentait comme un nuage obscur qui avait envahi sa vie, un brouillard de mort des plus profond. Son regard semblait empli d'absence, d'envie solitaire, sans le moindre espoir de retrouver une quelconque sociabilité.
Elle s'appelait donc Mey. D'après ses dires, elle était représentante du Shinigami. Elle n'avait pas expliqué le but de sa venue, et pour elle, aucuns des chemins qu'elle voudrait prendre ne saurait montrer une assez forte résistance pour qu'elle ne puisse l'emprunter.
Satoshi fronça ses sourcils, pour qui se prenait-elle ? D'accord, elle arrivait à faire frémir de terreur la population. D'accord, elle arrivait, par ses paroles à instaurer une douteuse peur dans le cœur des combattants, mais cela ne prouvait absolument pas qu'elle saurait être une ennemie redoutable en plein combat.. A moins qu'elle ait été sérieuse dans le fait qu'elle ne soit pas mortelle, s'il y avait combat, il y avait des chances pour que Satoshi en sorte victorieux. Enfin, d'après la première impression; il n'en était pas tout à fait sûr lui même, mais dans cette bataille, on pourrait dire dès le départ que les deux ninjas étaient à égalité de forces.
Il ne lui restait plus qu'à mettre sa supposition à l'épreuve. La femme face à lui attendait une réaction de sa part, commencer un combat n'avait pas l'air d'être dans ses habitudes. Que rajouter de plus? Elle n'attendait qu'un premier assaut.
Le vent soufflait encore, faisant fuir les nuages qui polluaient les cieux, aidant cette fois le soleil à réchauffer la terre mise à l'épreuve par l'aura glaciale de cette Mey. Un envol d'oies sauvages sortirent alors des arbres à l'ouest du village, brisant la platitude du bleu céleste. Un tel envol symbolisait pour certains un mauvais signe, peut être qu'aujourd'hui il était de circonstance, peut être que la rencontre de cet ange noir et de ce cygne aux lumineuses plumes, ne se terminerait pas aussi bien que ce que l'on pourrait penser..
Satoshi pensait, lui. Il n'admirait ni les cieux, ni les volatiles qui le traversaient, il réfléchissait. Dans sa réflexion, il sortit un parchemin, l'ouvrit, mena son pouce à sa bouche, et raya les inscriptions avec son sang. Dans un simple et maigre nuage de fumée, jaillit sa lyre. Il la saisit vivement et rangea son parchemin. Rien n'était mieux que commencer un combat dans la douceur de la musique. Il se posa alors, et libéra ses doigts de l'attente qu'ils subissaient, les laissant danser le long des cordes, composant une mélodie qu'il avait bien des fois fait résonner à ses oreilles. Des filaments lumineux commencèrent alors à se répandre sur le sol tel des serpents. Ils prenaient place, et bougeaient aux changements de rythme que leur insufflait le folklorique bal des doigts du garçon sur les cordes de l'instrument. Certains restèrent à leur place, au sol, et d'autres s'élevèrent face à la femme. Menaçants cobras de lumière...
Ils gardèrent leur position pendant quelques secondes comme pour avertir de leur imminente attaque, puis, dans un mouvement terriblement vif, 3 d'entre eux chargèrent la kunoïchi tel un éclair déchirant la tempête.
Satoshi continuait de jouer, ajoutant encore des notes, des dièses et des bémol dans son propre silence. D'autres filaments faisaient alors leur apparition, suivant la même direction que les premiers. Ainsi, le jeune pouvait commencer à la tester. La mettre à l'épreuve, pour savoir, si oui ou non, la réputation qu'elle se donnait, se titre qu'elle avait rappelé, était réellement mérité...
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Sogu J. Yutido

Maitre Kazekage
awesome board
– No matter what happen, be strong

Féminin Messages: : 260
Date d'inscription : 02/03/2009
Age : 29
Village: : Un peu partout!


MessageSujet: Re: L'ombre crépusculaire de Konoha...   Lun 17 Jan - 11:36

¤Dans ce monde qui est le leur il y à tant de paramètres à prendre en compte que l'homme ne se rend pas compte de ce que ses actes produisent, les uns après les autres ils tombent dans un cercle vicieux de vengeance ou de haine. Mais quand la haine est un mode de vie, quand la souffrance devient jouissance et quand la vie n'est qu'artificiel que peut il bien se passer?
Le shinobi commençait en musique, une mélodie emplit d'humanité dont les cordes seraient les épées de Damocles au dessus de sa tête, mais le chant des morts se fit entendre au loin comme le grondement sourd de quelque chose qui se préparait en ce lieu, Mey n'était en soi pas quelque chose que l'on pouvait s'évertuer à comprendre quand même le suicide ne lui faisait plus peur, elle avait dans le regard une lueur particulière qui aussi fascinante soit elle en devenait pétrifiante.¤


"Êtes vous sur que je suis bien la cible de votre attaque? N'avez vous aucuns doutes quant à la nature de ce qu'il s'ensuivra?"

¤Le vent qui soufflait lentement caressa la joue du jeune homme comme une main aurait pu le faire, Mey est reine dans l'art de se jouer des autres et le quart de seconde où le shinobi avait regardé son parchemin lui était suffisant pour mettre en place son plan dont l'homme serait l'objet de sa propre perte car oui aussi monstrueuse soit elle il ne faut pas oublier qu'elle pousse ses semblables à se tuer les uns les autres avant de porter un coup de grâce. N'est il pas merveilleux de voir que chacun d'entre eux suivent la même route.
La nature des filaments n'était pas défini mais déjà ils s'enroulaient autour des chevilles, des poignets, de l'abdomen et du cou sans rencontrer la moindre résistance.¤


"Trop de Shinobi se basent sur leur vue lors d'un combat, n'est-ce pas cependant la base d'un gen-jutsu que de paralyser la vue pour malmener les autres sens? Kai!"

¤Elle lui murmurait quelques mots à l'oreille, le sortant du produit de son imagination pour constater que le corps ligoté fut celui d'un shinobi de Konoha dont le visage reflétait toute la douleur qu'il pouvait décemment ressentir à ce moment là. Mey se trouvait à présent à côté du corps enchainé baladant ci et là son kunai sur la peau clair du visage du Konohajin immobile.¤

"Le plus déroutant est de se demander depuis quand vous êtes sous mon charme ou plutôt quand est-ce que vous ne l'étiez pas?"

_________________

Contactez moi uniquement par MP en faisant de Long courrier, je ferais en sorte d'y répondre au plus vite... Mey K.
(\__/) Ceci est un Lapinator.
(='.'=) Copiez/collez-le dans votre signature
(")_(") pour l'aider à dominer le monde.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Sato' Yuddai

Juunin

Masculin Messages: : 6
Date d'inscription : 18/12/2010


MessageSujet: Re: L'ombre crépusculaire de Konoha...   Jeu 17 Fév - 23:49

Imbécilité, pauvretés humaines... Seulement des doutes..
Ainsi donc, il s'était fait avoir bêtement par un jutsu des plus basiques. Un bon ninja aurait cherché à voir s'il n'y avait pas de choses à craindre, mais pas lui.. Lui, il avait foncé tête baissé dans un piège qui maintenant n'inspirait que le doute.
Son adversaire lui avait montré son erreur, montré qu'il avait déjà perdu la bataille décisive et que rien que dans la suite des évènements, tout ne ferait qu'empirer. Elle avait réussi à insérer des sombres orbes de doutes dans l'assurance lumineuse du jeune adulte.
Ralentissant le rythme de sa musique, Satoshi se mit à réfléchir, comme la kunoichi le disait, le plus déroutant était de savoir depuis quand elle mettait ainsi ses sens sous son contrôle.. Mais aussi, avait-elle réellement mit fin à son illusion? Il n'était sûr de rien. Parce que rien n'avait plus aucune emprise sur quoi que se soit dans un monde fait de rien.. A part de l'imaginaire.
Il n'avait aucune preuve que ce qui se passait été réellement la réalité, puisque le "kai" qui l'avait sorti de ce genjutsu avait traversé les lèvres de la femme, pas les siennes. Il n'avait rien contrôlé et ne contrôlerait rien, elle avait commencé sa victoire par le doute, et rien ne l'empêcherait de réussir pour le moment.
Enfin, elle pouvait aussi avoir cessé sa manipulation de ses sens, pour lui montrer sa faiblesse, et là encore, rien ne lui montrait qu'elle n'avait pas encore d'appui sur lui.
Songeant que réfléchir ainsi ne mènerait pas à de grandes conclusions stratégiques, l'homme cessa sa musique, et libéra l'autre de ses chaines de lumières. Il murmura un dernier 'kai' histoire de ne pas être surpris par une éventuelle libération de son adversaire, et se concentra à nouveau sur la scène qui se jouait.
Tout à coup, il se sentit... Bête... bête comme un cornet de frite perdu au milieu du Sahara sans personne pour le dévorer à plein dents, bête comme un canard fou amoureux d'un éléphant sauvage des sols de la Phrygie antique. Rien que dans tous ces mouvements et dans sa manière de penser, il avait fait exactement ce qu'on attendait de lui. Il avait réaliser tous les gestes d'un pauvre garçon perdu et enseveli sous le doute. Enfin, il savait qu'il se faisait manipuler, et ce depuis le début maintenant. Du moins, pour ce qu'il avait réussi à discerner.
Il rangea sa lyre, cessant de laisser l'espoir à ses doigts de danser à nouveau de cette même manière frénétique. Nul besoin de continuer le combat de cette manière. Il fallait attaquer l'adversaire de front, tel une grosse brute sans cervelle, et sans se servir de ses yeux. Non, il n'en aurait pas besoin.
Depuis qu'il pensait, il n'avait pas non plus songer à répondre à la kunoichi et à ses provocations. Elle avait marqué des points, et cherchait à en gagner toujours plus en le déstabilisant par des mots. L'être humain est un être tellement stupide, si on ne lui parle pas, il n'évoluera pas, et ce dans n'importe quel sens. L'humain est une créature de dialogue, que l'on peut facilement manipuler par des mots. Les mots ont un pouvoir sur l'esprit des hommes, que nul tyran ne saurait égaler. Voilà pourquoi cette femme et certains hommes, prenaient le dessus n'importe quand, dans n'importe quelle situation. Parce qu'ils savent, utiliser les mots.

«  Il n'y a rien d'important dans ce que vous dites. Mon imprécision, et mon manque de prudence ont fait une victime, certes, mais.. Il est totalement inutile de se demander depuis quand je suis sous l'influence d'un de vos jutsu. Non, ce qui importe, c'est de savoir, si vous m'avez toujours en votre pouvoir de manipulation.. Qui sait? Je suis face à vous en ce moment, de mon regard. Ça se trouve, je suis en train de parler à une chaise de terrasse... L'important, c'est de se rendre compte que depuis le début, vous cherchez à me déboussoler, à me montrer que vous vous amusez de mon manque de technique face à celle que vous venez d'utiliser. L'important, c'est de s'apercevoir, que vous n'avez pour le moment, nullement l'intention de porter atteinte à ma vie de n'importe quelle façon que se soit. »

Oui, il l'avait provoqué, dans sa tête, rien n'avait pu se montrer concluant, à part essayer de l'amener d'elle même. S'il n'avait pas fait attention, c'était tout juste parce qu'il avait été emporté par le désir de tester son adversaire sans chercher à savoir d'abord s'il était plus puissant que lui. Son jugement avait été faux dès le départ, et avait fini par valoir une victime. En fait, c'était elle, qui l'avait testé, et qui s'était rendu compte, avec un sourire sadique intérieur, Satoshi en était sûr, qu'il était bien plus faible qu'elle..
Et quand bien même, il aurait réussi à lui infliger une blessure, il n'aurait réussi qu'à se mettre lui même en position de faiblesse. Sans qu'aucun autre ne puisse lui venir en aide.
Posant alors sa main au sol, le jeune homme ferma ses yeux. Ferma ses sens, furtivement, rapidement, sans se mettre réellement en danger. Le soleil brillait toujours, cela suffisait à le maintenir en sécurité. Il n'avait plus qu'à attendre, que la femme tente un assaut, réponde à son défi, cesse ces jeux qui n'amusaient qu'elle, pénètre dans un moment d'hypothétiques dangers...
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Sogu J. Yutido

Maitre Kazekage
awesome board
– No matter what happen, be strong

Féminin Messages: : 260
Date d'inscription : 02/03/2009
Age : 29
Village: : Un peu partout!


MessageSujet: Re: L'ombre crépusculaire de Konoha...   Sam 19 Fév - 18:21

"Porter atteinte à votre vie, que ce soit la votre ou celle de quelqu'un d'autre je n'ai pas le désir de voir votre sang couler entre mes doigts, sentir votre cœur encore palpitant au creux de mes mains avant que ma poigne ne lui ôte ses pulsations, non j'aspire à plus d'ivresse en ce moment!"

¤Ce village que je ne connaissais que très peu avait en sa possession la flamme du combattant et de l'espoir alors qu'à Suna nous n'avions que le sable chaud et le droit de mourir sur les champs de batailles. J'avais de la rancœur, une certaine forme de jalousie pour les autre villages, une certaine forme d'horreur face aux habitants que je voulais mort mais lui, l'homme qui tirait les ficelles voulait bien plus que ce que je ne pouvais apporter à ce conflit bien qu'il avait promis de me faire voir mon plus cher désir à savoir le déclin de l'homme. N'allais-je pas trop loin cette fois ci? N'y avait il donc aucun moyens de me sortir de ce cercle vicieux de destruction et de souffrance? Non, le point de non retour fût atteint il y à bien longtemps de ça et aujourd'hui je ne pouvais que regarder, jouer et faire en sorte que mon plan s'active. Cela étant j'avais le droit de me servir de tous les moyens que j'avais en moi pour y arriver, Konoha en faisait parti tout comme Oto était sur le point d'imploser il fallait que j'use de tactique et de fourberie.

J'avançais jusque lui, posant ma main sur son épaule, il ne pouvait ressentir le froid de ma peau sous sa couche de vêtement, il ne pouvait pas voir la tristesse de mon âme, mon corps inexpressif n'avait le droit que de marcher sans trop en faire. Je serrais légèrement son épaule sous ma fine main neigeuse.¤


"Seriez vous prêt à voir le déclin du monde? seriez vous prêt à vous battre pour sauver le peu de vie qui pourraient l'être? Plus important avez vous peur de la mort elle même où êtes vous l'un de ceux qui l'affronte dans l'optique de la vaincre, sans peur mais avec le doute connaitre la réelle souffrance de celle-ci?"

¤Il n'y avait nul agression de ma part, je n'avait simplement qu'une façon d'agir quelque peu enfantine et aléatoire, j'étais certes l'incarnation de ce que l'homme détestait mais je n'en restais pas moins une jeune femme aux traits fins, vivante jusqu'à preuve du contraire avec l'intention certes de détruire le monde que l'on connais mais qui pouvait l'en blâmer? Personne, la haine qui la ronge vient d'ici et devra se terminer ici!¤

_________________

Contactez moi uniquement par MP en faisant de Long courrier, je ferais en sorte d'y répondre au plus vite... Mey K.
(\__/) Ceci est un Lapinator.
(='.'=) Copiez/collez-le dans votre signature
(")_(") pour l'aider à dominer le monde.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'ombre crépusculaire de Konoha...   

Revenir en haut Aller en bas
 

L'ombre crépusculaire de Konoha...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Archives :: Toutes les Archives :: Rp récents et utiles-

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit