Bienvenue sur le forum " RPG-Naruto " =)
Amuse-toi bien parmi nous ;p

Avant de poursuivre votre visite sur le forum, sachez que "RPG-Naruto" est avant tout un forum RpG. Si vous souhaitez vous inscrire, parmi nous, il vous faudra savoir faire 10 lignes de RP complètes, et connaître les bases d'un forum. Si vous ne vous sentez pas capable ou que votre activité parmi nous sera médiocre, merci de PASSER VOTRE CHEMIN .

N'oubliez pas de consulter les règles ainsi que le contexte, pour une meilleure vision des choses sur le forum =)



 
Bonne Année 2012!

Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher

Statistiques
Nous avons 53 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Lelouche

Nos membres ont posté un total de 8185 messages dans 854 sujets

Les posteurs les plus actifs de la semaine

Partagez | 
 

 [Event] Chants éternels:

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar

N-RPG

Instructeur

Messages: : 20
Date d'inscription : 16/05/2010


MessageSujet: [Event] Chants éternels:   Mar 27 Juil - 16:38

Sombre, comme la nuit qui s'insinue comme un venin dans une blessure, remontant le flux sanguin dans le système veineux. Sombre est cette force qui remonte le long des fissures de la glace, sombre est l'aura qu'elle dégage en régurgitant son pouvoir qui fit fondre la glace.

Le vent claquait contre la surface fantomatique, elle montait toujours plus haut, toujours plus intensément afin de pulvériser la prison solide qui s'était formée autour d'elle. Glissante comme un serpent, ondulant comme une vague, aussi sombre que le noir lui même, cela cassait le charme du lac qui, blanc ressemblait à présent à une vision calme de l'enfer. Calme oui, car aucun son si ce n'était celui du vent n'était perceptible.

De là où je me trouvait, je ne voyait pas ce que cela pouvait bien être car je ne distinguait aucune forme pouvant s'apparenter à un être humain ni même à un animal. Qu'était-ce donc? Avant même que mes yeux purent s'habituer à la pénombre, je fût brusquement propulsé au loin, mêlant à ma vitesse eau, glace et pierres avant de finir ma course empaler contre un arbre. Ma vision se troubla, mon sang colora le sol sans que nul mouvement je puisse faire.

Le nuage sombre, informe nu bougeait pas, il était, est et sera immobile...
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Sogu J. Yutido

Maitre Kazekage
awesome board
– No matter what happen, be strong

Féminin Messages: : 260
Date d'inscription : 02/03/2009
Age : 29
Village: : Un peu partout!


MessageSujet: Re: [Event] Chants éternels:   Mar 27 Juil - 22:58

¤Kiri, noble pays coincé par les flots hurlants de l'océan... Si je ne m'y étais pas rendu, je n'aurai pus connaitre le plaisir de ce bruits qu'est le clapotis de l'eau sur la roche instable d'une île perdue au loin, je ne connaissais finalement que la terre et ses frontières et je ne connaissais pas vraiment la mentalité des gens qui vivaient ici, encore moins la topographie des lieu donc il n'était pas étonnant de me voir arpenter le coin comme une vulgaire jeune fille marchant d'un pas lent et mécanique vers ce qui me semblait être un bruit étrange.

Il faisait assez sombre pour tout décrire, l'air était frais et plus tôt une bourrasque de vent bien trop violente s'était abattu sur ma position, curieuse je m'étais donc empressé de suivre ce vent histoire d'en voir la source. L'odeur du sang, entêtant et délectable prit mon odorat en joug sans m'avertir avant, ce qui était plus ou moins désagréable depuis mon séjour à Oto, je ne comprenais pas encore totalement ce qui se passait en moi, si ce n'était que tout changeait en ce moment. Était-ce la croissance qui s'emparait de moi ou bien que sais-je encore...

Je marchait donc encore un peu plus, apercevant un mouvement de matière dans la pénombre, au milieu du lac que je devinais craquelé en constatant les fracas de glaces qui barraient le reste de ma route.
Je regardais le spectacle d'un air songeur, ce n'était pas franchement ce qu'il y avait de mieux en matière de destruction mais j'étais intriguée par ce qui se trouvait au centre... Une forme sombre qui dégageait quelques chose de familier...
J'attendais encore un peu..¤

_________________

Contactez moi uniquement par MP en faisant de Long courrier, je ferais en sorte d'y répondre au plus vite... Mey K.
(\__/) Ceci est un Lapinator.
(='.'=) Copiez/collez-le dans votre signature
(")_(") pour l'aider à dominer le monde.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Yurienu Kaito

Oi-nin

Masculin Messages: : 356
Date d'inscription : 19/12/2008
Age : 24
Village: : Kiri no Kuni


MessageSujet: Re: [Event] Chants éternels:   Mer 28 Juil - 2:10

Bon, mon poste est très moyen (pour ne pas dire naze). A la base il devait être génial mais à une ligne de la fin, mon navigateur à foiré, effaçant tout ce que j'avais écrit. Du coup, un peu déprimé et en colère, je réécrit au pif en espérant coller le plus possible au peu dont je me souvienne
___________________________________________


Yurienu soupira lorsque la juunin fut parti de la chambre après s'être habillé à la vitesse de l'éclair. C'était bizarre cette manie d'être très rapide ou très lente suivant l'occasion - en l'occurrence, s'éloigner de lui.
Contrairement à sa future épouse, s'il ne devenait pas dingue avant, il prit le temps de profiter de la chambre avant la journée de travaille qui l'attendait. Il devrait disposer les meubles dans la maison avant la tombée de la nuit. Et bien qu'il utiliserai des clones pour cette tâche, c'est lui qui récupérerai toute la fatigue à la fin.
Après avoir estimé qu'il s'était suffisamment reposé, le jeune homme prit le temps de se rhabiller. Il n'était pas pressé et ne savait pas ce qu'il allait faire de sa journée. Se ballader dans les rues ne lui disait rien de bien et lire dans le village non plus. Peut-être pourrait-il aller aux lacs glacés? Ca lui rappellerai de bons souvenirs - contrairement à la suite de cette période de sa vie.
Une fois qu'il eut terminé de mettre ses vêtements, il se dirigea vers le hall pour payer tous leurs frais de séjour, et de désordre. Une fois chose faite, il quitta définitivement l'hôtel.
Lorsque le mizukage fut dehors, il créa deux clones et leur ordonna d'aller aménagé la maison qu'il occuperait avec Kuro. Il leur demanda ensuite de prévenir ses amis animaux de le rejoindre sur les lacs glacés. Une fois les consignes données, l'original et ses clones se séparèrent, l'un allant vers la librairie, les deux autres vers la plaine.


Je me demande pourquoi je ne me suis pas fait arrêté? Après tout, Kuro et moi avons déserté... Possible que le conseil s'en foute comme de sa première chaussette. Si c'est le cas, je suis pas dans la mouise!

Yurienu grogna. Toute cette histoire de promotion n'était qu'une énorme farce qui l'accablait. Il s'en était rendu compte une fois l'exitation retombée, lorsqu'il avait pu réfléchir calmement. Le village s'était servi de lui, pour remplacer le trou que son prédécesseur avait laissé.
Et il s'était retrouvé avec une masse de travail et de responsabilité sur les épaules. De tout ça, une seule chose en était ressorti positive : ses yeux. Cela dit, il ne faudrait pas que cette information s'ébruite, car nombre de personne pourrait les convoiter.
Heureusement, seul une personne était au courant, son ami et adjoint administratif Maes Grumman. Cet homme préfèrerai mourir plutôt que de le trahir. Ainsi, grâce à sa loyauté, tous ses secrets - tous sans exception - étaient à l'abris. Autant son "innocence" que son pouvoir.
Lorsqu'il arriva à la librairie, contrairement à sa visite éclair du matin, il prit son temps pour choisir son livre et lorsque sa tâche fut accomplite, il se dirigea vers les portes.
Perdu dans ses pensées, le jeune homme eut la désagréable sensation que le temps lui filait entre les doigts lorsqu'il les eut dépassé sans s'en rendre compte. A croire que le temps était un être vivant - et si c'était le cas, probablement une femme! Lorsqu'on était concentré, les secondes ne s'écoulaient presque pas. Au contraire lorsqu'on était bien, les heures nous passaient devant le nez.
C'était à s'arracher les cheveux.


-Saleté de vie tiens!

Soupirant de nouveau, le mizukage reprit sa marche vers les lacs glacés. En chemin, alors que le soleil se couchait en emportant avec lui sa chaleur, il fut rejoint par ses fidèles amis. Son aigle, Fly, volant devant lui tandis que son loup, Hope, était à ses côtés tentant de le réchauffer du mieux qu'il pouvait en lui transmettant sa chaleur corporel.
Mais il n'avait pas froid.
Le froid n'avait jamais beaucoup d'effet sur lui. Peut-être parce qu'il était né à Kiri d'après Maes. Mais pour lui la raison était tout autre.
Le froid faisait partie de lui, c'était un côté de sa personnalité que Kuro et Kiro avaient camouflés, étouffés. Pourtant, il y a deux ans, peu de temps avant sa "dispute" avec le Kazekage, il était enfin redevenu complet. Il avait apprécié cette solitude forcé, cet introspection bien venu après tant de "maîtres".
Aujourd'hui, c'était à lui de prendre sa vie en main. Il ne devait plus se faire manipuler par qui que ce soit.


-Plus facile à dire qu'à faire, hein...

Alors que Yurienu approchait du lac, il apperçut deux ombres : l'une était de taille humaine sur la berge, l'autre ressemblait d'avantage à un nuage et se trouvait sur le lac. Intrigué, il se rapprocha.
Très vite, une odeur de sang se fit sentir. Une personne, morte récemment, devait se trouver dans le coin. Et la blessure devait être importante tant l'air était chargé de cette odeur alors qu'il se trouvait à plusieurs mètres du cadavre.
Jamais le jeune homme n'avait fait couler autant de sang, à peine quelques blessures mineures. Car il n'avait pas encore tué.
Secouant la tête, il revint au présent. Il ne savait pas qui, de l'ombre ou du nuage avait fait ça. Peut-être bien les deux.
Jetant la prudence aux orties, il courut en direction de l'ombre et plus il se rapprochait, plus il arrivait à la distinguer. Premièrement, la personne devait faire une tête de moins, au minimum et à vu de nez. Deuxièmement, c'était une femme. Troisièmement, elle venait de Suna. Et enfin quatrièmement, c'était un ninja...


-Excusez moi. Savez vous ce que c'est que ce nuage? Et qui a tué une personne dans le coin?

Génial pour un premier échange...

-Pardonnez mon impolitesse... Je m'appelle Yurienu Kaito, ninja de Kiri. Croyez moi, en d'autre circonstances, s'il n'y avait ni cadavre ni masse informe, j'aurai été ravie de vous rencontrez mademoiselle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Sogu J. Yutido

Maitre Kazekage
awesome board
– No matter what happen, be strong

Féminin Messages: : 260
Date d'inscription : 02/03/2009
Age : 29
Village: : Un peu partout!


MessageSujet: Re: [Event] Chants éternels:   Mer 28 Juil - 14:16

¤Je me retournait au son de la voix, c'était un homme qui devait faire une tête de plus que moi, non pas que j'étais spécialement grande mais j'avais l'habitude de voir des gens plus grand que moi lors de mes voyages.
Le vent frais balaya ma blanche chevelure pour l'envoyer valser sur mes épaules, découvrant mon regard sombre et violacé nouvellement acquis par le contrôle de mon chakra, quelque chose que Kaike n'avait pas encore vu et qui le ferait frémir encore plus que lors de mon dernier combat en sa présence.
A vrai dire, la rumeur courrait que j'étais la Kunoichi la plus douée de Suna, ce qui soit dit en passant était faux, je n'étais pas plus forte qu'une autre Chuunin de mon âge mais j'avais la particularité d'être cruelle et intelligente, tant est si bien que j'avais tenu en échec le Kage de mon village l'espace d'une seconde.¤

Je regardait donc l'homme droit dans les yeux, éprouvant pour lui autant de sympathie que j'avais pour la race humaine. Il était d'ici, son rang, ses capacités m'importais peu pour le moment car déjà je reportais mon attention sur la masse sombre du lac.¤


"-J'ai peine à croire que quelqu'un puisse prendre plaisir à me rencontrer. Passons les formules de présentation, je suis Mey de Suna, il semble que Kiri ait un cadavre sur les bras quant à cette choses je ne sais absolument pas ce dont il est question."

¤J'étais, comme à l'accoutumée d'une politesse ironique, pour tout dire je n'étais pas spécialement douée pour les relations humaines, de part mon histoire et aussi mes envies malsaines.
L'odeur du sang me prenait en tenaille, j'en avais pleinement conscience tandis que mon regard se laissait absorber par cette chose qui semblait émettre des vibrations tout autour d'elle. Qu'est-ce que cela pouvait-il bien être pour avoir eut le pouvoir de tuer un homme...?¤

_________________

Contactez moi uniquement par MP en faisant de Long courrier, je ferais en sorte d'y répondre au plus vite... Mey K.
(\__/) Ceci est un Lapinator.
(='.'=) Copiez/collez-le dans votre signature
(")_(") pour l'aider à dominer le monde.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Yurienu Kaito

Oi-nin

Masculin Messages: : 356
Date d'inscription : 19/12/2008
Age : 24
Village: : Kiri no Kuni


MessageSujet: Re: [Event] Chants éternels:   Mer 28 Juil - 15:37

Yurienu, maintenant qu'il était près de l'inconnue, la détailla. Son physique était loin d'être commun avec sa chevelure blanche, sans parler de ses yeux. D'une couleur violette sombre, ils attiraient son regard. Et probablement celui de toute personne qu'elle rencontrait.
Il n'avait pas la prétention de savoir ce qu'elle avait vécue, encore moins de la comprendre mais cette sensation lui était familière. L'impression de sombrer dans les ténèbres... Un puit sans fond où ne résidait aucun espoir, aucune envie de vivre. Tout juste de détruire.
Le jeune homme en éprouva du chagrin pour cette belle inconnue. Quel qu'ait pu être ses actions, une personne ne méritait pas de vivre ça, surtout aussi jeune.
Lorsque les yeux de la jeune femme captèrent les siens, il frisonna. Il ne savait rien d'elle.


-Vous avez raison, en d'autres circonstances je n'aurai pris aucun plaisir à vous rencontrer parce que je vous aurai ignoré. Mais j'aurai adopté cette attitude avec n'importe qui.

Le mizukage l'a cru, elle n'avait rien à voir avec le cadavre même si elle était au courant et le nuage lui était inconnu. Tout cela ne l'avançait pas beaucoup. Surtout si c'était le nuage le meurtrier. De quoi cette chose pouvait être capable?
Il fallait la tester. Mais comment? Un vrai casse tête. Il n'était pas scientifique après tout. Au diable la prudence.
Yurienu s'écarta de Mey, histoire de limiter les risques si ça tournait mal, et commença à malaxer son chakra. Lorsqu'il fut sur de lui, il créa un filament de chakra très fin qu'il aggrandit au fur et à mesure que ce dernier avançait vers la masse informe.
Déglutissant, il vit le filament toucher le nuage. Ensuite, il attendit qu'une réaction survienne.


-Vous devriez peut-être vous éloigner de moi Mey. On ne sait pas ce qu'il peut se passer et ça m'ennuierai que votre Kage ait une raison de plus de vouloir me tuer.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

Invité



MessageSujet: Re: [Event] Chants éternels:   Ven 30 Juil - 2:03

Un nouveau monde... Voilà comment je retrouvais le Yuukan après des années d'absence totale. Après la disparition et la mort de mon frère d'arme Ishiro Gaïto, je ne me sentais plus moi-même. Il y avait tout d'abord cette envie de vengeance incessante qui ne cessait de venir harceler mon coeur, mon esprit, mon âme... Une envie qui grandissait de jours en jours et malgré mes efforts pour l'effacer, elle restait bien présente, brûlant petit à petit la moindre parcelle de pureté qui me restait. Allier à cette douleur omniprésente, un manque de puissance flagrant, une recherche constante de sa raison d'être, un choix crucial à faire. Déserter le village ou bien rester et le servir comme jamais en espérant peut-être que tout ce merdier partirait au fil des missions que me confirait le Rizukage. Oui mais voilà, il ne voulait pas se décider de partir, c'était donc à moi de m'en aller, si le village ne pouvait rien pour moi, je ne pouvais rien pour lui non plus, je ne lui servirais à rien dans cet état. Mes affaires rassemblées, je partais comme un vrai déserteur, me disant qu'un jour peut-être si le coeur me le disait, je reviendrais... J'étais désormais lâché dans la nature comme une bête sauvage que l'on ne tarderait pas à traquer, nuits et jours afin de le ramener vivant ou pas dans son village natal. Traquer par ses propres amis, des gens que l'on a côtoyés depuis tout petit alors qu'on était qu'un simple gosse remplis de rêves. Petit à petit, le gosse s'est mis à grandir toujours aux côtés de ses amis, sa seule famille qui lui donne la force d'avancer.

Il continuera à grandir et à découvrir le monde, ses rêves se stabilisent sur une seule voie, devenir un grand shinobi, le meilleur shinobi du village caché d'Oto, comme ses parents qui le regardent grandir depuis le ciel. Il passe à l'académie, apprend les bases pour réaliser son rêve, passe l'examen pour devenir Genin et là les rencontres s'enchaînent, merveilleuses comme déplaisantes. Il se fait un très grand ami, Ishiro Gaïto qui semble voir du potentiel en lui et qui lui demande de lui venir en aide. Une très grande amitié se formera entre eux, ils deviendront inséparables, tous les deux deviendront de grands ninjas et passeront l'examen pour devenir Chuunin ensemble, ils réussiront. Jusqu'à ce que son ami meurt... Comment ? Pourquoi ? Par qui ? Nul ne le sait... C'est ce mystère si sombre qui l'a poussé à quitter pour un petit moment Oto no kuni, cet homme, Ninusuka, moi en autre, a besoin de réponses. Je me suis juré comme tout bon ami aurait fait, de ne pas revenir avant d'avoir retrouvé ne serait-ce que le nom de l'enfoiré qui l'a assassiné. J'ai donc parcouru le monde shinobi à la recherche d'une quelconque piste sur lui, partant de l'endroit où le meurtre eu lieu en remontant les pistes unes à unes. J'eu beaucoup de mal à le retrouver, je ne l'ai toujours pas trouvé d'ailleurs, c'est pourquoi je suis ici maintenant. Toutes les pistes qui me tombaient sous la main se trouvait toutes être foireuses et me conduisait à chaque fois dans des conflits. Le plus choquant parmi tous pour moi arriva dans un petit village du nom de Kusa no kuni.

J'étais sur une sérieuse piste et fonçait tête baissée dans ce qui sera en réalité un traquenard. Un informateur m'avait parlé d'un type, un mercenaire, du nom de Wazabashi. Ce type se trimballait à chaque fois avec une énorme épée sur lui, cette épée provoquait des blessures hallucinantes, comme celles sur le corps d'Ishiro. Il m'informa du lieu où je pourrais le trouver, sur le coup je le croyais, se trouvant sous l'influence d'une arme qui aurait cru qu'il n'était qu'un complice dans l'affaire. Une fois sur les lieux, le village se trouvait désert, il n'était donc pas difficile de s'imaginer ce qui se passait. D'accord Kusa n'était pas un village aussi peuplé que Konoha ou Kiri, mais de la à être complètement vide, faut pas être débile non plus. Surtout qu'avec le nombre de choses qui m'étaient arrivé avant de venir ici, je me trouvais constamment sur mes gardes. Je sortais aussitôt mon kunai et commençait à faire le tour des habitations à la recherche de ma cible. L'attaque débuta dans une ruelle bien étroite, aucun moyen de parer le coup surpuissant que venait de m'envoyer mon agresseur. Son poing s'enfonça si pronfondément dans mon ventre qu'un petit flot de sang sortir de ma bouche, la seconde suivante je traversais le mur de la maison derrière moi pour atterrir violemment sur le plancher crasseux du bâtiment. Les cons avaient tout prévus, cette maison devait être la leurs car quatre petites flammes firent leurs apparitions à des points différents du bâtiment. Le tout vola en éclat dans une gigantesque explosion pendant que je sautais désespérément par la première fenêtre qui me tombait sous la main.

Je finissais mon vol sur la place du village, je fus très vite rejoints par mes adversaires qui se trouvaient être au nombre de six. Six malheureux petits ninjas de merde pour occuper tout un village de la sorte ? Décevant, vraiment décevant, cet endroit devait être rempli de peureux et incapables, j'allais donc devoir m'en charger seul. L'affrontement fut court, explosif, destructeur pour le village et très douloureux pour mon bras gauche mais surtout court. En l'espace d'une petite dizaine de minutes mes adversaires étaient tous au sol, gisant dans une marre de sang souillée par la poussière du sol. Afin de ne pas partir les mains vides, je récupérais au passage l'imposante épée du type qui avait dirigé cette pitoyable embuscade sur moi et qui surtout m'avait pratiquement arraché un bras avec son dangereux joujou. Entre mes mains, elle serait plus efficace. Mon périple continuait inlassablement et mes pas hasardeux à la recherche de ce fameux meurtrier me conduirent tout droit vers ce qui fut autrefois " Le village de la brume sanglante ". Un nom qui je vous l'avoue ne me mettait pas en confiance, je me faufilais aussi silencieusement que possible à travers les lacs gelés de Kiri no kuni quand un bruit bizarre attira mon attention. On aurait dit un cri de douleur, cherchant plus à me rassurer moi-même qu'autre chose je m'approchais un peu plus d'où le son était apparu. Je découvrais intriguer une sorte d'épais nuage noir flottant au-dessus de débris de glaces qu'avait provoqué un corps inerte, un homme et tout porter à croire que cette chose bizarre était le coupable de sa mort.

Alors que je tentais une approche une jeune femme à la beauté frappante me devança, ne voulant pas me faire remarquer pour le moment au cas ou ce truc lui appartiendrait, je décidais de ne plus bouger et d'observer. La belle fut rejointe par un homme à la carrure gringalet et aux cheveux blonds, agacer de ne pas entendre de quoi ils parlaient, je m'avançais à mon tour. Ce fut le moment que le type choisit pour tester ce mystérieux nuage noir.


" Vous devriez peut-être vous éloigner de moi Mey. On ne sait pas ce qu'il peut se passer et ça m'ennuierai que votre Kage ait une raison de plus de vouloir me tuer. "
" Pardonnez mon intrusion mais avez-vous besoin d'aide ? "


Dernière édition par Ninusuka le Dim 1 Aoû - 4:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

Invité



MessageSujet: Re: [Event] Chants éternels:   Dim 1 Aoû - 0:35

Depuis le passage de l'examen Chuunin, réussi avec brio qui plus est, Ishiro avait quitté le village caché du son pour faire une petite trêve dans sa vie de ninja. Cela faisait donc plusieurs mois qu'Ishiro n'avait pas vu son frère d'arme, Ninusuka. Il faut dire que depuis leur première rencontre ils eurent des projets, des ambitions. Mais pour Ishiro, Ninusuka fut le premier et le seul ninja envers qui il eut de l'attachement. Chose pas très banale pour le plus froid des chuunins d'Oto no Kuni. Pendant les mois que passa Ishiro seul à voyager, il se passa un grand nombre de chose mais ce n'est pas le sujet.

Ishiro était arrivé depuis la semaine dans le village caché de Kiri. Il avait loué une chambre. Soit ce n'était pas du luxe mais c'était une chambre. Elle comportait une seule pièce, la pièce était poussièreuse et seul un matelas faisait parti du mobilier. Ishiro n'était plus surpris du prix depuis qu'il découvert la chambre. Le soleil était sur le point de se coucher quand Ishiro décida de partir en expédition. Rien de tel qu'une balade nocturne par temps froids pour se rappeler bien des aventures.

Ishiro arriva sur un lac gelé, le vent et le froid se faisait sentir. Mais Ishiro continua a avancé. Le vent soulevait la neige posé sur le sol et laissait scintillait des centaines de milliers de flocons. Cette poésie, cette harmonie ne laissait jamais Ishiro indifférent. Mais quand il fut assez avançé sur le lac pour sentir l'odeur d'un cadavre, la curiosité d'Ishiro se fit sentir et il découvert derrière un lèger brouillard trois ombres. Il s'approcha alors. Et put entendre quelques mots ou plutôt une voix très familière.

" Pardonnez mon intrusion mais avez-vous besoin d'aide ? "

*Ninusuka !*

C'était sa voix, sa façon de débarquer en s'excusant. Ishiro était sûr et certain de la présence de son ancien acolyte du village du son. Il s'approcha alors des trois ombres, il y avait aux côtés de Ninusuka, deux ninjas inconnus, un ninja de Kiri et une ninja de Suna. Ishiro les voyait de dos, il s'approcha de Ninusuka et posa la main sur son épaule.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Hatsuharu Hiroo

Chuunin

Masculin Messages: : 61
Date d'inscription : 02/12/2009
Age : 22


MessageSujet: Re: [Event] Chants éternels:   Lun 9 Aoû - 2:18

Cela faisait maintenant plusieurs jours que Kinaoï marchait. Plusieurs jours que ses pas le faisait avancer sur ce grand monde qu'est la terre. Il avait traversé les landes desséchée et craquelée d'Oto, lieu où il avait mis fin à la triste vie d'un déserteur qui n'avait vécu que de la mort des personnes qu'il avait envie de tuer.. Depuis ce meurtre, où du moins cette punition très sévère, l'adolescent s'était mis à marcher. Pas en direction de son village... Non, il n'avait pas la moindre envie de retourner dans cet amas d'habitations où toutes les personnes vous jauge, où seul votre talent doit être mis en valeur, où il n'y a pas de place pour les faibles. Non, il ne voulait pas... Et il c'était donc mis à marcher, marcher dans la direction opposé. En ne voulant aller nulle part et partout... Peut être chercher les survivants de son clan perdu.. Enfin tout était-il qu'en marchant, le jeune garçon s'était mis à réfléchir, réfléchir sur le pourquoi d'une telle punition infligée à ce déserteur... Et pourquoi la désirer à ce point? Etait-il trop jeune pour comprendre un tel concept? Il n'arrivait pas à s'imaginer de demander la mort à cause de simples regrets...
Bref, la raison de son dernier combat le gênait, et il ne s'arrêtait pas d'y penser..
Les jours passent vite lorsque l'on marche tout en pensant. Surtout lorsque l'on est plusieurs à penser... Car Kintaro et Kinharu faisait tous deux parti du débat qui se lançait chaque jour dans la tête de l'adolescent.
Il marchait et marchait encore, jusqu'à ce qu'il se rende compte qu'il ne connaissait pas la terre qu'il foulait. Il ne savait pas du tout dans quel genre de pays il pouvait être, ayant un sens de l'orientation quasi nul et aucune carte sur lui, il ne pouvait pas vraiment se situer. C'est grâce à un simple villageois d'un petit village qu'il apprit qu'il avait marché jusqu'au pays de l'eau et que le village caché de la brume, Kiri, n'était pas loin.
A la base, Kinaoï était sensé connaître la route qui menait au village brumeux. Il y était déjà aller pour des missions au compte du Rizukage... Mais ses souvenirs restait flou par rapport au chemin à prendre.
A plusieurs reprises, le jeune garçon se perdit dans quelques forêts en bordure du village. Mais à chaque fois, ce même villageois qui lui avait indiqué dans quel pays il se trouvait, finissait par le croiser et le ramenait vers un chemin plus sûr.
A chaque nouvelle apparition de cet homme, l'adolescent doutait un peu plus de la confiance qu'il pouvait mettre en ce villageois. Pourquoi le suivait-il? Qu'avait donc Kinaoï de si intéressant pour que l'autre l'aide comme ça? Et comment un simple villageois pouvait ne pas se perdre dans de telles forêts??
Toutes ces questions inquiétaient le garçon aux mèches mauves qui ne savait quel attitude adopter face à cet homme si serviable.
Enfin, quoique fasse cet inconnu, jamais il ne menait Kinaoï au village de la brume. D'ailleurs, c'était tant mieux, ce n'était pas là où le jeune avait l'intention d'aller.
En aucun cas il ne voulait trouver Kiri mais il ne voulait absolument pas tomber sur des ninjas en manque de montée d'adrénaline ou qui voudrait combattre. Enfin.. Il ne voulait pas de tomber sur des ninja tout court, étant plus souvent en dialogue avec ses confrères intérieur, la compagnie d'autre l'aurait plus dérangé qu'autre chose. Mais pas de chance pour aujourd'hui, il n'avait parcouru que la moitié d'une forêt enneigée qu'il avait senti des présences.
Oui, il les avait senti, car il manquait peut être d'orientation mais restait quand même un des membres du clan qui, avant d'être décimé par ces barbares de Konoha, se faisait appeler le clan des forestiers. Et qui avait toujours essayé de rester en harmonie avec la nature, il l'a respectait, utilisait la nature pour combattre, etc.. Et par cette harmonie, il leur était plus facile de distinguer une présence humaine en milieu forestier.
Le jeune garçon prit quand même la décision de s'approcher un peu, histoire de voir quel genre de personne il puisse y avoir dans cette forêt. En s'approchant un peu, il se rendit compte que cette végétation faites d'arbres laissait place à de basse plantes vivant en milieux plutôt humide/aquatique.
En s'avançant encore un peu plus, il aperçut le pourquoi de cette disparition d'arbre : la terre molle et recouverte de neige de la forêt était remplacé un peu plus loin par de grands lacs gelés.. D'ailleurs, c'était près d'une de ces étendues glacées qu'étaient rassemblés les présences humaines qu'avait senti Kinaoï. Il n'aurait pas pu dire leur nombre, ni dire de quel genre ils étaient, si il y avait une femme au milieu de ses gens, il ne s'en serait pas rendu compte, du moins pas à cette distance.
Enfin, ces personnes ne signifiait rien d'inquiétant en somme.. Mais ce petit attroupement intéressait le garçon, que pouvaient-ils se dire? Et puis qu'étais donc cette masse d'obscurité qu'ils observaient?
Cette dernière interrogation fut celle qui le poussa à s'approcher à pas feutrés dans la neige tout en faisant un large contour du lac. Il essaya aussi de se faire le plus discret possible, si on pouvait ne pas le repérer, c'était encore mieux...
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Yurienu Kaito

Oi-nin

Masculin Messages: : 356
Date d'inscription : 19/12/2008
Age : 24
Village: : Kiri no Kuni


MessageSujet: Re: [Event] Chants éternels:   Lun 9 Aoû - 13:49

Alors que Yurienu attendait toujours une réaction face à cette agression, un ninja d'Oto surgit de la forêt bordant les lacs. Apparemment il semblait inoffensif comme ninja. Il souhaitait aider. Comme lui lorqu'il avait rencontrer le groupe de Kaike il y a quelques années.
Cette douce époque remontait loin dans son passé. Maintenant il était surchargé de devoirs et conscient des conséquences de ses actes désespérés. Il s'éclaircit la gorge avant de lui répondre.


-Non merci. Par contre, veuillez réculer un peu vous aussi. Je ne sais pas comment cette chose réagira à mon contact. Je ne tiens pas spécialement à créer un conflit avec Oto en ce moment.

Espérant que le ninja lui obéirait, le jeune homme reporta son attention à la masse informe. Cette dernière venait de grossir légèrement s'il ne se trompait pas. Apparemment son chakra lui faisait de l'effet, heureusement ce n'était pas réciproque... Pour le moment du moins.
Alors qu'il se demandait s'il devait arrêter au risque de voir le village réduit en cendre, ses sens décuplés par sa "technique" l'avertir d'un autre présence. Tournant la tête, il vit un autre ninja d'Oto poser sa main sur l'épaule du précédent. Décidément, c'était étrange. Un peu plus et il croirait que Oto et Suna tentait d'envahir, ou de détruire, Kiri. Non ça ne pouvait pas être ça... Si?


-Vous comptez prendre le thé ou quoi? Dégagez de la et plus vite que ça...

Yurienu n'eut pas le temps de finir sa phrase qu'une douleur monstrueuse lui déchira les entrailles de l'intérieur, le faisant plier en deux. Il ne savait pas d'où ça venait exactement mais il était prêt à parier sa vie que ça venait du nuage. Levant les yeux remplis de larmes de douleur, il vit que la chose avait triplé de volume.
Ca bouffait son chakra et ça lui rendait une douleur insupportable. Sympa vraiment. Mais peu importait l douleur, il devait trouver comment la détruire avant que ça ne le tue, vu que ça ne voulait pas lâcher son chakra.
Alors qu'il commençait à respirer difficilement, la doulur disparut aussi subitement qu'elle était apparu. Un bon point, cette chose ne le tuerait pas tout de suite.
Tandis qu'il reprenait peu à peu le contrôle de ses sens, le mizukage perçut une présence au lointain grâce à son chakra. Et d'apèrs ce qu'il recevait comme informations sur le chakra qui émanait de l'inconnu, il devait être sérieusement dérangé.


-Peu importe, j'suis pas psy moi, murmura-t-il avant de hausser la voix. Bon vous quatre, vous feriez mieux de déguerpir avant de servir de déjeuner à cette chose. Et si vous pouviez prévenir mon village se serait sympa de votre part!
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

Invité



MessageSujet: Re: [Event] Chants éternels:   Lun 9 Aoû - 15:26

Alors que j'attendais que les deux shinobis me répondent, un vent glacial me balaya le visage repoussant légèrement mes cheveux argentés sur le côté ainsi que ma cape blanche comme la neige de ce pays. L'air y était vraiment froid ici, heureusement pour moi que j'étais emmitoufler sous ma cape, sans elle je me serais vite retrouvé enrhumer. Je n'étais vraiment pas habitué à ce genre d'endroit, même si à Oto le climat n'était aussi chaud qu'à Suna, on ne ressentait pas non plus le besoin de se couvrir. Ici il faudrait être fou pour ne pas se vêtir d'une veste avant de sortir, je ne savais pas trop si c'était tous les jours comme ça, mais ce qui était sûr, c'est que j'espérais ne pas avoir à trop tarder dans le coin. Alors que je regardais avec un peu plus d'attention les deux personnes ayant été attiré tout comme moi par ce mystérieux nuage noir, je crus apercevoir que la fille venant du village de sable à en croire son bandeau, possédait des yeux étranges, d'une couleur très peu courante, ils se trouvaient être violets... Magnifique ! Cette couleur si époustouflante ne faisait que la rendre plus belle, autre chose qui attira mon attention, la couleur de sa peau. Elle semblait grise, un gris s'alliant remarquablement bien avec ses yeux. M'enfin, il ne fallait pas se laissait distraire par cette fille d'autant plus qu'elle n'appartenait pas au même village que le mien, ce qui faisait d'elle une ennemie potentielle. Une ennemie au même rang que l'homme aux cheveux blonds d'ailleurs, avec ses yeux bleus azurs dissimuler derrière ses lunettes rondes.

* Que ? *

Je n'en revenais pas, une main venait de se poser sur mon épaule gauche, une soudaine présence familière fit son apparition, cette main lui appartenait. J'avais parfaitement reconnu cette façon de poser sa main sur mon épaule sans prévenir, j'aurais voulu réagir mais je n'y parvins pas. Je restais cloué au sol, incapable de bouger, remuer ou même parler. J'avais l'impression que tout s'arrêtait autour de moi, mon coeur battait si fort qu'il résonnait partout à l'intérieur de ma tête. Dans cette même tête, une voix dans ma tête ne cessait de prononcer son prénom, d'une voix si douce " Ishiro " encore et toujours, mais je n'y croyais pas. Il n'était pas mort ? Comment se faisait-il ? Comment avait-il pu ? Impossible... je devais faire erreur. Chaque membres de mon corps se voyaient parcourus de vibrations intenses, cette main sortie de nulle part venait de provoquer chez moi le chaos totale. Au bord des larmes, je me retournais lentement, murmurant rapidement à moi-même des paroles incompréhensibles. Nos regards se croisèrent, ou plutôt son regard croisa mon masque de fer, à l'intérieur de celui-ci, mes yeux devinrent rond, ma bouche s'entrouvrit, pas de doute, bien qu'il est étonnement changé depuis sa disparition, c'était bien lui, Ishiro Gaïto !

* Alors là, j'avoue que je suis sur le cul... *

Surement dû à un surplus d'émotion, mes jambes flanchèrent et tout mon corps s'effondra sur le sol pourtant si froid du lac gelé, des larmes commencèrent à couler le long de mes joues. Tout ce temps passé à rechercher un meurtrier qui n'existait pas, vraiment je me sentais bien bête maintenant ! Combien de personnes avais-je tué en espérant qu'ils me mènent à l'assassin de mon frère d'arme ? Pour lui, j'avais déserté mon village, abandonner mes amis et mes rêves de devenir un grand ninja et voilà que maintenant, cet enfoiré refaisait surfasse comme si de rien n'était. Mes dents se serrèrent, mon poing en fit de même, j'avais tellement envie de lui écraser sur sa tronche histoire qu'il comprenne à quel point c'était stupide de disparaître sans prévenir. Je n'en fis rien, je préférais prendre sur moi, je n'avais pas envie de tout gâcher maintenant qu'il était de retour. Je relevais la tête, j'avais du mal à croire que c'était bien lui, changer autant c'était vraiment impossible. Tous ces percings, ses cheveux, ses yeux verts d'eau, son style vestimentaire, c'était vraiment un nouveau Ishiro et il ne me déplaisait pas. Un peu honteux de mon comportement, je me relevais maladroitement avant de lui sourire et lui tendre ma main droite enveloppait dans un doux gant blanc, ayant en tête qu'il la serre.

" Salut, ça faisait longtemps dis-moi... Désolé pour tout à l'heure, j'ai eu du mal à me rentrer dans le crâne que je ne rêvais pas, je suis content de te revoir. "

Les paroles du shinobi de Kiri coupa sèchement la conversation entre Ishiro et moi, nous ordonnant de dégager d'ici. J'étais plutôt choqué que de telles paroles puissent sortir d'une personne en apparence si calme. Je me retournais vers lui prêt à rétorquer lorsque je le vis plier en deux, les larmes aux yeux comme si quelque chose le bouffait de l'intérieur. Un rapide coup d'oeil au nuage sombre me fit comprendre la situation, ce truc se nourrissait du chakra des autres et grossissait de volume chaque fois qu'il le faisait. Je m'avançais vers lui pour lui venir en aide, mais sa douleur parut disparaitre aussi, hésitant encore un peu, je posais ma main sur le fourreau de mon épée. On ne sait jamais, ce nuage aurait pu prendre possession de son corps.

" Bon vous quatre, vous feriez mieux de déguerpir avant de servir de déjeuner à cette chose. Et si vous pouviez prévenir mon village se serait sympa de votre part ! "

Si ce type croyait se débarrasser de moi aussi simplement, je continuais de me rapprocher de lui, il tenait à peine sur ses jambes et il croyait sans sortir seul. Arriver à sa hauteur, qu'il soit d'accord ou pas, je passais son bras droit par-dessus mes épaules pour qu'il puisse prendre appuis sur moi. Mon bras gauche posait sur sa taille, ses paroles percutèrent une nouvelle fois mon esprit. Il avait bien " vous quatre ? ", or je ne voyais que deux autres personnes à nos côtés, ce qui ne faisait donc que trois personnes. Une quatrième était dans le coin, s'il ne s'était pas montré jusqu'ici, c'est qu'il avait ses raisons et pas que des pacifiques.

" Ishiro fais gaffe à toi, il y a un autre ninja dans le coin, il se cache quelque part par là, il nous observe à coup sûr... Quant à toi, ton village a déjà un cadavre sur le dos, ce serait con d'en mettre un second alors laisse-moi te raccompagner chez toi. "
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

Invité



MessageSujet: Re: [Event] Chants éternels:   Lun 9 Aoû - 22:04

C'était une étrange rencontre, étrange oui.. Car depuis la "désertion" ou plutôt le voyage prolongé du Chuunin, chaques rencontres que fit le ninja aux piercings se terminèrent dans un bain de sang. Et là Ishiro n'avait aucune envie de se battre depuis le temps qu'il n'avait pas vut le bambin Ninusuka qui avit bien grandit depuis leur dernière rencontre. De plus les deux autres ninjas l'éxaminaient du regard. M'enfin Ishiro en avait prit l'habitude et se retenait à répondre aux regards s'en mordant la lèvre. Ninusuka s'écroula en sanglots sur la glace qui constituait le sol. Ishiro ne comprenait pas, ne pouvait comprendre et ne comprendra peut être jamais une réaction pareille. Il s'était fais à l'idée que son frère d'armes était très très émotif. Ninusuka se frotta les larmes qui coulait contre ses joues et se releva le sourire aux lèvres tendant sa main couverte d'un gant blanc.

" Salut, ça faisait longtemps dis-moi... Désolé pour tout à l'heure, j'ai eu du mal à me rentrer dans le crâne que je ne rêvais pas, je suis content de te revoir. "

Ishiro inclina la tête d'un côté puis de l'autre tout en fixant la main de Ninusuka. Mais il ne la serra pas.

" Qui sont ces gens? "

En les montrant du doigt. Le ninja de Kiri, plutôt sûr de lui, trop sûr pour Ishiro prit la parole à son tour.

" Bon vous quatre, vous feriez mieux de déguerpir avant de servir de déjeuner à cette chose. Et si vous pouviez prévenir mon village se serait sympa de votre part ! "

* Vas chier ! *

Ishiro vit Ninusuka se rapprocher du ninja. Mais il détourna le regard vers la ninja de Suna. Qu'est ce qu'une ninja de Suna foutait à Kiri? M'enfin elle pouvait se dire la même chose à propos de lui. C'était une belle femme, un beau visage, un beau corps. Ishiro souriait tout en la regardant se disant qu'elle avait tappé dans l'oeil de Ninusuka. Il détourna la tête à nouveau pour revoir Ninusuka, justement il s'apprêtait à lui parler.

" Ishiro fais gaffe à toi, il y a un autre ninja dans le coin, il se cache quelque part par là, il nous observe à coup sûr... Quant à toi, ton village a déjà un cadavre sur le dos, ce serait con d'en mettre un second alors laisse-moi te raccompagner chez toi. "

Ishiro souriait toujours il s'approcha de Ninusuka et lui glissa ces mots à l'oreille de manière à ce que seul lui pourrait les entendre.

" Elle te plaît, celle de Suna hein? "

Puis il serra les poings, son visage redevint ,à l'habitude du ninja, froid. Et, les poings fermes, il accourut aussitôt vers l'ombre du ninja visible au loin. A quelques mètres du ninja il s'arrêta net et pencha sa tête vers la droite.

" Tu te présentes pas? C'est malpoli.. "
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Hatsuharu Hiroo

Chuunin

Masculin Messages: : 61
Date d'inscription : 02/12/2009
Age : 22


MessageSujet: Re: [Event] Chants éternels:   Mar 10 Aoû - 0:51

Il faisait froid... Très froid, un froid mordant et piquant, et la neige en était la source. D'ailleurs, elle était aussi la source du crissement des pas de Kinaoï, crissements qu'il n'arrivait pas à rendre plus discret... Surtout que s'il voulait faire moins de bruit, il pouvait concentrer son chakra dans ses pieds, mais à ce moment il serait directement repéré... Mais n'était-il pas déjà repéré? Lui même n'était pas sûr que ça discrétion ait été d'une réelle utilité..
Bref, il continuait d'avancer, lentement, sans cesser d'observer le groupe de shinobi et cette masse de pénombre, qui semblait ne pas vouloir bouger... Mais qui, dans son immobilité paraissait plus menaçante que si des tentacules en étaient sorti pour attraper les simples humains qui la côtoyait.
A force d'avancer, il parvint à détailler ces ninjas rassemblés face à ce tas d'obscurité. Il y avait un blond, une apparence de gringalet, qui semblerait presque faible, mais dont l'aura dégageait une plus grande maturité : des trois hommes qu'il y avait là-bas, il devait être le plus puissant. A côté de lui, un autre garçon, avec une lame à son côté, des cheveux couleurs de neige et un masque de fer sur le visage. Le dernier représentant masculin avait des cheveux d'une couleur assez sombre, pas pareille à celle de l'accumulation de noirceur, mais sombre tout de même. Assez proche du blond, la dernière personne avait de long cheveux, et semblait grandement intéressé par l'amas de pénombre. Comparé aux garçons, son aura dégageait une envie malsaine et cruelle, tout du moins, c'était ce que Kinaoï pensait... Ce qui d'ailleurs était très contesté dans sa tête..

"C'est un bon brin de beauté qu'il y a là-bas... Je peux aller nous présenter? Et puis aura malsaine, non, son aura brillerait presque de pureté... Tu me fais honte de penser une chose pareille..."

"Je me contenterais de répondre à ta question, c'est simplement et catégoriquement non, à moins que tu veuilles nous faire tuer par une femme en furie après un début de dialogue avec un balourd sans le moindre sens de politesse..."

Après cette répartie cinglante, ce fut le silence dans la tête, Kinaoï avait été simple et froid, ce qui était rarement le cas, il était inquiet, et savait qu'avec la discrétion dont il faisait preuve, il se ferait forcément repérer...
Ce fut lorsqu'il vit le blond se plier en deux qu'il s'arrêta net. Son aura avait été scindé en deux, ça avait été rapide et brusque. Le jeune ne comprenait pas bien, d'où une telle aura pouvait subir de tel dommage? Et qui plus est sans attaques physique?
Le garçon s'accroupit, et posa sa main au sol. Le contact avec la terre et la nature-même facilitait l'écoute et la perception des auras. Après quelques secondes avec ce contact, il retira sa main, cette... ce conglomérat d'obscurité avait une aura... monstrueuse... Mais ne comportait pas de présence humaine.. Où du moins difficilement perceptible.
Le blond se reprit, mais restait apparemment "blessé" et ce fut le garçon aux mèches blanches qui, s'approchant, aida ce jeune en le soutenant.
Kinaoï se rapprocha encore, s'il était blessé, Kintaro pourrait toujours servir. Mais ce qu'il avait omis c'était qu'il n'avait fait aucune présentation, et qu'il pouvait être pris pour un ennemi potentiel.. D'ailleurs c'est ce qui arriva.. A peine avait il fait quelques pas que le garçon aux cheveux noirs arrivait face à lui..

" Tu te présentes pas? C'est malpoli.. "


L'expression du visage de ce jeune était glaciale, peut être plus que l'eau du lac gelé.. Ses yeux verts brillaient d'une étincelle néfaste et ses poings crispés paressait montrer une envie de violence plus qu'impatiente. Mais vu son aura, le garçon aux mèches mauves n'avait pas grand chose à craindre.. Ce ninja là n'était pas une menace, sans oublier qu'apparemment, il appartenait, vu son bandeau, au village d'Oto.. Kinaoï qui aurait sûrement dû être surpris, commença par sourire, il savait qu'il avait été repéré, alors à quoi bon essayer de mentir ou de se cacher? Il n'était pas doué pour la discrétion..

" Oh.. Je te prie de m'excuser alors, je m'appelle Kinaoï et j'appartiens à l'ancien clan Morihoshi. Voilà, je me suis présenté, maintenant pourrais-je savoir à qui j'adresse la parole? Parce que même si nous venons tous deux du même village, je ne pense pas t'avoir ne serait-ce qu'une seule fois croisé... Oh et puis... euh.. Qui sont ces gens là-bas et qu'est ce que c'est que ce truc sur l'eau, ça n'a pas l'air bien sympathique..."

L'adolescent avait présenté ses excuses sur un ton peut être plus qu'ironique, il n'aimait pas ce genre de remarque par rapport à la politesse... Il était rarement malpoli envers quelqu'un et s'il ne s'était pas présenté, s'était parce qu'aucune occasion ne lui en avait laissé le temps...
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Yurienu Kaito

Oi-nin

Masculin Messages: : 356
Date d'inscription : 19/12/2008
Age : 24
Village: : Kiri no Kuni


MessageSujet: Re: [Event] Chants éternels:   Mar 10 Aoû - 13:10

Yurienu grogna, autant de colère que de douleur. Aucun de ces ninjas ne l'écoutaient, prenant la situation pour comique alors que le danger était réel. Pour preuve que les douleurs reprirent.
Qu'avait donc dû leur enseigner leur professeur? Surement pas la prudence. Heureusement pour lui, un des ninjas d'Oto vint le soutenir avant qu'il ne s'écroule pour la seconde fois malgré son interdiction.


-T'es têtu comme gamin toi! Si je vous ai dis de dégager c'est que je ne peux pas le faire moi-même. Ce machin bouffe mon chakra et pour ne pas être privé de nourriture il s'est, en quelque sorte, lié à moi.

N'étant pas ingrat, il s'appuya totalement sur le jeune homme, économisant ainsi ses forces qui déclinaient à une allure vertigineuse. S'il ne trouvait aucune solution rapidement, il allait mourir.
Curieusement pourtant, il se concentra sur les paroles du second ninja d'Oto. S'il croyait ne pas être entendu c'était raté vu l'hypersensibilité de son ouïe. Quel crétin, il n'avait donc aucun respect pour la kunoïchi? Ce n'était pas un objet quand même.
Essayant de nier la douleur, il suivit du regard l'insolent. Ce dernier se dirigeait vers la quatrième personne, le cinglé. Enfin ce n'était pas à lui de juger les gens au vu de ses connaissances. Entre un type qui se barre subitement pour tuer un fantôme et une femme possédée par un démon...


-Eh, machin, tu pourrais dire à tes copains de dégager? Ils devraient t'écouter toi. Enfin je l'espère...

Yurienu fut prit de vertige. La masse informe gagnait de plus en plus de terrain. Déjà, il ne sentait plus ses jambes. Et bientôt ce serait le tour de ses bras, le privant de sa vie par la même occasion.
Il devait penser à la solution, pas au problème. Si cette chose se nourrissait de son chakra, il devait le couper. Mais c'était impossible vu qu'elle ne lui laissait pas faire. Par contre, il remarqua qu'elle le prenait petit à petit.
Une dose importante de chakra le libèrerait peut-être.


-Je vais tenter quelque chose. Tu devrais t'éloigner de moi, sinon tu prends le risque de perdre ta vie. T'es jeune et c'est pas ton problème, penses un peu à toi au lieu de penser aux autres, surtout aux inconnus!

Sans attendre de s'écraser par terre, le mizukage rassembla son chakra, le peu qui lui restait, et le fit passer de force dans le lien qui le reliait au nuage. S'il voulait le bouffer, il allait être servit!
La réaction ne se fit pas attendre. La masse noire prit de l'ampleur et un partie d'elle remonta le lien. Très vite, il se retrouva englobé dans un tourbillon de noirceur et de douleur.
Le jeune homme se sentit partir dans un autre lieu avant de perdre connaissance.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

Invité



MessageSujet: Re: [Event] Chants éternels:   Mar 10 Aoû - 17:30

Les paroles d'Ishiro me faisaient sourirent, il avait une sale manière de griller le moindre de mes faits et gestes qui, je devais l'avouer, m'amusait beaucoup. Oui c'est vrai qu'elle me plaisait bien, je ne le cachais pas et je ne devais pas être le seul dans ce cas-là. M'enfin là n'était pas la question, la situation s'aggravait, je sentais les forces de ce mystérieux ninja de Kiri se vidaient à vitesse grand V. Pendant que mon ancien partenaire faisait connaissance avec le ninja ne voulant pas se montrer, je tentais tant bien que mal d'écarter celui de la pluie et prendre le relais. Chose qu'il refusa ouvertement, il manifesta son mécontentement par un grognement avant de se décider à m'expliquer la situation. Comme je le pensais, ce truc lui bouffait le chakra, ses forces l'abandonnaient et bientôt il du complètement s'appuyer sur moi.

" Eh, machin, tu pourrais dire à tes copains de dégager? Ils devraient t'écouter toi. Enfin je l'espère... "

Je n'avais même pas pensé à me présenter avec toute cette agitation, je doutais de rien pouvoir faire malheureusement pour qu'Ishiro et l'invité mystère décide de quitter les lieux. Ils étaient là de leurs propres volonté et je doutais fortement qu'ils m'écoutent. Surtout que ce n'était pas eux le cas le plus urgent à traiter, il fallait trouver un moyen pour que cette masse noire cesse d'absorber son énergie vitale sous peine de mort. Je n'étais pas d'une grande utilité, je ne possédais aucune technique dans mon répertoire de jutsu pour tenter quoique ce soit.

" Je vais tenter quelque chose. Tu devrais t'éloigner de moi, sinon tu prends le risque de perdre ta vie. T'es jeune et c'est pas ton problème, penses un peu à toi au lieu de penser aux autres, surtout aux inconnus! "
" Ce n'est pas non plus ton problème si j'ai envie de risquer ma vie pour toi, je ne bougerais pas que tu sois un inconnu ou pas. Ah et au fait, mon est Ninusuka. "

Voilà qu'il tentait autre chose, dans un ultime effort il se mit à rassembler l'intégralité du chakra qu'il lui restait, une fois chose faite, il le fit passer brusquement dans cette espèce de lien l'unissant à la masse noire. Il était débile ou quoi ?! Il n'avait qu'à se tuer lui-même tant qu'il y était, sa petite idée stupide ne ferait qu'accélérer les choses et il finirait par crever avant même que l'on est eu le temps de dire le mot " ninja ". Le nuage de fumée se mit à grossir de manière effrayant juste devant nos yeux, on aurait dit qu'il allait explosé. Par réflexe j'empoignais fermement mon arme, ce truc voulait gober entièrement le ninja affaiblit ! Oh mais c'est qu'il pouvait se la mettre bien profond avant de faire une seconde victime, d'un geste vif, je tranchais la moindre parcelle de noire qui nous englobaient. Vraiment con et inutile, j'avais l'impression de frapper dans le vent et c'est ce que je faisais, pas moyen de faire reculer ce truc dégueulasse. Refusant de le lâcher, je me voyais moi aussi entraîner à l'intérieur du nuage, comme aspirer vers un autre lieu, une sorte de voyage dans l'espace temps. La sensation était vraiment désagréable, je ne perdais pas de temps avant de m'évanouir à mon tour.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

Invité



MessageSujet: Re: [Event] Chants éternels:   Mar 10 Aoû - 19:55

Le ninja d'Oto qui avait préféré restait en retrait commença alors à examiner Ishiro de la tête aux pieds. Une brise glaciale faisait planer les cheveux du Chuunin aux nombreux piercings d'Oto. L'autre répliqua.

" Oh.. Je te prie de m'excuser alors, je m'appelle Kinaoï et j'appartiens à l'ancien clan Morihoshi. Voilà, je me suis présenté, maintenant pourrais-je savoir à qui j'adresse la parole? Parce que même si nous venons tous deux du même village, je ne pense pas t'avoir ne serait-ce qu'une seule fois croisé... Oh et puis... euh.. Qui sont ces gens là-bas et qu'est ce que c'est que ce truc sur l'eau, ça n'a pas l'air bien sympathique..."

Cette phrase plutôt banale était joué par le ninja d'un ton ironique. Cela aurait pu déplaire nombreux ninjas mais c'était une bonne réponse pour Ishiro. Ishiro aimait l'ironie, moins que la cruauté certes mais il l'aimait quand même. Sur cette belle phrase, un sourire se dessina sur la face froide d'Ishiro, peut être aussi froide que le lac gelé sur lesquels ils posaient tous leurs pieds.

" Ishiro Gaïto. "

Une réponse froide mais une réponse quand même le ninja devra s'en suffir. Après tout il se faisait de plus en plus froid et il était dur de prendre une bouffée d'oxygène dans cet endroit, les réponses devaient être brèves. Après un léger temps d'attente, le temps de se remplir les poumons, Ishiro répondit tout de même aux questions de l'orateur.

" Tu ne m'as pas vu au village car cela fait plusieurs mois que je parcours d'autres terres moins familières. Et peut être qui sait je déserterais Oto par délaissement. Et ce truc là bas? .."

Ishiro n'y avait pas trop prêté attention. Mais par sympathie, pour une fois, il tourna la tête vers la "chose" du lac.

" Je crois que l'autre se fait bouffer .. "
Revenir en haut Aller en bas
avatar

N-RPG

Instructeur

Messages: : 20
Date d'inscription : 16/05/2010


MessageSujet: Re: [Event] Chants éternels:   Jeu 12 Aoû - 17:38

¤Sombre ténèbres qui se développait à une vitesse incroyable aspirait le chakra aux alentours du lac, comme une pompe hydraulique qui ne cessait de fonctionner, la mort n'était pas sa principale envie, il y avait autre chose de bien plus sombre qui attendait les combattants si tant est bien qu'ils combattent cette masse informe qui prenait petit à petit une forme particulièrement masculine.

Était-ce une tentative de communication? Quoi qu'il en soit il y avait ici quelque chose qui se nourrissait de Chakra mais également de la colère environnante.¤




(HRP: Impossible de détruire la masse, peut-être la faire disparaitre... A vous de jouer.)
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

Invité



MessageSujet: Re: [Event] Chants éternels:   Mar 17 Aoû - 0:36

Voila des mois et des mois que Nozomi voyageait. Tellement de temps qu'il ne savait plus exactement quand était sa dernière visite à Kaname, le chef mystérieux de l'organisation qu'il avait rejoint. Mais peu importait. Qu'il ait faim, qu'il ait soif, qu'il ait chaud, qu'il ait froid, qu'il soit épuisé. Une seule chose occupait son esprit.
Une mission. Non officielle. Non rétribuée. Immorale. La mort d'un être. Voila ce qui l'avait poussé à s'éloigner de sa "patrie". S'il était considéré comme déserteur, ça ne l'étonnerait pas le moins du monde. Seul comptait sa nouvelle "famille" - sans compter son maître bien sur.
L'homme qu'il recherchait depuis des mois, sillonant pays après pays, s'appelait Kinaoï, chuunin d'Oto. Le chuunin d'Iwa n'en savait pas plus... et ça lui suffisait. Après tout il allait mettre un terme à sa vie. Une vie morne, terne, sans amour. Comme la sienne.
Mourir, voila une idée réjouissante, attirante.


-Mais pas pour tout de suite.

Le jeune homm se remit en marche, direction les alentours du village de Kiri, il essayerait ensuite le village. Puis il partirait s'il n'y avait toujours aucune trace de sa proie.
Perdu dans ses pensées, il ne se rendit pas tout de suite compte des bruits de voix. Des gens discutaient près des lacs, sur la berge. Ne voulant négliger aucune piste, il se dirigea dans cette direction pour les questionner.
Lorsque Nozomi se retrouva près d'eux, il vit une jeune kunoichi de Suna, que l'on pouvait qualifier de très belle mais qu'il qualifirai plutôt de morte, et deux ninjas d'Oto, un timide au physique plus ou moins banale et un serpentin. Du beau monde en somme. Plus loin, sur un lac se trouvait une chose noire à forme masculine.


-Excusez moi de vous déranger, dit-il de sa voix émotion, connaissez vous un dénommé Kinaoï?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Hatsuharu Hiroo

Chuunin

Masculin Messages: : 61
Date d'inscription : 02/12/2009
Age : 22


MessageSujet: Re: [Event] Chants éternels:   Mar 17 Aoû - 20:11

Il faisait plus froid tout à coup, Kinaoï ne savait pourquoi, mais il sentait un froid plus vif encore qu'avant, piquer sa pauvre chair mise à nue par le vent. Après avoir écouté les quelques paroles du nommé Ishiro, le garçon sentit que la puissante aura du blondinet gringalet avait disparu... Était-il mort? Cette chose, ce tas d'ombre qui maintenant prenait une forme humaine était-il capable de tuer n'importe quel être? Si tel était le cas, l'approcher serait plus suicidaire qu'autre chose... Mais d'ailleurs, en y repensant, le blond n'était pas le plus proche de cette pénombre animé.. C'était la femme aux mèches blanches. Qui est toujours présente..
Cette chose ne s'attaque-t-elle qu'aux hommes? Kinaoï n'avait pas la moindre envie de tester cette hypothèse, d'autant plus qu'il n'y avait qu'une seule femme ici, elle ne pourrait pas servir comme cobaye... Puisqu'après il n'y en aurait plus... Bref, il se compliquait la tête pour pas grand chose, cette masse noire avait gagné en taille après l'absorption des deux autres et prenait une forme ressemblant de plus en plus à un homme.. Qui sait, peut être prendrait-elle la forme d'un des deux absorbé...
Dans tous les cas, cette chose était bien trop bizarre pour qu'on n'y attache pas d'importance.. Et c'est pour cela que le garçon aux mèches mauves s'avança un peu plus de la chose, ayant déjà préparé son chakra dans le cas où ce corps de ténèbres veuille l'attaquer. Plus il se rapprochait, plus il sentait une sorte d'attraction nocive vers cet être.. Quelque chose de malsain.. C'en était presque... terrifiant...
Arriva alors un ninja d'Iwa, blond, mais qui semblait froid dans son comportement, pas quelqu'un de bien agréable en somme... D'ailleurs une chose était sûre, il ne connaissait pas ce bonhomme et apparemment, lui oui...

« - Excusez moi de vous déranger, connaissez vous un dénommé Kinaoï? »

En entendant son nom, l'interpellé ne se manifesta pas de suite, qui sait ce qu'on pouvait lui vouloir... Il regarda cet homme qui avait prononcé son prénom et répondit à sa question :

« - Oui, je crois, pourquoi cette question? Avez vous quelque chose à lui reprocher? Ou quelqu'un a besoin de lui? »

Le garçon n'avait rien à se reprocher, lui, il n'avait tué personne sur son chemin, mis à part peut être Bouryoku. Ça faisait à peu près 6 jours que Kinaoï lui avait ôté la vie... Peut être un problème par rapport à cette mort... Qui sait ce qu'on pourrait lui demander...
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

Invité



MessageSujet: Re: [Event] Chants éternels:   Mar 17 Aoû - 20:52

Un jeune homme aux cheveux violet lui répondit. Le passage d'un obscur roman de bas étage lui revint à l'esprit. L'homme qui est rechercher ne dit jamais que c'est lui, mais questionne toujours pour savoir de quoi il s'agit. Pouvait-il appliquer ce raisonnement à ce ninja? Trop risqué. Si jamais il se trompait, il prenait le risque de se blesser, et de tuer un «innocent».
Soufflant d'exaspération, Nozomi consentit néanmoins à répondre à son interlocuteur.


-Un ami à moi m'a demandé de le retrouver. Il le connait et pense que son potentiel est inexploité. Mon ami déteste ça. Pour lui tout talent doit être à son summum, peu importe le village, ou encore les buts de ses élève.

Crédibilité? Énorme si le type d'en fasse était un crétin. Réduite s'il réfléchissait. Enfin, qui ne tentait rien ne gagnait rien après tout. Le chuunin d'Iwa jeta un regard à la chose noire, des fois qu'elle devenait agressive. Ne constatant aucun changement, il reporta son attention sur le jeune homme.

-Puisque tu le connais, peux-tu me dire où il se trouve? Ca fait un moment que je tourne en rond et même pour un ami, ma patience à des limites.

Totalement faux, ou presque. Il ne faisait pas ça pour un ami. Soufflant de nouveau, il espéra que les neurones du jeune homme se décongèlerai vite.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

Invité



MessageSujet: Re: [Event] Chants éternels:   Mer 18 Aoû - 12:15

La forme ténébreuse prenait petit à petit une apparence humaine, mais l'aura qu'elle dégageait était toujours aussi puissante et aspirait le chakra environnant. Cette forme avait l'air d'effrayé plus d'un ninja, Iishiro devait s'en inquiéter. Et arriva un ninja d'Iwa aux côtés des deux d'Oto mais celui ci ne prêta même pas l'intention au chuunin aux piercings.

" Excusez moi de vous déranger, connaissez vous un dénommé Kinaoï? "

Kinaoï, jamais entendu parler, mais à coup sûr cela devait être un ninja d'Oto mais le reconnaître alors là. Le ninja d'Iwa était grand et blond. L'autre ninja d'Oto et lui parlait mais Ishiro vaguait dans ses pensées. La forme sombre aspirée de plus en plus de chakra et les autres ninja s ne s'en rendait même pas compte, il était temps d'agir. Ils n'allaient quand même pas laisser se faire bouffer. Et les autres ne sentaient rien.

" Bon c'est pas que ça presse mais le truc là bas, faudrait s'en charger non? "

En pointant la chose inconnue. Ishiro était prêt à s'en charger mais il aurait besoin d'un peu d'aide.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Hatsuharu Hiroo

Chuunin

Masculin Messages: : 61
Date d'inscription : 02/12/2009
Age : 22


MessageSujet: Re: [Event] Chants éternels:   Jeu 26 Aoû - 13:24

Un soupir... Un pointe d'exaspération.. Ce garçon devait chercher depuis un moment... D'un point de vue purement neutre, un ninja qui en cherche un autre, et qui s'exaspère facilement, se n'est pas forcément pour un but positif. Pour faire simple, si ce ninja parvenait à savoir que l'ados qu'il avait en face de lui était celui qu'il cherchait, il ne lui offrirait pas une tarte aux fraise... Plus une compote de marron ou de châtaigne, enfin rien d'agréable.. Tout du moins, cette hypothèse restait une hypothèse. Et se baser sur une hypothèse qui elle même se basait sur une analyse comportementale faites par Kinaoï n'était pas forcément une bonne idée.

"-Un ami à moi m'a demandé de le retrouver. Il le connait et pense que son potentiel est inexploité. Mon ami déteste ça. Pour lui tout talent doit être à son summum, peu importe le village, ou encore les buts de ses élève."

Tiens... un Ami..? le jeune aux mèches mauves avait du mal à visualiser quel ami ou connaissance lui et le ninja d'Iwa pourrait avoir en commun... C'était presque invraisemblable.. Et même si c'était vrai, le potentiel que partageait Kinaoï, Kintaro et Kinharu se développerait petit à petit, sans besoin de l'aide de qui que se soit. Tout d'un coup, l'ados se rendit compte que l'ami en question trouvait que l'entraînement qu'il s'imposait n'était pas suffisant pour développer son potentiel. Quel regard pouvait-il donner sur son développement? Et puis était il averti de l'existence des deux autres esprit dans sa tête? Et même en sachant tout cela, savait-il qu'un ninja du clan Morihoshi n'avait pas besoin d'un quelconque entraînement autre que le sien lorsqu'il avait assimilé quelqu'un..?
En pensant tout cela, Kinaoï prit un air presque courroucé, mais se calma rapidement, il ne fallait pas se laisser envahir par ses émotions, se serait bête de se trahir en se bon chemin...

"- Un ami à toi? Aurais tu un nom à donner, je partage souvent mon quotidien avec le "Kinaoï" en question et je ne vois pas vraiment quel ninja d'Iwa pourrait avoir eu vent de l'existence de ce garçon au potentiel apparemment inexploité.."

C'était un mensonge plus que grossier, mais qui pourrait s'en douter? A part si l'autre ninja d'Oto se ramenait en l'appelant par son prénom, personne ne pourrait savoir que lui même était la personne recherchée.

"-Puisque tu le connais, peux-tu me dire où il se trouve? Ça fait un moment que je tourne en rond et même pour un ami, ma patience à des limites."

Nouvel indice! Si se garçon tournait en rond pendant un moment, à moins qu'il soit un ami vraiment digne de se nom, il se serait lassé. D'autant plus que vu se que disait le blond face à lui et vu ses soupirs exaspérés, il n'était pas franchement le genre d'ami qui perdrait tant de temps pour un simple service. Non, s'il recherchait Kinaoï, c'était qu'il avait un tout autre but, comme pensé précédemment, il y avait sûrement une histoire de poing ou de châtaigne la dessous... Enfin, c'était toujours hypothétique, et la logique du garçon aux cheveux mauves n'étant pas toujours bien juste, et bien compréhensible, il était tout à fait probable qu'il soit à côté de la plaque... Mais garder de la prudence face à un inconnu était toujours le mieux à faire...

"-En ce moment même, je suis aussi avancé que toi sur sa position.. Je ne sais pas grand chose de plus que toi par rapport à là où il se trouve... Enfin, si tu tournes depuis trop longtemps, je pense que tu devrais abandonner ta recherche, parce que c'est en partie moi qui supervise son entraînement et qui l'aide, et je ne pense pas qu'il accepterait de partir avec toi pour exploiter ses capacité avec un inconnu qui ne doit pas savoir grand chose sur lui..."

Sur ce coup là, le jeune n'avait dit que la vérité, au niveau de la position, ils savaient aussi bien l'un que l'autre où se trouvait Kinaoï, ils étaient donc aussi bien avancé l'un que l'autre. Ensuite, l'adolescent n'ayant pas d'autre entraîneur que lui même et ses amis intérieurs, il supervisait en partie, si ce n'était pas entièrement son entraînement. Et enfin, Kinaoï n'avait pas la moindre intention de rejoindre cet inconnu... Il n'avait dit que la vérité et pensait bien que l'autre n'en faisait pas forcément de même...

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

Invité



MessageSujet: Re: [Event] Chants éternels:   Jeu 26 Aoû - 23:45

Lorsque l'homme-serpent s'adressa à eux à propos de la chose à apparence humaine, le ninja d'Iwa n'y jeta pas un coup d'œil. Ce n'était pas son problème, il avait déjà bien assez à faire comme ça avec le crétin de ninja d'Oto. Lorsqu'il l'aurait trouvé, grâce à sa source d'information, il lui casserai arracherai une dent par mois de recherche. Ensuite? Peut-être des lacérations. Le reste viendrait spontanément le moment venu.

-Mon ami n'est pas un ninja d'Iwa. Pas à ma connaissance en tout cas mais après autant de mois de voyage, qui sait ce qu'il a put faire. D'ailleurs tu ne le connaîtras pas, il n'a pas fréquenté Kinaoï. Mais crois moi sur parole, cet homme a du flaire!

Sans montrer l'ombre d'une hésitation, il réfléchit. Pouvait-il dire le nom de Kaname? Surement puisque le ninja n'était pas de Kiri. Mais qui sait ce qu'il pouvait savoir. Tant pis, qui ne risque rien, n'obtient rien.

-Son nom est Kaname.

Nozomi se tus juste après avoir dit le nom de ce puissant ninja. Un vent frais souffla tandis que le silence s'installait entre eux. Il n'allait pas le rompre, pas tant que son interlocuteur n'avait pas répondu à sa question. Ce qu'il fit très rapidement. Sa réponse d'ailleurs ne collait pas trop à ce qu'il venait de dire. Elle le gênait beaucoup. On lui cachait des choses et il n'aimait pas ça.

-Tu dis partager son quotidien mais ignorer où il se trouve? Tu dis l'entrainer mais ne pas connaître la position de ton ami, de ton élève? Je pense que depuis le début tu me baratines...

Tranquillement, sans trace d'agressivité, toujours avec son masque de froideur, il s'approcha du ninja. Lorsqu'il fut à deux mètres de lui, il se mit à le fixer, tout simplement. Le jeune homme le détaillait, de la tête aux pieds, gravant chaque détails dans sa mémoire. Lorsqu'il eut fini, il plongea ses yeux dans les siens.

-Je pense que tu es Kinaoï. Pourquoi te caches tu?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

Invité



MessageSujet: Re: [Event] Chants éternels:   Ven 27 Aoû - 11:34

Les deux ninjas continuaient à papoter, comme ça, normal alors que la chose approcher. Tout ça pour trouver son " Kinaoï ", un ninja d'Oto complètement inconnu d'Ishiro.

"Kinaoï ... Kinaoï ... Kinaoï ... "

*Putain ! Mais il est amoureux ou quoi ?*

Les deux autres ninjas continuaient à parler, pour pas changer. Le ninja d'Iwa vint même à le dévisager. Il ne faut jamais jamais regardé Ishiro comme ça. Il sortit un kunaï de sa poche.

"Je pense que tu es Kinaoï. Pourquoi te caches tu?"

Alors qu'Ishiro venait d'arriver derrière le ninja du village caché de la roche, couteau sous la gorge. Pourquoi est ce que l'autre ninja d'Oto cachait son identité depuis le début ? Alors qu'une chose devait être la chose la plus préoccupant c'est à dire l'ombre sur la glace mais leur histoire barbante prenait le dessus. Avec tout le culos possible, Ishiro debout derrière le ninja de la terre, avec un kunaï placé contre la peau du dernier prêt à l'égorger, prit une nouvelle fois la parole, cette fois-ci ils pourraient l'écouter. C'est donc avec un sourire, certes inutile, mais l'excitation le prenait, qu'il dit :

"Bon c'est pas tout ça mais le temps presse, j'en ai rien à foutre de vos histoires de coeur ou je sais pas trop quoi. Le truc là-bas est un peu plus urgent non? "

Puis il glissa dans l'oreille du ninja d'Iwa de manière à ce qu'il soit le seul à entendre.

"Ne me regardes plus jamais de cet air là, s'il te plaît."

Son sourire, se faisait plus grand jusqu'à en devenir machiavélique. Lechuunin aux piercings gilssa la lame de son kunaï contre la peau de l'inconnu et le rangea dans son étui. Puis d'une marche serraine, il entamma le chemin vers la silhouette obscure.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Hatsuharu Hiroo

Chuunin

Masculin Messages: : 61
Date d'inscription : 02/12/2009
Age : 22


MessageSujet: Re: [Event] Chants éternels:   Ven 27 Aoû - 15:19

... Des Menaces? Du Mensonges? Trop de choses en même temps...
Kinaoï avait essayé de dire un peu de vérité mais c'était à peu près emmêler et si justement ce ninja du village de la roche avait fait une véritable analyse de toutes les paroles qui avaient dépassé les lèvres du jeune, il se serait aperçu que Kinaoï était bien Kinaoï. Conclusion, l'ados aux mèches mauve n'était pas bien doué pour la manipulation des mots... En essayant de se trahir le moins possible au niveau de ses expressions, il pencha la tête sur le côté pour répondre quelque chose de sensé mais qui reste un bon mensonge. Avant que le moindre son ne fasse vibrer ses cordes vocales, son "allié" de village, (euh... Ishiro? c'est ça?) arriva et menaça celui qui le cherchait... Un fin sourire étirait ses lèvres et son kunaï était presque perpendiculaire à la jugulaire du blond d'Iwa..

"Bon c'est pas tout ça mais le temps presse, j'en ai rien à foutre de vos histoires de cœur ou je sais pas trop quoi. Le truc là-bas est un peu plus urgent non? "

Une histoire de cœur!? C'était la meilleure... Non justement, le garçon d'Iwa n'allait justement pas lui offrir des chocolats... Cela aurait peut être été mieux mais bon... Les marrons c'est bon aussi...
Bref, les méninges du garçon tournait à plein régime, et l'excitation le gagnait en montée d'adrénaline. Alors, le jeune sentit perler, le long de sa colonne vertébrale, quelques gouttes de sueur.. C'était assez désagréable, et il réprimât un frisson. Le vent était trop froid pour suer...
D'un mouvement sec il se tourna vers son collègue d'Oto.

"- Ce truc là-bas comme tu dis, ça n'a pas d'importance, tant qu'on ne l'approche pas... Il faut juste faire attention.. Vu la forme que ça prend, cette chose ne doit pas forcément nous vouloir du mal... Une forme humaine, c'est pas le top pour faire le plus de dégâts possible..."

Le garçon avait l'esprit clair, bourré d'adrénaline certes, mais il parlait d'une voix sûre et rapide. Les mèches de ses cheveux blanchissaient un peu mais restaient majoritairement mauve. Il se tourna alors vers le blond qui ne s'était toujours pas présenté, le visage plus froid...

"- Je ne vois pas pourquoi ce "Kaname" aurait envie de me faire exploiter mon potentiel. Sait-il la moindre chose sur moi, sur mon clan, et sur mes capacités? A moins que cet homme ne soit qu'un prétexte, qui cacherait un but moins positif... Je ne suis pas non plus stupide... Juste à ton comportement, à tes mots, on sent que tu n'es pas le genre de personne à prendre des mois de recherche pour CE genre de service..."

Ce brusque changement d'attitude avait peut être un rapport avec la teinte des cheveux, ces mèches blanches qui apparaissaient dans la crinière mauve. Kinharu aimait faire des apparitions partielles, et en ce moment précis Kinaoï en avait bien besoin. Surtout que même si le garçon plus combattif paraissait plus "fonce-dans-le-tas", il disposait d'une capacité d'analyse à la fois pertinente et logique.
L'ados mit sa main dans sa poche et attendit. Regardant au passage les quelques flocons qui se mettaient à tomber, petites étoiles glacées qui chutaient de leur ciel de pureté nuageuse, porté par le vent froid et tourbillonnant autour des protagoniste et de la masse de pénombre au milieu du lac. D'ailleurs, plus le temps passait, plus cette masse paraissait humaine et masculine. Si ce ninja du pays de la roche cessait de l'importuner, peut être pourrait-il s'en approcher, et en savoir un peu plus sur cette chose... Si spéciale ou dangereuse soit elle...
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

Invité



MessageSujet: Re: [Event] Chants éternels:   Ven 27 Aoû - 16:02

Lorsque le kunaï de l'homme-serpent toucha sa gorge, le chuunin ne bougea pas d'un pouce, ne montra aucun signe de panique. Car il n'avait aucune raison de paniquer. Par contre, maintenant, il allait devoir remettre le copain de son interlocuteur à sa place! Et pour commencer, il crée une partie d'armure qui entoura sa gorge. Un accident est si vite arrivé.

-Je ne te regardais pas homme-serpent. Achètes toi des lunettes la prochaine fois, tu ne passeras pas pour un débile. Maintenant vas faire mumuse avec ta chose et laisses les grands discuter.

Alors que «l'ami» de Kinaoï lui répondait à son tour, Nozomi concentra son chakra dans son poing. De simples paroles n'étaient pas une vengeance, par contre un nez cassé... Aussi rapide que l'éclair, il forma son poing de pierre, se retourna et lança son poing dévastateur vers le visage de son agresseur. Ce dernier esquiva puis parti vers le lac. Enfin débarrassé d'un gêneur.
Très vite, il oublia cet incident et son attention revint au ninja mauve. Ce dernier confirma ses soupsons, plutôt bizarre pour quelqu'un qui ne tenait pas à ce qu'on découvre son identité. Toujours en l'écoutant, il jeta un coup d'oeil à la kunoichi de Suna. Elle l'attirait. Elle lui ressemblait. Lorsque son regard se porta sur Kinaoï, il remarqua un phénomène bizarre, ses cheveux avaient en partie changé de couleur.


-Je ne sais pas tout ce qu'il sait sur toi et ton clan. Mais de ce qu'il m'a dit, tu es médecin et tu as des particularités très intéressantes.

Il laissa le temps au ninja d'assimiler ses paroles. Lorsqu'une personne inconnue en savait autant sur soit, c'était inquiétant.

-Tu ne me connais pas, tu ne sais pas ce que je suis prêt à faire ou non pour quelqu'un qui est mon ami. Toujours est-il que ce grand ninja t'as dans l'œil. Je ne dis pas qu'il n'a comme motif que ton entrainement, mais cette partie de mon histoire est vraie. Et quoi que tu décides lorsque tu l'auras rencontré, il ne te fera aucun mal.

C'était la vérité, Kaname ne lui ferait aucun mal. Lui par contre, allait le tuer. Et dans l'hypothèse où il mourrait, Kaname aurait effectivement aidé à développer son potentiel.

-Maintenant, suis moi.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Event] Chants éternels:   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Event] Chants éternels:

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Archives :: Toutes les Archives :: Rp récents et utiles-

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit