Naruto RPG Origines
Bienvenue sur le forum " RPG-Naruto " =)
Amuse-toi bien parmi nous ;p

Avant de poursuivre votre visite sur le forum, sachez que "RPG-Naruto" est avant tout un forum RpG. Si vous souhaitez vous inscrire, parmi nous, il vous faudra savoir faire 10 lignes de RP complètes, et connaître les bases d'un forum. Si vous ne vous sentez pas capable ou que votre activité parmi nous sera médiocre, merci de PASSER VOTRE CHEMIN .

N'oubliez pas de consulter les règles ainsi que le contexte, pour une meilleure vision des choses sur le forum =)


RPG Naruto
 

Partagez | 
 

 De la fumée sans Feu !

Aller en bas 
AuteurMessage
N-RPG
Instructeur
avatar

Messages: : 48
Date d'inscription : 16/05/2010

MessageSujet: De la fumée sans Feu !   Mar 13 Fév 2018 - 2:47

De la fumée sans Feu !

Cette nuit là, une intense lueur émanait de la forêt de la mort, le chant nocturne des oiseaux de proie ne se faisait plus entendre et le silence pouvait être oppressant.
Plus un bruit, plus un souffle de vent comme si le temps venait de s'arrêter entre les feuilles qui avaient vue tellement de sang couler au fil des années. Tout d'un coup un long cri se fit entendre, un cri d'agonie et de souffrance qui semblait ne jamais prendre fin. Qu'étais-ce? Un animal mourant dans un piège ou bien une victime encore vivante?

La lueur rougeoyante brillait comme un feu, comme un phare au milieu de l'océan...

Quelques minutes après cette apparition près de Konoha, un Jônin posté aux portes de la ville entra dans le bureau de l'Hokage sans prendre la peine de s'annoncer avant:

-Maitre Hokage, il se passe quelque chose de terrible !

Le Jônin semblait pétrifié par la peur, des rumeurs courraient depuis des générations sur des apparitions de fantômes de genin qui avaient trouvés la mort dans cette forêt, simple superstition. Cependant il se passait bel et bien quelque chose.
Revenir en haut Aller en bas
Yuki Hachinosu
Maître Hokage
avatar

Masculin Messages: : 7
Date d'inscription : 02/02/2018
Village: : Konoha

Feuille de Rp
HP:
10000/10000  (10000/10000)
Chakra:
1500/1500  (1500/1500)
Percéption:
80/80  (80/80)

MessageSujet: Re: De la fumée sans Feu !   Mar 13 Fév 2018 - 3:43

Un bon Hokage se doit d'être toujours opérationnel, et c'est pourquoi Yuki, qui n'as pas l'habitude de s'embarrasser avec des futilités, se fit installer une chambre dans son bureau, qui devint dès lors son principal espace de vie. Ainsi, il pouvait passer plusieurs semaines sans sortir de son bureau, et y vivre confortablement.

Cependant, le goût prononcé du Kage pour le luxe se faisait bien ressentir et donnait au bureau une allure de chambre impériale, avec ses voilages, ses tapis, ses nombreuses statues et tentures murales riches de détails et d'ornements, et son enivrant parfum d'épices et de bois de santal venant couronner ce tableau raffiné à l'excès.
Un bouquet d'Higanbana trônait toujours en évidence sur la petite table en bois, de sorte que ce soit la première chose qu'un éventuel visiteur verrait en entrant dans la pièce, cette fleur étrange étant devenu le "symbole" du Kage, la fleur aux 600 noms ressemblait tant à Yuki, qu'il en était tombé amoureux.

Cette nuit là, Yuki faisait des cauchemars de mort et de destruction, et, malgré la douceur de ses draps de soie, son sommeil était très mouvementé.
Il lui sembla que son cœur s’arrêta de battre lorsqu'un cri abominable vint le sortir de son sommeil fragile. Il se leva dans un bond, et après avoir enfilé son yukata en lin blanc sur son corps nu, il se dirigea vers la grande fenêtre de son bureau pour voir ce qui se passait dehors.

Le village semblait calme, un silence de mort régnait, comme si toute vie avait disparu depuis longtemps dans Konoha, ce qui donna d'abord l'impression à Yuki qu'il avait du rêver ce cri déchirant. Mais les quelques lumières qui s'allumaient les une après les autres dans les petites fenêtres des habitations confirmèrent au Kage que ce n'était hélas pas qu'un rêve et que quelque chose se passait bien dans l'obscurité de la nuit...

La porte en bois du bureau s'ouvrit brutalement dans un fracas qui vint rompre le silence, et un Junin paniqué et essoufflé déboula sans plus de cérémonie dans le bureau. Ce genre d'attitude aurait d'ordinaire eut de terribles conséquences pour le Junin, mais Yuki sentait bien que quelque chose de terrible se tramait, et il laissa donc au Shinobi une chance de s'expliquer.


Citation :
-Maitre Hokage, il se passe quelque chose de terrible !

Un long silence s'ensuivit, le Junin étant resté complètement figé dans l'encadrement de la porte, les jambes encore tremblantes.
Pour le sortir de sa torpeur avec sa délicatesse habituelle, Yuki lui dit d'un ton ferme et froid:


-Eh bien! Vous avez l'intention de me dire ce qu'il se passe ou je suis sensé le deviner tout seul?!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
N-RPG
Instructeur
avatar

Messages: : 48
Date d'inscription : 16/05/2010

MessageSujet: Re: De la fumée sans Feu !   Mar 13 Fév 2018 - 20:54

Le Jônin s’avança vers l'Hokage tout en pointant la leur qui se dessinait sur le fond de l'image qu'offrait la fenêtre de ce bureau.
Que pouvait-il bien dire de plus alors qu'il n'y avait ni braises ni flammes et cette lueur n'avait pas vraiment de source.
L'agitation se faisait sentir petit à petit dans les ruelles, les habitants de Konoha se donnèrent le mot afin de préparer a devoir se défendre si le besoin se faisait sentir et si l'Hokage en faisait la demande, pour l'heure il fallait résoudre le mystère de c cris qui ne semblait pas vouloir prendre fin.
Revenir en haut Aller en bas
Yuki Hachinosu
Maître Hokage
avatar

Masculin Messages: : 7
Date d'inscription : 02/02/2018
Village: : Konoha

Feuille de Rp
HP:
10000/10000  (10000/10000)
Chakra:
1500/1500  (1500/1500)
Percéption:
80/80  (80/80)

MessageSujet: Re: De la fumée sans Feu !   Mer 14 Fév 2018 - 1:42

Yuki s'approcha encore un peu plus de la fenêtre en fixant cette étrange lueur, elle était hypnotisante et terrifiante à la fois, et plus il essayait d'analyser ce que ce pouvait être, et plus la lumière lui semblait provenir d'un autre monde.

Bien des légendes courraient dans Konoha sur des esprit égarés, mais Yuki n'y accordait que très peu d'importance, et il devait ici s'agir de quelque chose de différent.
Le tumulte des villageois agités le ramena rapidement à ses obligations, et il donna l'ordre au pauvre Junin apeuré de faire préparer une équipe de renfort, et une équipe médicale pour l'accompagner aux portes du village afin d'identifier la situation.

A peine le Junin fut-il sorti de la pièce pour s’exécuter, que Yuki, comme pour se donner du courage, avala en vitesse un verre de sake avant d'empoigner son Tessen pour aller affronter la foule qui attendait maintenant dans les rues de Konoha.

Arrivé aux pieds de la résidence, il retrouva donc les deux unités et commença à avancer calmement dans les rues en direction de la mystérieuse lueur, et comme lors d'une procession, les villageois le regardaient marcher doucement avec un respect presque religieux.

En effet, le Kage avait mis un point d'honneur à incarner pour ses villageois une sorte de divinité protectrice à respecter et craindre, au point que certains doutaient même de son existence réelle (ce qui l'amusait beaucoup). Ainsi, la foule s'écartait dans la grande rue principale pour laisser passer Yuki et son escorte, et tous lui témoignaient un baissement de tête respectueux, alors même qu'il s'appliquait à ne regarder personne dans les yeux et à garder son air hautain et sur de lui, regardant fièrement droit devant lui.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Assu Fumiaki
Chuunin
avatar

Masculin Messages: : 61
Date d'inscription : 02/12/2009
Age : 23

Feuille de Rp
HP:
1500/1500  (1500/1500)
Chakra:
150/150  (150/150)
Percéption:
10/10  (10/10)

MessageSujet: Re: De la fumée sans Feu !   Jeu 15 Fév 2018 - 21:50

La nuit était déjà bien avancée mais Assu ne trouvait pas le sommeil. Installé sur le rebord de sa fenêtre, il inspectait le ciel à la recherche de réponses plus ou moins cachées. La maison de famille avait cet intérêt d'être quelque peu éloignée du centre, laissant une pleine liberté d'observation du ciel, vide de la moindre pollution lumineuse. Assu appréciait cette douceur, il l'inspirait à pleine goulée comme affamé de la poésie du moment. Sa journée avait été criblée d'échecs, allant de déception en déception. Il se sentait bien alors, en méditation, plein de lui-même et de l'odeur des étoiles qui parsemait le ciel.

En général, ce genre de situation lui permettait aussi de s'entraîner. Habitué à l'exercice permanent, au milieu de ses pensées divagantes, il se prenait alors pour ces étoiles elles-mêmes, qui l'auraient observé, lui et ses alentours. Ses sens exacerbés par ses années d'exercice, l'énergie en lui se guidant d'elle-même vers l'ailleurs, il explorait les détails de la vie parfois encore active autour de lui. A cette heure-ci, outre les quelques surveillants des portes ou les jeunes amants, des chats peut-être, les rues s'étaient vidées. Il n'y avait personne, le village, en paix, le sommeil léger.

Au nord d'ici pourtant, malgré la distance, Assu perçut quelque chose. Un instinct, animal presque, dressa ses pensées et ses cheveux sur sa tête. Plus qu'une présence, tout à coup un cri, accompagna avec force le concert des sensations folles qui traversaient le jeune homme. Une noirceur envahit le tout et l'effrayant silence qui suivit l'inquiéta. Il ne percevait plus rien. Une angoisse le saisit. Lentement, se préparant alors au pire, il tenta, avec crainte, de rouvrir péniblement les yeux.

Le noir de la nuit enracinait sa terreur jusqu'à ce que son corps finalement se réjouisse de discerner, au loin, le scintillement familier des astres. Le ciel semblait plus noir. L'obscurité plus froide. Alors que rien ne semblait illuminer les alentours direct du garçon, les lueurs célestes faiblissaient mollement. Elle apparut cependant à ses yeux, là-bas, vers la forêt, la lumière.

Rougeoyante et pourtant d'une incroyable froideur - sanglante, inquiétante, frissonnante. Il ne s'agissait pas des étincelles d'un feu, cela Assu pouvait le certifier. Cette lumière naissait du vide, une anomalie énergétique. Il ne parvenait pas à en savoir plus. S'il sentait l'affolement de ses voisins, du village, des gardes aux portes, le cri - ce cri qui se dilatait à n'en plus finir, comme s'il s'était cristallisé dans l'air pour l'éternité - brouillait les signaux que ses perceptions lui renvoyaient. De cet endroit, il ne reconnaissait plus les arbres qu'absolument difforme et monstrueux, les feuilles gorgées de sang luisaient alors d'une aura presque toxique et des silhouettes - en était-ce vraiment ? - envahissaient son esprit.

Assu sentit la peur s'instiller doucement en lui; un poison dans ses veines et son calme habituel. Il ne pouvait pas rester sans rien faire, et pourtant...Pourtant les autres ninjas, plus expérimentés, plus forts, plus à même de gérer un tel événement devaient certainement déjà être sur les lieux, devaient déjà se confronter à la chose. Mais savait-il vraiment ce qui les attendait ?
Bien sûr qu'ils savaient, il n'était pas le seul sensoriel du village et les jônins, malgré cette peur et ces images n'auraient jamais reculé. A quoi alors pourrait-il bien servir ?

« Tu devrais y être. Ils ne sauraient se passer de toi là-bas. Qu'est-ce que tu attends ? »

La porte s'était ouverte à la volée et sa mère, haletante, ses sens en alerte - la peur fendait ses pupilles, - le fixait ardemment. Le garçon hocha la tête sans bien comprendre une telle inquiétude. Les yeux étaient perdu, noyé dans la terreur. Il saisit le rouleau contenant son arc, enfila sa veste, dont le col permettait de dissimuler ce tatouage de naissance et sortit.

La nuit n'était finalement pas plus froide, mais l'ombre avait recouvert Konoha. Ce ne fut qu'une fois dans le cortège du Hokage qu'Assu retrouva pleinement conscience de lui et de ses sens. En dépit du cri, la force et la confiance semblait émaner du maître du village. Au contact de cette aura, féline, noble, le corps d'Assu se détendit. La peur s'effaçait et en lui la foi retrouvait sa place. Craindre n'était plus de mise. C'était avancer qu'il fallait; garder son sang froid, dépasser la porte et, face à la grande forêt d'où les lamentations éternelles semblaient provenir, c'était le coeur plein de vie et l'âme apaisée, qu'il fallait suivre.
Revenir en haut Aller en bas
Yuki Hachinosu
Maître Hokage
avatar

Masculin Messages: : 7
Date d'inscription : 02/02/2018
Village: : Konoha

Feuille de Rp
HP:
10000/10000  (10000/10000)
Chakra:
1500/1500  (1500/1500)
Percéption:
80/80  (80/80)

MessageSujet: Re: De la fumée sans Feu !   Jeu 15 Fév 2018 - 22:44

La peur était palpable chez chacun cette nuit là. Yuki aussi avait peur, mais le rôle d'un Kage n'est-il pas de savoir mettre ses émotions de coté au profit de son village?
C'est pourquoi il fallait rester droit et fort aux yeux de tous et taire cette petite voix qui lui disait de se tenir éloigné de ce nouveau danger.

Les chuchotements inquiets des villageois qui sifflaient jusqu'alors dans les rues se turent brutalement lorsque les lourdes portes s'ouvrirent, quelques enfants terrifiés s’agrippaient aux jambes de leur mère, les regards apeurés se croisaient furtivement mais désormais plus aucun bruit ne se faisait entendre.

L'Hokage s’arrêta dans l'encadrement de la grande porte, il se retourna tranquillement vers la foule et annonça d'un ton bienveillant:


- Que tous ceux qui sont en mesure de se battre attendent calmement notre retour, les autres rentrez vous mettre à l'abris chez vous et vous serez tenus au courant de la situation dès que nous en sauront plus.

Evidemment, Yuki savait bien que la situation était inhabituelle, qu'elle présentait certainement un risque, mais il était inutile d'affoler les villageois pour l'instant.

Après avoir fait quelques pas hors du village en direction du mystérieux événement, et une fois sur qu'ils étaient hors de portée des oreilles inquiètes, Yuki se tourna vers son chuunin le plus prometteur, un jeune ninja sensoriel très discret qui s'était spécialisé dans le Kyudo:


- Dis-moi Assu, est-ce que tu sens quelque chose?

Ce jeune homme plein de promesses était surement l'unique Chuunin du village qui pouvait pressentir ce danger à une telle distance, et Yuki voulait tester ses capacités dont il avait beaucoup entendu parlé par lui-même. Quelle meilleure occasion que celle-ci pour vérifier ces rumeurs?

-Que peux-tu me dire sur ce qui est en train de se produire la-bas et sur cette étrange lumière?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: De la fumée sans Feu !   

Revenir en haut Aller en bas
 
De la fumée sans Feu !
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Il n'y a pas de fumée sans feu
» Y'a pas de fumée sans flammes ! [CLOS]
» Il n'y a pas de fumée sans feu ! [Jack et Waka]
» Pas de fumée sans feu [PV Ardwyk]
» Le cake au saumon fumé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto RPG Origines :: Village caché des feuilles: Konoha :: La forêt de la mort-
Sauter vers: